Emmanuel Macron veut la fin de l’anonymat sur Internet

Emmanuel Macron veut progressivement mettre fin à l’anonymat sur Internet. Lors du grand débat national, le président de la République française a une nouvelle fois plaidé pour la régulation des plateformes en ligne.

emmanuel macron fin anonymat internet

« Moi je ne veux plus de l’anonymat sur les plateformes Internet » annonce sans détour Emmanuel Macron, interrogé au sujet du harcèlement scolaire, rapportent nos confrères de NextInpact. « On se bat contre et on va continuer sans relâche » continue le président. Emmanuel Macron assure ensuite que le gouvernement continue de travailler « avec les plateformes internet pour sanctionner ce qui est fait sur ces plateformes ». Le harcèlement scolaire dépasse en effet le cadre de l’école. Il n’est pas rare que les victimes soient aussi harcelées sur Facebook, Instagram ou Snapchat. « Je veux une vraie responsabilité des parents. Et l’interdiction, c’est le seul moyen » assène le dirigeant.

Emmanuel Macron veut mettre fin à l’anonymat sur Internet

Dans la foulée, Emmanuel Macron a une nouvelle fois plaidé pour la « levée progressive de toute forme d’anonymat », un des principes centraux d’internet. Dans la même optique, des députés LREM militent pour la fin de l’anonymat sur les réseaux sociaux. Dans une lettre adresse au secrétaire d’État au Numérique Mounir Mahjoubi, ils réclament la création d’une loi visant à exiger des pièces d’identité à la création d’un compte Twitter ou Facebook. Pour étayer leur argumentaire, ils mettent en exergue le déferlement de haine dont a été victime Bilal Hassani, le candidat français à l’Eurovision. Dès 2019, Mounir Mahjoubi va présenter un projet de loi afin de lutter contre les propos haineux sur internet.

Lire aussi : Jeuxvideo.com va se conformer au code de conduite de l’UE pour endiguer la haine sur internet

C’est loin d’être la première fois que le président de la France promet d’enterrer l’anonymat sur Internet. « Il y aura inévitablement à l’avenir davantage de régulation. Il nous faut construire par la régulation cette voie nouvelle, où les Etats arrivent à bien réguler, avec les acteurs privés. Il nous faut construire une régulation coopérative en commun, il nous faut apprendre à réguler ensemble » expliquait déjà le président français lors d’un discours au Forum pour la gouvernance d’internet à l’Unesco en novembre 2018.

L’annonce d’Emmanuel Macron a été suivie par une vague de contestations, relayées par nos confrères de BFM TV.« Ce genre d’obligations – si elles passaient par la loi – seraient impossibles à respecter pour les petits acteurs et risqueraient fort de renforcer davantage les grandes plateformes américaines »,assure Félix Tréguer, membre fondateur de la Quadrature du Net, une association de défense des libertés en ligne. La fin de l’anonymat, ou du moins son application légale, risquerait de favoriser l’hégémonie des GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) au détriment des plus petites structures.

« Emmanuel Macron oublie que l’anonymat constitue un droit associé à la liberté d’expression et de communication et au droit à la vie privée. Il est reconnu comme tel au niveau international, notamment par la Cour européenne des droits de l’Homme » ajoute Félix Tréguer. Dans les régimes totalitaires, Internet reste un puissant outil pour dénoncer les dérives du gouvernement voire pour mettre en place un contre pouvoir. On pense notamment au printemps arabe, où le rôle des réseaux sociaux a été prédominant. Que pensez-vous de la position d’Emmanuel Macron ? Êtes-vous pour ou contre la fin de l’anonymat sur Internet ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le Bon Coin : ne répondez pas à ce SMS, c’est une arnaque !

Le Bon Coin est la cible d’une vaste arnaque. Via un SMS de prépaiement en provenance de Roumanie, des pirates cherchent à subtiliser vos coordonnées bancaires afin de vider le contenu de votre compte. On vous explique comment repérer cette…

Genius.com accuse Google de voler ses paroles de chansons

Google s’est-il approprié le contenu du site de paroles de chansons Genius.com afin d’alimenter la onebox de ses pages de résultats de recherche ? C’est en tout cas ce qu’affirme Genius, qui a utilisé une astucieuse technique pour obtenir des…

Firefox change de logo : ciao le renard, coucou les flammes

Firefox annonce un changement de logo ainsi qu’une modification de son identité visuelle en général. L’icône de la marque Firefox fait quasiment disparaître le renard. Celle du navigateur conserve l’animal, mais celui-ci est représenté d’une forme bien plus abstraite.  Dans…

Qwant : 6% des internautes français le préfèrent à Google

Environ 6% des internautes français préfèrent Qwant à Google. Le moteur de recherche grandit très vite. Le PDG de Qwant se félicite des progrès réalisés et multiplie les initiatives pour se faire une place sur ce marché où la concurrence…

Sites de revente de billets : attention aux arnaques !

Les sites de revente de billets hébergent bien souvent des arnaques : billets non valides, prix bien supérieurs aux tarifs officiels… plusieurs associations européennes de défense des consommateurs invitent les utilisateurs à rester vigilants.   Ce jeudi 6 juin 2019, un…

Grindr laisse ses employés espionner des millions d’utilisateurs

Grindr a permis à ses employés d’accéder aux données des millions d’utilisateurs de l’application de rencontre. L’information dévoilée par Reuters confirme les craintes des autorités américaines qui s’inquiètent depuis l’acquisition de Grindr par un groupe chinois, allant jusqu’à considérer l’application…

Le Bon Coin lance son service de livraison

Le Bon Coin continue de développer des services sur sa plateforme. Après le paiement en ligne par carte bancaire, la plateforme lance un service de livraison en partenariat avec Mondial Relay. Le site de petites annonces se rapproche de plus…