Facebook attire de moins en moins d’utilisateurs

Facebook continue de gonfler ses statistiques. Ses résultats du troisième trimestre 2018 indiquent que 1,49 milliard d’utilisateurs se connectent au réseau social chaque jour, en hausse de 9% par rapport à 2017. Avec 13,73 milliards de dollars de revenus sur la période, Facebook a augmenté son chiffre d’affaires de 33% d’une année sur l’autre. Mais si la croissance demeure, celle-ci est de plus en plus faible.

facebook utilisateurs

Facebook a publié ses résultats pour le troisième trimestre 2018. Des chiffres en dents de scie avec une croissance en termes de revenus et de nombre d’utilisateurs certes, mais des performances inférieures aux prévisions. Le groupe de Mark Zuckerberg a généré 13,73 milliards de dollars sur la période, soit une hausse de 33% par rapport au troisième trimestre 2017. Mais les analystes tablaient sur un score de 13,8 milliards de dollars, qui n’a donc pas pu être atteint. A noter l’importance toujours plus importante du mobile, qui représente 92% des revenus publicitaires de Facebook, contre 88% il y a un an.

Facebook : croissance oui, mais de plus en plus faible

Facebook clame que 1,49 milliard d’utilisateurs se sont connectés quotidiennement à son réseau social au mois de septembre 2018, une augmentation de 9% par rapport à l’année dernière. Une croissance qui ralentit mais qui est toujours bien présente. En ce qui concerne les utilisateurs actifs par mois, ce nombre bondit à 2,27 milliards, une hausse de 10% d’une année sur l’autre. Pour rappel, Facebook passait le cap des deux milliards d’utilisateurs au deuxième trimestre 2017 et battait ainsi un record. Même Gmail et ses 1,5 milliard d’utilisateurs actifs en est encore loin.

Si le réseau social reste numéro un, il s’attend à un tassement dans les mois et années à venir. Avec tous les scandales, notamment celui de Facebook-Cambridge Analytica, et son manque d’attractivité pour les jeunes, il perd en effet des utilisateurs en Europe. Ce sont aujourd’hui les marchés émergents qui permettent à la plateforme de continuer de progresser.

En termes de revenus, Facebook s’attend également à ce que sa croissance soit freinée. Si le réseau social estime qu’il y a encore des progrès à faire en ce qui concerne la vidéo et le commerce, le succès du format Stories n’est pas forcément une bonne nouvelle : ce type de publication génère moins d’argent que le même contenu diffusé sur le fil d’actualité. Facebook admet n’avoir pas encore trouvé la bonne formule pour monétiser efficacement les Stories.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !