Amazon estime ne pas être responsable des faux avis sur son site

 

Amazon estime qu'il n'est pas responsable de la prolifération de faux avis sur sa plateforme. Le géant du commerce en ligne rejette à tour à tour la faute sur les réseaux sociaux, les rédacteurs de faux commentaires et les entreprises qui s'adonnent à ces pratiques illégales. Néanmoins, Amazon affirme faire son possible pour lutter contre les faux avis qui polluent son site. 

Amazon
Crédits : Marco Verch via CCNULL

Les faux avis continent de proliférer sur Amazon. Il y a quelques mois, Amazon a été contraint de supprimer 20 000 avis 5 étoiles après une vaste enquête de plusieurs médias américains. D'après une étude parue en 2017, 35% des avis sur la plateforme, et sur la plupart des sites en ligne, sont factices.

Dans un nouveau communiqué publié ce 16 juin 2021, la firme de Jeff Bezos explique avoir supprimé “plus de 200 millions de faux avis présumés avant qu'ils ne soient jamais vus par un client” dans le courant 2020. Mais en dépit de tous ses efforts et de ses algorithmes de détection sophistiqués, Amazon ne parvient pas à endiguer la multiplication de faux commentaires destinés à tromper les internautes.

Amazon se dédouane des faux avis qui inondent sa marketplace

Entre les lignes, Amazon laisse entendre aussi qu'il n'est pas entièrement responsable des faux avis qui surgissent sur la marketplace. Le groupe américain pointe d'abord du doigt les réseaux sociaux, comme Facebook, Twitter ou Instagram. De nombreuses marques frauduleuses utilisent en effet les réseaux sociaux pour recruter des rédacteurs de faux avis ou mettre sur place des organisations visant à tromper Amazon.

Bien souvent, des firmes demandent aussi aux internautes de publier un avis factice en dehors de la marketplace, sur Facebook par exemple. “Il est impératif que les entreprises de médias sociaux investissent de manière adéquate dans des contrôles proactifs pour détecter et effacer les faux avis avant que nous ne leur signalions le problème” recommande Amazon.

Sur le même sujet : Amazon bannit Aukey après la découverte de milliers de faux avis

Enfin, Amazon souligne que la responsabilité des faux avis incombe d'abord aux personnes qui les rédigent et aux marques qui les réclament. “Il est également essentiel que nous tenions les mauvais acteurs – et les fournisseurs de services qui leur donnent de faux avis – responsables de leur activité” poursuit l'entreprise, réclamant des poursuites judiciaires à l'encontre de ceux-ci. Dans ce contexte, Amazon demande “une assistance coordonnée de la part des régulateurs de la protection des consommateurs du monde entier”.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !