Bill Gates : voici pourquoi Android a gagné la guerre contre Windows Mobile

Maj. le 12 novembre 2019 à 11 h 06 min

Selon Bill Gates, Windows Mobile aurait pu être l’OS que tout le monde utilise plutôt qu’Android. Selon l’ex-patron de Microsoft, son échec sur le marché des mobiles s’explique en grande partie par la condamnation antitrust contre son entreprise au début des années 2000 après une longue bataille contre la justice américaine.

Bill Gates évoque la défaite de Windows Mobile face à Android

Des milliers de personnes nourrissaient l’espoir d’une renaissance de Windows Mobile mais Microsoft a définitivement douché la lueur d’optimisme qu’il restait aux fans en admettant la défaite de Windows face à Android, ce que Bill Gates a récemment qualifié de la plus grosse erreur de sa carrière. Le fondateur de Microsoft est revenu sur les raisons de cet échec et affirme que tout le monde utiliserait aujourd’hui Windows sur son smartphone plutôt qu’Android n’eut été la grande bataille antitrust qui a conduit à une condamnation de Microsoft au début des années 2000.

Bill Gates : si Android a gagné, c’est parce que Microsoft était trop distrait

Difficile d’établir un lien entre cette décision de justice prise en 2001 et la montée en puissance d’Android dont la première version est sortie en 2007. Mais il faut savoir que Microsoft a fait ses premiers pas avec Windows Mobile en 2000. Au départ, l’OS était destiné aux Pocket PC et non aux smartphones tels qu’on les connait aujourd’hui. Bill Gates laisse sous-entendre que sans la condamnation de Microsoft et Windows pour abus de position dominante, l’entreprise aurait sans doute flairé un peu plus tôt le potentiel du marché des mobiles avant Apple et Google qui a racheté Android en 2005.

« Il ne fait aucun doute que la poursuite antitrust était une mauvaise chose pour Microsoft. Nous nous serions davantage focalisés sur la création d’un OS mobile. Au lieu d’Android aujourd’hui, vous utiliseriez tous Windows Mobile si ce dossier antitrust n’avait pas existé » a déclaré Bill Gates au cours d’une conférence cette semaine. Il admet avoir été « trop distrait » et parle d’un scénario où la Microsoft a raté de peu l’occasion de faire de Windows Mobile l’OS d’un important téléphone de Motorola. « Nous étions en retard de trois mois sur la sortie ». Le fondateur de Microsoft n’a donné aucune précision sur l’identité de ce téléphone, ni sur sa période de sortie.

Tout cela est bien maintenant loin derrière. À défaut d’avoir pu se rattraper avec Windows Phone puis Windows 10 Mobile, Microsoft s’est finalement résigné à s’allier avec Google et à faire d’Android l’OS du Surface Duo, son prochain appareil mobile à la croisée entre un smartphone et une tablette.

Source : CNBC



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android 11 bloque les applications qui demandent trop de permissions

Parmi toutes les nouveautés attendues dans Android 11, l’une d’entre elles concerne les permissions pour les applications. Celles qui se sont vues refuser à deux reprises l’accès à certaines ressources, ne pourront plus le faire une troisième fois. Le but…

Android 11 ne désactive plus le bluetooth avec le mode avion, enfin !

Android 11 ne désactive plus automatiquement le bluetooth lorsque vous activez le mode avion. La plupart des compagnies aériennes permettent désormais d’utiliser des casques et montres bluetooth pendant toutes les phases de vol.  Dès 2013, des organismes comme la FAA…

Android 11 : la liste des smartphones compatibles

Android 11 est disponible dans une première version beta destinée aux développeurs. Comme toujours, Google réserve cette Developer Preview aux utilisateurs de Pixel. Dans les mois à venir, de nombreux autres smartphones pourront installer la mise à jour. Découvrez la…

Android : ce malware ultra dangereux est impossible à supprimer !

Android est la cible d’un malware ultra dangereux baptisé Xiny, révèlent les chercheurs de Dr Web. En activité depuis 2015, ce trojan est presque impossible à supprimer des smartphones infectés. En 2016, les experts en cybersécurité de Dr Web ont repéré la trace…