Free : Actualités forfait mobile, internet, TV et réseau de l'opérateur

Free est un des principaux fournisseurs d’accès à internet et opérateur mobile français. Cette filiale du groupe Iliad est maintenant un acteur majeur de la téléphonie mobile en France. Free, c’est aussi son fondateur, Xavier Niel, un patron pionnier de l’internet en France. C’est le premier à proposer des forfaits internet illimités. Puis des forfaits voix + internet illimités. Grâce à ses Freebox et ses forfaits Free Mobile, la marque a fortement contribué à la baisse des prix sur le marché.

Vous retrouverez ici toute l’actualité de la marque et des services de Free, des forfaits mobiles en passant par les offres triple-play et la couverture réseau de l’opérateur par rapport à ses concurrents Orange, Bouygues Telecom et SFR-Numéricable.

Free : un opérateur fixe pionnier à l’image de Xavier Niel

Comment évoquer Free sans parler des débuts de l’internet en France ? La marque s’est en effet fait connaître en lançant en 1999 le premier accès internet sans abonnement ni numéro surtaxé : l’accès bas débit était alors gratuit hors coût des communications téléphoniques au tarif local et régional. Une offre au coeur de la démarche de Xavier Niel qui comprend très tôt les besoins d’un marché balbutiant : il a vite compris que les offres limitées ne permettraient pas vraiment à internet de se démocratiser.

Il faut dire que Xavier Niel commence avec le Minitel dès 1983 – il est connu pour avoir investi dans le Minitel Rose, des peep show et autres sex shop. Dès 1987 il abandonne ses études pour se consacrer pleinement à ses services pornographiques qui lui rapportent plusieurs milliers d’euros par mois. Cette première aventure se révèle couronnée de succès : il devient millionnaire en euros à 24 ans. Dès 1990 il rachète plusieurs services de Minitel roses et le baptise Iliad. L’entreprise se diversifie, pour atteindre un segment plus mainstream. C’est Iliad qui est à l’origine, par exemple, du 3617 Annu ou du site société.com.

Mais les choses changent vraiment en 1995 : Xavier Niel investit dans Worldnet, le premier fournisseur d’accès internet grand public de France. Et c’est ainsi que Free naît en 1999. En 2000 Free lance les premiers accès haut débit par ADSL. Et pousse l’opérateur historique à évoluer d’un point de vue technique pour permettre le dégroupage, autrement dit l’ouverture de la boucle locale à la concurrence. Ce dégroupage peut être partiel ou total – dans ce cas, aussi bien les communications téléphoniques que l’accès internet sont gérés par Free.

Dès 2005, Free propose à ses abonnés une offre gratuite d’hébergement de pages et sites web : au départ 100 Mo qui deviendront 1 Go puis 10 Go en 2006. L’offre vient avec le support natif de PHP, MySQL et PostgreSQL. Des plugins permettent également de transformer cet espace web en wiki, album photo, blogs… Il y a aussi le service gratuit très populaire dl.free.fr qui permet de partager facilement des fichiers volumineux jusqu’à 10 Go. Des services qui ont bon gré mal gré donné des idées à la concurrence.

Enfin, Free, c’est aussi des slogans et des publicités devenus cultes et maintes fois détournés, comme « Il a Free, il a tout compris ! », « Incroyable mais Free », « La liberté n’a pas de prix », « Merci Free ». Mais aussi la campagne publicitaire mettant en scène un personnage du nom de « Rodolphe ».

Free c’est aussi la Freebox, première offre triple play au monde

Par la suite, Free a enchaîné de très joli coups. Dès novembre 2002, on a une premiere offre ADSL dégroupée à un prix plus attractif que la concurrence. Mais très vite Free s’intéresser à quelque chose de virtuellement inexistant à l’époque : le triple play. En fait Free comprend très vite qu’il est possible de passer bien plus de choses qu’internet via une connexion ADSL. Sébastien Boutruche, responsable recherche et développement Freebox, conçoit alors un routeur capable de concentrer ces usages d’après des concepts formulés par Xavier Niel et Rani Assaf dès 2001.

Le 18 septembre 2002, la première Freebox est lancée : elle inclut un processeur RC32355 et permet une connexion internet USB et Ethernet, la téléphonie fixe illimitée (dès août 2003), et la télévision (décembre 2003). Le tout sans surcoût pour 29,99 euros par mois (un prix resté identique jusqu’en février 2011). Ce nouveau type d’offre a inspiré tous les opérateurs concurrents en France, et lancé le terme « box » pour désigner ce genre d’offres, imitant le terme Freebox. 

Depuis, 9 versions de la Freebox sont sorties. Les plus récentes à ce jour sont la Freebox v6 Révolution, la Freebox v5 Crystal et la Freebox v6 Mini 4K. Elles se composent d’un boîtier principal, le Server, et d’un autre boîtier pour la télévision, le Player. Le tout avec une télécommande innovante RF. Les deux boîtiers peuvent être reliés en courant porteur de ligne (CPL). On attend désormais courant 2018 la sortie d’une nouvelle box novatrice, la Freebox V7.

Le boîtier server de la Freebox Revolution est compatible ADSL, mais comporte également un port SPF permettant de le relier à la fibre optique FTTH.

Free lance Free Mobile : un forfait illimité voix + data 4G illimitée et un forfait à 0 euros par mois

Après un premier rejet en 2007, Free finit par obtenir auprès de l’Arcep une licence de téléphonie mobile lui permettant de devenir le 4e opérateur et de déployer ses propres antennes. Au départ il s’agit d’exploiter un réseau 3G, une licence (bande 2,1 GHz et 900 MHz) achetée pour un montant de 240 millions d’euros. En 2011, Free obtient également une licence 4G d’une largeur de 20 MHz duplex dans la bande des 2,6 GHz pour 271 millions d’euros.

Dans un premier temps l’opérateur a donc commencé à déployer ses propres antennes pour couvrir 27% de la population en service voix et 25% de la population en service data. Pour combler son déficit de couverture, Free signe un accord d’itinérance avec Orange, opérateur dont il peut utiliser le réseau. Et le nouveau forfait est lancé à l’issue d’une semaine de teasing le 10 janvier 2012 à 8h30 autour d’une keynote retransmise en direct sur Internet et Freebox TV.

Au cours de la présentation, toute en provocation à l’égard de la concurrence, Xavier Niel estime que les opérateurs voient leurs clients comme des « pigeons » qu’ils peuvent « presser comme des citrons ». Et réalise sa promesse de « diviser les prix par deux ». Deux offres sont alors lancées, une offre illimitée voix/SMS/MMS avec data à 19,99 euros par mois et 15,99 euros par mois pour les abonnés Freebox et une offre plus modeste à 2 euros, voire totalement gratuite pour les abonnés Freebox.

La qualité du service est une question centrale depuis le lancement, en raison d’un réseau nettement moins étoffé. D’autant que dans le cadre de l’accord d’itinérance avec Orange, progressivement des limites de débit sont instaurées, si bien que la connexion se dégrade pour les abonnés notamment en 3G. Néanmoins, l’évolution de la couverture réseau 4G de Free Mobile compense peu à peu ces problèmes.

Free : la liste des offres mobile et internet fixe

Aujourd’hui, Free, c’est 5 offres internet fixe et deux offres mobile, dont voici la liste :

Internet fixe

  • Freebox Révolution avec TV by CANAL Panorama à 39,99 euros par mois
  • Freebox Révolution à 29,99 euros par mois + 5,99 euros par mois de mise à disposition d’une boucle locale dédiée
  • Freebox Mini 4K à 29,99 euros par mois
  • Freebox Crystal à 35,99 euros par mois

Forfaits mobile

  • Free Mobile Appels / SMS / MMS + data 4G / 4G+ à 19,99 euros par mois (15,99 euros pour les abonnés Freebox)
  • Free Mobile 2h d’appels SMS / MMS illimités + 50 Mo data internet à 2 euros par mois (0 euros pour les abonnés Freebox)

L’opérateur lance également régulièrement des promotions et ventes flash sur le site vente-privee.com qui permettent de profiter pendant 12 mois de tarifs souvent divisés par 10 !

Freebox V7 : sortie le 21 novembre 2018

La Freebox V7 sera lancée le 21 novembre 2018 selon un nouveau tweet de la mamie du Cantal et des informations obtenues par BFM Business. La sortie de la nouvelle...

Free reprend de force le nom de domaine ma-freebox.fr

Free récupère le nom de domaine ma-freebox.fr, site communautaire qui proposait entre autres de mesurer les débits de sa Freebox. L'opérateur souhaitait en avoir le contrôle pour l'utiliser dans le futur,...