Apple fait discrètement la pub de l’App Store sur Google pour avoir une bonne commission

 

Sur Google, Apple a payé plusieurs publicités faisant la promotion d’applications populaires sur l’App Store. Le problème, c’est qu’aucune d’entre elles n’a été prévenue de la démarche. L’objectif pour la firme de Cupertino est certainement de maintenir sa commission à 30 % en attirant toujours plus d’utilisateurs sur sa plateforme.

Apple App Store

Son procès contre Epic aurait-il fragilisé la stratégie financière d’Apple ? Les calculs ne jouent en tout cas pas en sa faveur : on estime à plusieurs milliards de dollars la perte engendrée par la décision de justice. Alors que plusieurs développeurs disposent désormais le moyen de contourner la fameuse commission de 30 %, il ne reste plus à la firme qu’à maintenir les revenus qu’elle touche déjà. Autrement dit, garder les applications populaires de l’App Store… populaires.

Pour ce faire, Apple ne recule visiblement devant rien. Sur Google ont ainsi commencé à apparaître diverses publicités sur des applications de renom, comme Tinder, HBO ou encore Babbel. Le souci, c’est qu’aucun des développeurs se trouvant derrière celles-ci n’a été prévenu. Qui plus est, rien ne peut laisser penser qu’il s’agit d’Apple derrière l’encart publicitaire, suggérant de ce fait que ce sont les applications elles-mêmes qui communiquent.

Sur le même sujet : App Store — la justice a tranché, Apple doit autoriser les développeurs à contourner sa commission sur les achats

Apple achète des pubs en secret chez Google

Il y a de quoi grincer des dents. « Cela nuit aux entreprises », a déclaré un développeur souhait rester anonyme. « Vous construisez votre croissance en fonction de ce que vous pensez qu’un client vaut, et si un client vaut 30 % de moins, votre marge disparaît. » Si l’on peut plaider la cause de la publicité gratuite pour ces dernières, reste qu’elles ont déjà payé des campagnes dont elles auraient pu, de facto, se passer.

Alors, pourquoi Apple fait ses petits plans en secret ? Probablement parce qu’il est question de récolter sa commission. Rappelons que le taux de 30 % ne s’applique qu’aux applications générant plus d’un million de dollars par. En dessous, celle-ci descend à 15 %. La firme de Cupertino a donc tout intérêt à maintenir le niveau de téléchargement de ses poules aux œufs d’or.

Source : Forbes



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !