Des vendeurs de NFT trichent et gagnent 7 millions d’euros en rachetant leurs propres œuvres

 

Chainalysis a étudié le comportement de 262 vendeurs de NFT suspectés d’augmenter de manière artificielle la valeur de leurs œuvres. Pour ce faire, ils rachètent eux-mêmes leur propre NFT, faisant ainsi grimper les spéculations. Le profit généré serait de 8,4 millions de dollars, soit environ 7 millions d’euros.

NFT
Crédits : Unsplash

Depuis qu’ils font parler d’eux, les NFT ont droit à leur lot de détracteurs. Il faut dire que leur popularité soudaine s’est accompagnée d’un certain nombre d’arnaques, des individus peu scrupuleux n’hésitant par exemple pas à voler le contenu d’autres personnes pour le revendre à leur profit. D’autres, selon l’institut Chainalysis, ont compris comment augmenter de manière artificielle la valeur de leur bien. Il suffit pour cela de le racheter soi-même.

Chainalysis a ainsi étudié le comportement de 262 vendeurs de NFT, suspectés d’avoir recours à cette pratique malhonnête. Baptisée « wash trading » (négociation à blanc), cette arnaque repose sur un principe simple : en spéculant sur ses propres NFT, le vendeur fait grimper sa valeur en faisant croire aux acheteurs et à la plateforme que celui-ci est très convoité. Cette combine porte visiblement ses fruits puisque, selon Chainalysis, elle a généré pas moins de 8,4 millions de dollars, soit environ 7 millions d’euros.

Vrai NFT, mais fausse valeur

Chainalysis note toutefois que cette arnaque ne profite pas à tous les vendeurs. En effet, sur les 262 vendeurs étudiés, seuls 101 ont réalisé de véritables bénéfices. Les autres ont perdu 417 000 dollars (365 000 euros), à cause notamment des fortes taxes à l’Ethereum dont le paiement est obligatoire dès lors que l’on publie un NFT sur une plateforme d’hébergement. L’institut présente ainsi l’exemple d’un vendeur ayant racheté 830 fois sa collection de NFT. Lors de la revente (véritable, cette fois-ci), il a touché un peu plus de 27 000 dollars, soit (23 600 euros). Malheureusement pour lui, il a perdu 8 383 dollars après avoir payé 36 642 dollars de taxes.

Sur le même sujet : Le site itch.io déclare que les NFT sont « une arnaque » et demande aux fans de crypto de « changer de vie »

Chainalysis précise en outre que ces 262 vendeurs sont loin d’être les seuls à avoir recours à cette pratique. Leur nombre total est estimé à plusieurs milliers. L’institut constate également l’équivalent de 1,4 million de dollars de transactions provenant d’adresses illicites au cours du dernier trimestre 2021. Celles-ci ont probablement été utilisées pour du blanchiment d’argent. À ce jour, le marché du NFT pèse 22 milliards de dollars.

Source : Chainalasysis



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !