Enceintes connectées : Google Home, HomePod, Alexa et Bixby

Google Home, HomePod, Alexa, Bixby… ça y est les enceintes connectées débarquent et vous permettent de commander votre maison, ses lampes, ses appareils, de mettre de la musique ou de réaliser quantité d’actions juste en leur donnant des ordres à la voix. Les améliorations apportées ces dernières années, en particulier à Google Assistant et Alexa permettent enfin de parler à peu près naturellement à ces appareils. Google a pris en ce domaine une avance indéniable, surtout grâce au Google Home Mini.

Mais les HomePod, Alexa, et autres enceintes Bixby arrivent en embuscade. Par ailleurs, les enceintes connectées ne se limitent pas à Google, Apple, Amazon ou Samsung. D’autres fabricants établis d’enceintes mettent par exemple Google Assistant ou Alexa dans leurs produits. Retrouvez ici toutes les dernières informations sur les enceintes connectées !

Enceintes connectées : au commencement, il y avait Google Home

En France, pour le moment, enceinte connectée et Google Home sont pratiquement synonymes. Depuis leur lancement les Google Home, en particulier les Google Home Mini ont vite trouvé leur place dans les foyers des Français. De nombreux magasins offraient le Google Home Mini pendant les fêtes pour des achats supérieurs à un certain montant. Son prix tout doux de 50 euros et ses fonctionnalités, équivalentes à la version de base plus chère (129 euros) ne sont sans doute pas étrangers à cela. Surtout elles ont le meilleur assistant vocal du moment, Google Assistant.

Si vous avez déjà utilisé Siri, en effet, vous comprendrez vite qu’il y a surtout des choses que l’on ne peut pas lui faire faire. Google Assistant communique avec un catalogue bien plus vaste d’applications, de services et d’objets connectés comme les lampes et accessoires Hue, Nest, et consorts. L’enceinte connectée est par ailleurs compatible dès la sortie de la boîte avec les plus grandes plateformes de streaming comme Spotify et Pandora. Pour les audiophiles, Google a néanmoins prévu une version nettement plus chère de son enceinte, la Google Home Max, dont sa sortie n’a pas encore été annoncée en France.

Le haut de gamme, c’est aussi le créneau du HomePod d’Apple. Bien sûr il est sous Siri, mais en version « améliorée ». Il est nettement plus design, mais semble surtout conçu pour la communauté de ceux qui utilisent déjà des produits Apple, ou pour donner envie aux autres de switcher. Car pour configurer le HomePod il faut obligatoirement un iPhone ! On vous le disait côté son c’est tout de même un appareil haut de gamme, qui joue dans la même cour que Google Home Max.

Google Home devra résister à l’arrivée d’Alexa, de Bixby et d’autres enceintes connectées avec Google Assistant

Vous vous en doutez, le HomePod ne fait pas vraiment trembler Google en raison de ses limitations. En revanche, ce qui risque d’être plus difficile sera de résister face à Amazon Alexa. Les enceintes connectées du groupe de grande distribution sur internet rencontre un succès fulgurant dans les pays dans lesquelles elles sont lancées. Aux Etats-Unis, 70% des enceintes connectées sont des Amazon Echo. Les enceintes connectées de la firme sont particulièrement efficaces quand il s’agit, vous vous en doutez, de commander quelque chose sur Amazon.

Néanmoins, plusieurs études montrent que les enceintes connectées Alexa sont moins efficaces que leurs équivalents Google. Amazon Alexa a eu aux Etats-Unis l’avantage d’être la première à être mise sur le marché. Reste à savoir si cet état de fait sera confirmé après leur lancement en France. La situation sera sans doute très différente, parce que de nombreux constructeurs veulent vendre leurs enceintes connectées. Samsung par exemple veut pousser l’utilisation de Bixby en lançant une enceinte dédiée.

Mais peut-être que les vrais concurrents des Google Home, seront les enceintes tierces vendues avec Google Assistant. De nombreuses marques haut de gamme lancent en effet des produits qui font à peu près tout ce que fait Google Home, mais avec un système audio de meilleure qualité.