Facebook censure désormais Pepe the Frog trop associé à l’extrême droite

Maj. le 23 octobre 2018 à 20 h 56 min

Les modérateurs de Facebook ont des instructions sur Pepe the frog, dont les images sont utilisées sur le réseau social par des militants d’extrême droite. En effet, ce personnage totalement inoffensif de bande dessinée est souvent détourné pour servir les intérêts de certains groupuscules. Le réseau social décide de sévir alors que celui-ci a eu des difficultés par le passé au sujet de sa modération.

facebook pepe the frog

Le blog Motherboard révèle en effet que Facebook a une politique de modération très stricte concernant les images représentant Pepe the Frog : «Pepe the Frog a été utilisé par de nombreux groupes pour transmettre des messages haineux». La célèbre grenouille est utilisée par certains mouvements d’extrême droite américains pour partager du contenu jugé raciste. L’ADL (la ligue anti-diffamation) a classifié ce personnage comme étant un symbole de haine. Le réseau social de Mark Zuckerberg a décidé de sévir en mettant en place des règles restrictives quant à l’utilisation des images représentant la célèbre grenouille. Précédemment, Facebook avait déjà levé le voile sur certaines règles de modérations secrètes.

Facebook : trop souvent associé à l’extrême droite, Pepe the Frog se fait censurer

Pepe the Frog ou Pepe la Grenouille est un personnage de bande dessinée créé par Matt Furie. Elle est apparue pour la première fois en 2005, ce personnage adore jouer aux jeux vidéo et manger des pizzas. Au fil du temps, Pepe est devenu le symbole d’une génération qui revendique une certaine exclusion de la société. Au point de devenir un même décliné en de multiples versions exprimant des émotions que souhaitent véhiculer les internautes à travers la toile. Depuis, Pepe est devenu une icône pour les mouvements d’extrêmes droites qui n’hésitent pas à s’en servir dans leur communication. La grenouille est utilisée comme un symbole de haine servant la propagande.

Le réseau social aux 2 milliards d’utilisateurs décide de sévir plutôt que de rester inerte face à la propagation de contenus à caractère haineux à travers son service. Pour le moment, il n’est pas encore possible de juger de l’efficacité de ce dispositif unique en son genre. Comme le soulignent nos confrères, d’autres personnages détournés par les groupuscules d’extrême droite ne semblent pas concernés par ces mesures pour le moment : « seul Pepe la grenouille est concerné quand il est montré dans le contexte de la haine« . Par le passé, Facebook a eu quelques difficultés concernant le contenu à modéré notamment avec l’oeuvre « L’Origine du monde ».

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook : les messages privés de 81 000 comptes en vente sur Internet

Les messages privés de 81 000 utilisateurs Facebook sont en vente sur Internet, révèle une enquête. D’après le réseau social, des pirates seraient parvenus à collecter les messages privés en utilisant des extensions pour navigateur.  D’après une enquête de nos confrères de la…