Facebook permet aux Afghans de verrouiller leur compte pour se protéger des talibans

 

Facebook a mis en place une série de mesures pour protéger la population Afghane contre les talibans. Tout d'abord, le réseau social permet aux Afghans les plus vulnérables de verrouiller leur compte d'un seul clic. Ce verrouillage bloque les contenus partagés par l'utilisateur et la liste d'amis. Facebook espère ainsi protéger les personnes ciblées par le groupe terroriste.

facebook enquete
Crédits : Pixabay

Quelques jours après la prise de Kaboul, les talibans se sont lancés à la recherche des personnes ayant travaillé avec les forces américaines et de l'Otan. En dépit de leurs promesses, les insurgés cherchent visiblement à se venger de leurs opposants. Les individus qui occupaient des postes à responsabilité au sein des forces armées afghanes, de la police et des unités de renseignement, sont dans le collimateur des talibans.

Dans ce contexte, Facebook a mis en place plusieurs mesures pour oeuvrer à la protection des Afghans ciblés par le groupe islamiste. « Pendant la semaine écoulée, nos équipes ont travaillé jour et nuit pour faire tout leur possible pour aider à garder les gens en sécurité », explique Nathaniel Gleicher, le directeur des règlements sur la sécurité de Facebook, dans un tweet.

Lire aussi : Facebook bannit 3000 comptes qui relaient des fake news sur les vaccins

Facebook conseille aux Afghans de verrouiller leur compte

Facebook permet ainsi aux Afghans de verrouiller leur compte en ligne d'un seul clic. Cette fonctionnalité empêche les individus qui ne sont pas dans les contacts d'un internaute de télécharger ou de partager sa photo de profil ou de voir les contenus publiés sur son fil.

Sur base de informations de défenseurs des droits humains, de journalistes et d’ONG, le réseau social craint que les talibans utilisent les données disponibles sur Facebook pour dresser une liste d'opposants.

« Nous avons aussi temporairement retiré la possibilité de visualiser la liste d’amis d’un usager et d’y chercher des profils pour les comptes Facebook en Afghanistan », poursuit Nathaniel Gleicher. Dans la même optique, le groupe californien va informer les utilisateurs d'Instagram des options disponibles pour protéger leur compte par le biais de notifications.

Il y a quelques jours, Facebook a fermement interdit tous les contenus liés aux talibans. Mettant ses menaces à exécution, le groupe a ensuite fermé un groupe WhatsApp mis en place par les nouveaux maîtres de l'Afghanistan.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !