Apple va bientôt autoriser les boutiques d’applications alternatives sur l’iPhone

 

Apple se préparerait à ouvrir iOS aux magasins d'applications concurrents. Selon Mark Gurman, de Bloomberg, les équipes chargées des logiciels et des services de l'entreprise sont en train de remanier la plateforme pour « ouvrir des éléments clés ».

App Store
Crédit : prima91 / 123RF

Depuis 2008, Apple n'autorise que son propre App Store sur l'iPhone. Auparavant, si vous vouliez des vitrines numériques alternatives, vous deviez jailbreaker votre appareil, mais cela n’est pas possible sur les versions les plus récentes du système d’exploitation du géant américain. Heureusement, le monopole de l’App Store devrait bientôt toucher à sa fin.

En effet, en réponse aux nouvelles réglementations qui seront bientôt imposées par l'Union européenne, Apple pourrait enfin autoriser d'autres boutiques d'applications sur l'iPhone et l'iPad dans un avenir proche, potentiellement dès iOS 17 en 2023, si l’on en croit un nouveau rapport de Mark Gurman, de Bloomberg.

Apple va devoir accepter des concurrents de l’App Store sur ses iPhone

Selon le rapport de Mark Gurman, ce sera la toute première fois qu'Apple autorisera des magasins d'applications alternatifs sur l'iPhone. Il semble qu'Apple consacre déjà « une quantité importante de ressources à l'effort de l'entreprise ».

Tout cela sera rendu possible par la nouvelle loi européenne sur les marchés numériques, qui entrera en vigueur l'année prochaine. Pour rappel, elle contient des dispositions strictes concernant la distribution des applications, les systèmes de paiement et bien d'autres choses encore, auxquelles Apple va devoir se conformer.

Les changements incluent l'autorisation d'installer des applications distribuées en dehors de l'App Store. Il pourrait s'agir de boutiques d'applications tierces, ou simplement du téléchargement direct d'applications depuis le web, ou les deux. L'un des autres nouveaux ajouts à la loi qui exige l'interopérabilité des services de messagerie, d'appel vocal et d'appel vidéo. Cela signifie que d'autres entreprises peuvent demander l'interopérabilité d'iMessage d'Apple, ce qui pourrait obliger Apple à adopter les messages RCS.

L’arrivée de boutiques tierces sur l’écosystème Apple serait une excellente nouvelle, puisque cela permettrait aux applications d'échapper aux diverses restrictions imposées par l'App Store en matière de sécurité et de sûreté, ainsi qu'à la commission de 30 % qu'il perçoit. Pour rappel, c’est à cause de celle-ci que Fortnite avait dû quitter les iPhone, et qu’Elon Musk facture son nouvel abonnement Twitter Blue à 11 dollars sur iOS, au lieu de seulement 8 dollars sur PC.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !