Facebook bannit 3000 comptes qui relaient des fake news sur les vaccins

 

Facebook continue de lutter contre la propagation de fake news liées au Covid-19 et aux vaccins. Le réseau social américain annonce avoir supprimé 3000 comptes relayant de fausses informations depuis le début de la pandémie. En parallèle, plus de 20 millions de contenus ont été supprimés par les équipes de Facebook. 

vaccin
Crédits : Unsplash

Facebook vient de partager un rapport qui détaille les mesures visant à endiguer la prolifération de fake news sur ses plateformes. “Depuis le début de la pandémie sur l'ensemble de notre plateforme, nous avons supprimé plus de 3 000 comptes, pages et groupes pour avoir enfreint à plusieurs reprises nos règles contre la propagation du COVID-19 et la désinformation sur les vaccins”, annonce le réseau social de Mark Zuckerberg.

Ce chiffre peut paraître peu élevé. Cependant, il confirme les conclusions des chercheurs de l'ONG Center for Countering Digital Hate (CCDH) et d'Anti-Vax Watch. D'après l'étude publiée en mars dernier, une petite quantité de comptes est à l'origine de la plupart des fake news.

Facebook répond aux critiques de Joe Biden avec de nouvelles statistiques

Cette nouvelle prise de parole fait suite aux accusations formulées par Joe Biden. Il y a quelques semaines, le président démocrate a accusé Facebook de tuer des gens en laissant circuler de fausses informations sur les vaccins.

Comme le souligne le réseau social, de nombreuses mesures ont été prises pour lutter contre la désinformation depuis les premières mesures de confinement en 2020. Le groupe ne se contente pas de supprimer de nombreux contenus partageant de fausses informations sur le coronavirus, Facebook alertes aussi les internautes qui consultent ces fake news“La meilleure façon de lutter contre l'hésitation aux vaccins est de connecter les gens à des informations fiables provenant d'experts en santé”, avance Facebook.

Dans son rapport, Facebook explique aussi supprimé “plus de 20 millions de contenus” ayant enfreint les règles établies contre la désinformation depuis le début de la crise sanitaire. Lors d'une interview accordée à CBS, Mark Zuckerberg a été interrogé sur ces chiffres. Mal à l'aise, le fondateur de Facebook n'a pas été en mesure de révéler combien d'internautes ont consulté les millions de publications relayant des fake news avant leur suppression. “Il y a des erreurs que nous faisons et des domaines où nous devons nous améliorer”, a concédé le milliardaire.

Source : CBS



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !