Apple Car : 500+ km d’autonomie, 80% de charge en 18 mn… voici un premier portrait-robot

 

L'Apple Car se dévoile dans un nouveau rapport : le partenariat avec Hyundai se confirme, et le véhicule devrait être construit autour de la plateforme E-GMP du constructeur. Ce qui semble permettre de deviner de nombreux points de la fiche technique de l'Apple Car, notamment son autonomie, vitesse maximale et temps de charge.

Apple Car

Le célèbre analyste Mign-Chi Kuo vient de dresser un premier portrait-robot de l'Apple Car, la future voiture électrique de la firme de Cupertino. L'analyste confirme que Apple la produira en partenariat avec Hyundai et s'autorise à aller plus loin en affirmant que le véhicule utilisera la nouvelle plateforme de motorisation de Hyundai E-GMP.

Hyundai E-GMP est une plateforme exclusivement dédiée aux véhicules électriques du constructeur. Il doit équiper les véhicules électriques Hyundai et Kia dès 2021. E-GMP a l'avantage de prendre en charge les batteries de nombreux fabricants. Sa recharge peut fonctionner en 400V ou 800V de manière bi-directionnelle.

L'Apple Car devrait adopter la nouvelle plateforme de motorisation Hyundai E-GMP

Hyundai a affirmé lors de sa présentation que sa plateforme peut délivrer plus de 500 km d'autonomie (WLTP), tout en prenant en charge la recharge rapide 350 kW qui permet, selon le constructeur, de recharger le véhicule à 80% en seulement 18 minutes. Et ce n'est pas tout : 5 mn de charge suffisent à lui donner 100 km d'autonomie supplémentaire.

En plus de cela, les voitures E-GMP peuvent atteindre une vitesse maximale de 260 km/h, et font le 0-100 km/h en seulement 3.5 secondes. Hyundai explique que les avantages de E-GMP incluent “plus de flexibilité dans le développement, des performances de conduite puissantes, une autonomie en hausse, des fonctionnalités de sécurité renforcées et plus d'espace intérieur pour les passagers et leurs bagages”

Et de préciser que “des systèmes standardisés de batteries peuvent être ajustés pour délivrer des performances appropriées pour un segment spécifique de véhicules, pour maximiser l'autonomie ou pour se conformer aux besoins variés du client”. Apple ne pouvait donc pas rêver d'option plus versatile, qui plus est chez un constructeur qui a déjà beaucoup d'expérience dans la construction de véhicules électriques.

E-GMP bénéficiera d'abord à Hyundai. Plusieurs véhicule sélectriques Hyundai sous cette motorisation sont programmés. La Ioniq 5, un crossover compact, devrait être lancé dans la première moitué de 2021. La Ioniq 6, un sedan de taille moyenne, devrait entrer en production en 2022. Quant à la Ioniq 7, un crossover de taille moyenne, il devrait être produit à l'horizon 2024.

L'Apple Car ne pourra pas sortir avant 2025 au plus tôt

Kia devrait aussi de son côté produire le premier véhicule E-GMP dans la seconde moitié de 2021. A cause de ce calendrier chargé – et du cahier des charges d'Apple – il faudra vraisemblablement être patient avant de découvrir l'Apple Car. C'est en tout cas ce qu'en pense Ming-Chi Kuo : “Nous prédisons que Apple lancera l'Apple Car à l'horizon 2025 au plus tôt. Si l'on se base sur l'expérience, les nouveaux iPhone sortent en général 18-24 mois de la définition des spécifications initiales à la production de masse”, estime l'analyste sud-coréen.

Avant de poursuivre : “En prenant en compte le temps de développement accru, les critères de validations plus stricts, les complexités de la chaîne logistique et des canaux de vente et support techniques différents pour les automobiles, nous croyons qu'Apple, qui manque d'expérience dans la construction de véhicules, est déjà dans un calendrier très serré si il souhaite lancer l'Apple Car en 2025 “.

Ming-Chi Kuo estime d'ailleurs que l'horizon 2025 est trop ambitieux et que la sortie sera très certainement repoussée au-delà à cause des exigences de la firme : “Nous croyons que Apple tirera profit de ressources de constructeurs existants et se concentrera sur le logiciel et le hardware nécessaire à la conduite autonome, les semi-conducteurs, les technologies en lien avec la batterie, le facteur de forme et le design intérieur, une expérience utilisateur innovante et l'intégration avec l'écosystème Apple actuel”, explique Ming-Chi Kuo.

Lire également : Apple Car – photos, vidéo, voici à quoi pourrait ressembler la voiture électrique

Avant d'ajouter : “Tirer profit des ressources existantes de constructeurs automobiles signifie utiliser un grand nombre de composants issus de partenaires automobiles actuels. Un véhicule électrique compte entre 40 et 50 fois plus de composants qu'un smartphone, donc si Apple veut construire sa propre chaîne d'approvisionnement automobile, l'Apple Car sera lancée à une date ultérieure à 2025 ce qui pourrait réduire son avantage compétitif”. 

Source : 9to5Mac



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !