Pour contrer Amazon, ce patron français veut interdire les livraisons en moins de 48h en France

Maj. le 28 janvier 2019 à 18 h 22 min

Face à la concurrence d’Amazon, Ludovic Le Moan, le PDG de Sigfox, une start-up française spécialisée dans les réseaux de communication de l’internet des objets (IOT), souhaite tout simplement interdire les livraisons en moins de 48 heures en France. Selon lui, cette mesure permettrait aux entreprises françaises de revenir dans la course. 

contrer amazon interdire livraisons 48 heures france

Lors d’une interview dans l’émission Tech & Co de BFM Business, Ludovic Le Moan a sévèrement critiqué le géant de la vente en ligne Amazon. « C’est le plus grand prédateur de la planète loin devant Google et consorts » estime le patron de Sigfox.

Pour lutter contre Amazon, le patron de Sigfox souhaite interdire les livraisons en moins de 48 heures

« C’est un rouleur compresseur qui a les moyens d’automatiser toute la chaîne de production » met en garde le PDG toulousain. Pour lui, la firme de Jeff Bezos va à terme « remplacer tous les êtres humains par des robots ». Pour rappel, le groupe utilise déjà des robots automatisés destinés à la logistique dans ses entrepôts. En ce moment, Amazon teste aussi la livraison par robot autonome dans une ville américaine. « L’enjeu de l’automatisation est un véritable sujet » résume le dirigeant de Sigfox, visiblement très remonté.

Lire aussi : Amazon lance la livraison des colis dans le coffre des voitures !

« Les directeurs du e-commerce en France sont incapables de suivre la qualité d’Amazon. J’en ai fait l’expérience en commandant des produits partout. J’en ai commandé un sur Amazon pour tester et le reste ailleurs. J’ai attendu parfois deux semaines, trois semaines, six semaines. Amazon, c’était just in time, parfait, etc. On voit la maturité du process chez Amazon » reconnait Le Moan. « Si l’on légiférait en Europe en interdisant les livraisons en moins de deux jours par exemple, un petit coup serait porté à Amazon et cela redonnerait peut-être de l’élan aux autres » explique-t-il ensuite.

Une loi pour permettre aux entreprises françaises de rivaliser avec Amazon

Son but n’est pas seulement de freiner l’hégémonie d’Amazon mais aussi de laisser une chance, une « opportunité », aux entreprises françaises de s’imposer sur le marché et « de revenir dans la compétition ». Il encourage ainsi les acteurs de la tech en France à s’associer avec le secteur de la grande distribution, à la manière dont Amazon s’est allié avec Monoprix pour livrer des courses en moins de deux heures.

Sur son compte Twitter, l’homme se félicite que son intervention ait provoqué de nombreuses réactions…souvent très contrastées. « C’est intéressant de lire les réactions à mon intervention sur BFM. L’agressivité de ceux qui défendent des valeurs qui ne sont certainement pas pour eux, et une lecture erronée de mes propos » regrette Ludovic Le Moan. « La livraison rapide a un impact sur la planète et se questionner sur le sens du plaisir sans désir, avec l’immédiateté ! » rappelle une nouvelle fois le PDG. Que pensez-vous des propos du dirigeant de Sigfox ? Faut-il légiférer pour réduire l'emprise d’Amazon ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google accusé d’avoir saboté Firefox pendant des années

Google aurait-il saboté Firefox pour imposer son navigateur Chrome ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien cadre de Mozilla. Selon lui, Google a délibérément laissé traîner des bugs qui affectaient spécifiquement Firefox dans ses services en ligne. Une…

Fibre optique : on arrive enfin aux 5 millions d’abonnés FttH

La fibre optique continue de se développer progressivement en France. Symbole de cette croissance, la technologie FttH (de bout en bout, jusqu’à l’abonné) qui compte désormais près de 5 millions de clients (+ 1,5 millions en 2018) et représente plus…