Apple et Amazon sont accusés de s’être alliés pour augmenter le prix des iPhone et des iPad

 

Selon une nouvelle plainte antitrust déposée à Washington, Apple et Amazon se sont entendus pour augmenter les prix de l'iPhone et de l'iPad en éliminant les vendeurs tiers d'Amazon qui proposaient les produits Apple à un prix inférieur.

test apple iphone 14 plus

Amazon est à nouveau au centre d'une action en justice alléguant des tactiques anticoncurrentielles liées à sa vitrine en ligne, et cette fois-ci, Apple est également visé par la même plainte. En effet, le cabinet d'avocats Hagens Berman, qui a déjà affronté les deux sociétés et contraint Apple à verser plus d'un demi-milliard de dollars dans des affaires distinctes, a maintenant déposé une nouvelle plainte alléguant un contrat louche qui a fait disparaître 98 % des revendeurs tiers de la plateforme de commerce électronique.

L’action en justice allègue qu'Amazon est le plus grand détaillant en ligne de produits électroniques, qu'il détient environ 82 % du marché et qu'il vend directement les produits Apple tout en permettant aux utilisateurs tiers de vendre des appareils neufs ou d'occasion. Cependant, la plupart de ceux-ci ont récemment été virés du site du géant du e-commerce.

Lire égalementAmazon : les employés ne pas restent longtemps dans l’entreprise, ce rapport le prouve

Amazon laisse le champ libre à Apple sur son site de vente en ligne

Selon la plainte, Amazon aurait donc supprimé presque l’intégralité revendeurs Apple de son site Marketplace dans le cadre d’un « accord horizontal ». Alors qu’ils étaient environ 600 auparavant, seuls 7 revendeurs tiers proposeraient encore aujourd’hui des iPhone sur Amazon.

Le recours collectif met également en lumière un accord entré en vigueur en janvier 2019, en vertu duquel Apple accordait à Amazon des remises allant jusqu'à 10 % sur ses produits s’il faisait le ménage parmi les revendeurs tiers sur son site. En empêchant les vendeurs de proposer des produits Apple, Amazon s'est évidemment imposé comme le vendeur dominant de ces produits sur Amazon Marketplace, ce dont Amazon et Apple ont tous deux « profité », même si cela a « porté préjudice au public ».

Le consommateur Steven Floyd affirme que « l’accord de boycott illégal » entre Apple et Amazon l'a contraint à payer 319,99 dollars pour un iPad alors qu'il aurait dû pouvoir bénéficier d'une réduction sur un “marché concurrentiel normal”. Pour rappel, Apple a récemment fortement augmenté le prix de ses iPhone ainsi que ses iPad, et laisser le champ libre aux revendeurs tiers aurait pu beaucoup impacter les bénéfices des deux entreprises.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !