Disney+ veut s’inspirer des Bitcoin et Ethereum pour lutter contre le piratage des films

 

Disney+ vient de déposer un nouveau brevet qui décrit un système sophistiqué de livraison des films aux salles de cinéma basé sur une Blockchain, comme les Bitcoin ou Ethereum. La livraison des films en amont de leur sortie en salle est un maillon faible souvent exploité par les pirates. Avec le nouveau système, Disney+ pourra prévenir la lecture des films avant la date prévue où dans d'autres lieux que celui désigné. Il sera également possible de compter le nombre de lectures de manière infalsifiable, pour éviter que ces contenus ne soient copiés clandestinement, même après leur sortie officielle. 

Disney+

Au risque de se permettre une analogie avec le Roi Lion, on peut dire que Disney, est un peu le “Simba” de l'industrie. La firme génère un chiffre d'affaires immense grâce à son fonds de contenus cultes, ses productions originales, ses divers projets de recherche et, plus récemment, sa propre plateforme de streaming, et n'a pas vraiment de concurrent à abattre. L'influence de l'entreprise continue de croître, y compris au-delà de ce pour quoi on connaît généralement Disney (Disney Research Studios développe des projets autour de l'intelligence artificielle, la robotique, l'informatique augmentée…) et au final la seule vraie menace contre laquelle doit lutter Disney en 2021, c'est le piratage.

En la matière les studios Disney sont plutôt à la pointe. Une équipe développe en interne de nouvelles solutions et Disney fait partie de la coalition anti-piratage à la recherche de standards permettant de lutter plus efficacement contre le problème. Cette équipe de chercheurs vient justement de déposer un nouveau brevet qui décrit un nouveau système de livraison des films dans les salles de cinéma basé sur la technologie blockchain – la même qui sécurise les paiements en Bitcoin et Ethereum. Disney s'attaque à un maillon faible de sa chaine logistique.

Lire également : Disney+ – films et séries, toutes les nouveautés à regarder ce week-end

Disney+ veut contrôler de plus près la livraison des films aux salles de cinéma

Les films sont en effet livrés aux salles de cinéma un peu en amont de leur sortie. Des copies ont souvent lieu à ce moment là – il suffit simplement aux pirates d'avoir les bonnes connexions. Des mécanismes censés protéger la copie sont déjà intégrés aux films livrés aux salles de cinéma, mais la technologie actuellement utilisée, le watermarking, ne suffit plus. “Ce type de mécanisme de sécurité est trop souvent correctif plutôt que préventif. Par exemple les configurations de watermarking insèrent un watermark sur le contenu pour traquer le piratage une fois que ce piratage a déjà eu lieu”, détaille Disney.

A l'inverse avec un système de blockchain sécurisée, le processus de distribution peut être contrôlé de plus près puisque comme le relève Disney dans son brevet : la blockchain peut vérifier que le contenu est bien reçu sur le lieu convenu avant d'autoriser la lecture du contenu à sa destination“. Disney ajoute qu'il est possible d'adjoindre d'autres dispositifs anti-piratage. Par exemple mettre un compteur infalsifiable qui permet de vérifier qu'un film n'est lu qu'un nombre autorisé de fois.

“La configuration de blockchain a un mécanisme automatisé d'audit qui traque la lecture du contenu à destination pour s'assurer que la quantité de lectures est enregistrée de manière fiable. Ainsi, un tel système empêche le piratage par le destinataire légitime du contenu sous forme d'un nombre de lectures plus élevé que le nombre de lectures rapporté”, poursuit Disney. Pour rappel, ce qui sécurise la technologie Blockchain est sa dimension décentralisée.

La blockchain de Disney ne pourra rien faire contre le piratage de ses contenus en streaming

Le système de blockchain implique en effet que les données liées aux items qui y sont répertoriés sont chiffrées et enregistrées sur de nombreuses machines, compliquant fortement toute tentative de piratage. Il est peu probable qu'un tel système soit mis en place pour d'autres aspects de la chaîne de livraison de Disney+. En effet, outre les salles de cinéma, ses propres serveurs de streaming, et la livraison de contenus à des plateformes concurrentes dans le cadre d'accords, le système semble peu adapté à la lutte contre le piratage des films sur internet.

Rien n'empêche actuellement les pirates de copier les contenus en streaming en capturant tout simplement le flux vidéo à partir de plateformes de streaming. et de plus en plus de contenus ainsi piratés se retrouvent sur le net. On ne sait par ailleurs pas encore si ou quand Disney implémentera ce nouveau système. La firme dépose quantité de brevets chaque année sans que tous n'aboutissent à des réalisations concrètes.

Source : TorrentFreak



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !