Android One débarque sur davantage de smartphones en 2019 grâce à Xiaomi et Nokia

Android One va prendre de l’importance en termes de parts de marché notamment propulsé par deux constructeurs principalement, Xiaomi et Nokia. Ces derniers proposent des smartphones disposant de ce programme promettant des mises à jour plus rapides et une interface pure sans surcouche. Visiblement d’ici 2019, les choses vont continuer à s’accélérer selon une étude.

android one xiaomi nokia monde

Le cabinet d’étude Strategy Analytics pense qu’Android One a de beaux jours devant lui. Xiaomi, Nokia et Motorola entre autres l’ont adopté pour certains de leurs appareils. Android One existe depuis 2014, c’est un partenariat entre Google et les constructeurs participant afin de garantir des mises à jour plus rapides et une expérience d’Android sans fioriture, c’est à dire sans surcouche. Nous avons eu l’occasion de mettre en évidence ces arguments dans les tests des Xiaomi Mi A2 et Mi A2 Lite, deux smartphones Android One.

Android One va continuer à prendre de l’importance, merci Xiaomi et Nokia

Strategy Analytics estime que les attentes sont très élevées sur ce segment en particulier. Pour le moment les smartphones qui en sont équipés ne sont pas encore bien nombreux, mais cela va changer. En 2019, de nouveaux constructeurs seront amenés à s’intéresser à Android One selon les analystes. Une forte augmentation des ventes de smartphones en bénéficiant est donc à prévoir dans le courant de l’année prochaine. Cela concerne aussi bien des appareils milieu de gamme que des appareils plus ambitieux.

HMD également profite de ce programme pour proposer une expérience pure d’Android à ses clients. Nous avons particulièrement apprécié le moment passé avec son Nokia 8 Sirocco, un appareil haut de gamme bénéficiant d’Android One. En revanche, nous constatons que cela ne garantit pas nécessairement que les mises à jour soient déployées plus rapidement que certains concurrents. Le OnePlus 6 par exemple a pu bénéficier d’Android Pie avant les Mi A2 et Mi A2 Lite, qui n’ont toujours pas eu droit à leur part de tarte. De votre côté, Android One est-il un argument important dans l’achat d’un smartphone ? Partagez votre opinion à ce sujet dans les commentaires.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Redmi K20 Pro : un haut de gamme à moins de 350 € ?

Redmi dévoilera une nouvelle gamme de smartphones le 28 mai prochain. Elle sera composée de deux modèles : un Redmi K20 standard, mais aussi un Remi K20 Pro. Ce sont les premiers smartphones de la marque à embarquer un processeur…

Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Realme 3 Pro officiel : une fiche technique canon pour 199 euros

Le lancement du Realme 3 Pro est désormais officiel en France. Le smartphone de l’ancienne filiale de Oppo débarque sur un segment où Xiaomi et Honor sont déjà bien installés, mais son rapport qualité-prix devrait en convaincre plus d’un de…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…