Apple fait face à un procès sur le monopole de l’App Store qui pourrait lui coûter très cher

Apple n’a pas convaincu la Cour Suprême et va devoir se défendre lors d’un procès antitrust accusant la situation de monopole de l’App Store sur iOS. Les plaignants estiment que le fait d’interdire les autres stores et d’imposer une commission de 30% aux éditeurs d’applications avait fait exploser le prix de celles-ci.

apple app store

Nous vous rapportions en novembre 2018 qu’Apple était visé par une plainte contre le monopole de l’App Store sur iOS, et bien la Cour Suprême des États-Unis a estimé que celle-ci était recevable et que la procédure pouvait aller à son terme. Les plaignants de ce recours collectif sont donc désormais autorisés à attaquer la firme de Cupertino en justice pour avoir augmenté le prix des applications sur l’App Store.

Apple fait gonfler les prix de l’App Store selon la plainte

Sur les appareils iOS et notamment les iPhone, un seul magasin d’applications est disponible : l’App Store, où 30% des achats effectués retombent dans les poches d’Apple (comme pour Google sur Android, mais les autres stores sont autorisés sur cet OS). Une situation de monopole qui a conduit selon l’accusation à une flambée des prix au détriment des consommateurs.

Lire aussi : Apple accusé de ne pas respecter les règles qu’il impose aux applications de l’App Store

La défense d’Apple n’a pas convaincu les jurés (5 votes contre 4). L’argument principal de la marque à la pomme était de dire que les utilisateurs ne sont techniquement pas des clients de l’App Store mais des éditeurs d’application et que ces derniers sont les réels clients d’Apple. Ce faisant, les consommateurs ne peuvent pas se retourner contre la firme de Cupertino et son App Store puisqu’ils ne sont pas directement en lien. Cela n’est pas passé auprès de Cour Suprême.

Celle-ci fait tout de même savoir que nous en sommes encore aux prémices de la procédure. Apple aura d’autres chances de se défendre. En cas de défaite, le groupe américain pourrait être obligé de rembourser tous les utilisateurs qui estiment avoir été surfacturés sur l’App Store. Il est aussi assez drôle de noter qu’une ligne de la défense d’Apple a été de dire que les consommateurs ont le choix et qu’ils peuvent aussi acheter des applications sur d’autres stores présents sur d’autres systèmes d’exploitation s’ils le souhaitent, offrant une discrète publicité à Android.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !