Bitcoin : les pirates nord-coréens ont perdu des millions de dollars à cause de la chute des cours

 

La chute du cours du Bitcoin et des autres cryptomonnaies n'impactent pas seulement les utilisateurs. Les pirates nord-coréens enregistrent également de lourdes pertes, comme le dévoile le dernier rapport de la société Chainalysis. 

Corée du Nord perte bitcoins
Crédits : Pixabay

Comme vous le savez peut-être, le cours du Bitcoin est en chute libre depuis ces dernières semaines. Au 20 juin 2022, la valeur du BTC est passée sous la barre des 19 000 dollars, du jamais vu depuis 18 mois. Bien évidemment, cette situation est catastrophique pour les investisseurs. Et sans surprise, quand la reine des cryptomonnaies va mal, les autres devises numériques toussent aussi.

Le cours de l'Ethereum s'est stabilisé aux alentours des 1008 € à l'heure où nous écrivons ces lignes, après une chute de 10%. De fait, plusieurs plateformes de cryptomonnaies comme Coinbase craignent d'être insolvables si la situation perdure ou s'aggrave. Mais figurez-vous que les plateformes et les propriétaires lambda de BTC et de cryptomonnaies ne sont les seuls à souffrir de la chute des cours.

La Corée du Nord perd des millions à cause de la chute du BTC

C'est également le cas des pirates nord-coréens, qui enregistrent des pertes sans précédent. En effet, la valeur du trésor de cyberguerre du pays a chuté de manière drastique. Comme le dévoile le cabinet d'études Chainalysis, les fonds volés en BTC et en diverses cryptos lors de 49 piratages entre 2017 et 2021 ont perdu de leur valeur.

Estimée au départ à 170 millions de dollars, la valeur du butin est désormais de 65 millions de dollars. Cela représente une perte sèche de 61% ! Par ailleurs, les sommes obtenues (des dizaines de millions de dollars) lors d'une attaque d'envergure en 2021 ont même perdu 80% de leur valeur avec les cours actuels. Comme le précise la société d'analyses, il s'agit de comptes contenant de l'argent sale (des cryptomonnaies volées lors de cyberattaques) en attente de blanchiment.

A lire également : Bitcoin – malgré le crash, la consommation d’énergie reste considérable

Avec la chute des cours du BTC et des autres devises, Pyongyang perd des fonds essentiels au développement de son programme d'armement nucléaire. En effet, depuis plusieurs années maintenant, le vol de cryptomonnaies est devenu l'une des principales sources de revenus du régime. Comme le précise l'institut sud-coréen d'analyse de la défense de Séoul, ces pertes sèches encaissées par la Corée du Nord surviennent alors que la dictature a procédé à un nombre record de tests de missiles, pour un coût estimé à 620 millions de dollars.

La Corée du Nord, jointe à son ambassade à Londres afin d'obtenir un commentaire, s'est contenté de qualifier ces faits de “Fake News totales”. De son côté, le ministre nord-coréen des affaires étrangères a qualifié ces allégations de propagande américaine.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !