Facebook avoue espionner les déplacements de votre souris

Maj. le 23 octobre 2018 à 20 h 55 min

Facebook a avoué espionner les déplacements de la souris de ses utilisateurs. Dans un long document rédigé à l’intention du Sénat Américain, le réseau social le plus populaire au monde fait le point sur les données qu’il récolte sur ses utilisateurs. Ce témoignage officiel, long de plus de 500 pages, répond à un ensemble de 2000 questions et contient plusieurs aveux étonnants sur les pratiques de Facebook en matière de vie privée. 

facebook souris

Suite au scandale Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a été convoqué par le Sénat Américain et plusieurs autres organismes officiels pour défendre les pratiques de son réseau social. N’ayant pu répondre oralement aux nombreuses questions du Sénat, du Congrès et du Parlement Européen, le dirigeant de Facebook a promis de revenir sur certaines zones d’ombres dans un document écrit.

Facebook surveille tout ce que vous faites avec votre souris

Dans le document, Facebook assure que ces données sont collectées pour des raisons de sécurité et permettent de définir s’il s’agit bien de vous ou d’un usurpateur. Le réseau social avoue aussi que ces informations servent à « mieux personnaliser le contenu et les publicités » qui vous sont proposés. Voici les données que Facebook collecte sur notre compte :

  • votre système d’exploitation (Android, iOS, MacOS, Windows…)
  • l’appareil avec lequel vous vous connectez au réseau social
  • la version de Facebook que vous utilisez
  • le niveau de batterie de votre smartphone, de votre tablette ou de votre ordinateur
  • la puissance du signal de votre connexion
  • votre fournisseur d’accès à internet
  • l’espace de stockage
  • la connectivité bluetooth
  • la liste des fichiers et des plug-in liés à votre navigateur 
  • votre sexe
  • les personnes que vous avez supprimé de votre liste d’amis
  • des données liées au GPS, aux photos ou à la caméra de votre terminal si vous lui avez donné l’autorisation
  • et les mouvements de votre souris !

Facebook admet donc que son algorithme suit à la trace les mouvements de votre souris. L’analyse de ses mouvements permet à la firme de déterminer si vous êtes bien un être humain ou un robot. Grâce au suivi des mouvements de votre souris, le réseau social le plus populaire au monde peut aussi déterminer si votre fenêtre se trouve au premier plan ou à l’arrière plan de votre bureau. Bref, Facebook s’intéresse de près à la façon dont vous utilisez le réseau social.

Début 2018, Facebook a aussi avoué espionner les appels et les sms des smartphones Android. Plus récemment, Facebook a admis avoir laissé Huawei, Oppo et d’autres firmes chinoises récolter des données sur ses membres. Malgré ces scandales et les nombreuses accusations de « surveillance de masse », Facebook attire de plus en plus d’utilisateurs.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Messenger de retour dans l’application Facebook ?

Mise à jour 15/04/2019 : ajout de la déclaration officielle de Facebook Messenger devrait faire son grand retour sur l’application du réseau social Facebook. La fonctionnalité avait disparu il y a plusieurs années, forçant les utilisateurs à installer une second…

Facebook vous espionne même si vous désactivez votre compte

Facebook continue de vous espionner après la désactivation de votre compte. Interrogé sur la question, le réseau social admet sans détour que la collecte de données se poursuit jusqu’à la suppression définitive de votre profil. Les utilisateurs qui souhaitent faire une croix sur…

Facebook dévoile comment fonctionne vraiment votre fil d’actualité

Facebook a décidé de faire preuve de transparence. Le réseau social déploie aujourd’hui une nouvelle fonctionnalité qui va permettre à ses utilisateurs de mieux comprendre le fonctionnement de leur fil d’actualité. Un bouton en haut à droite de chaque publication va…

La SNCF va vendre des billets de train via Facebook Messenger

La SNCF va désormais proposer la vente de billets par l’intermédiaire de l’application Facebook Messenger. Son assistant Ouibot va aider les utilisateurs à trouver le trajet adéquat, comme il pouvait déjà le faire avant, puis de l’acheter directement, ce qui…