Molotov annonce entrer en discussion exclusive avec Altice France (SFR) pour le développement de sa plateforme. Un partenariat qui s’agrémente à une prise de participation majoritaire dans le capital de la startup : Altice prend donc le contrôle du service, avec comme objectif d’en faire le « Spotify de la télévision ». 

molotov tv altice sfr

Molotov annonce ce 30 janvier 2019 via un communiqué de presse entrer en discussion exclusive avec Altice (SFR) en vue d’un partenariat visant à développer l’application. « Cette nouvelle étape nous dotera de moyens à la mesure de cette ambition et nous permettra de devenir le Spotify de la télé en France et à l’international », a réagi Jean David Blanc, fondateur et PDG de Molotov.

Altice bientôt majoritaire au capital de Molotov

Nous vous rapportions que Molotov.tv manquait cruellement d’argent et cherchait des investisseurs, la plateforme a donc trouvé son mécène. Mais elle ne sera pas engloutie par Altice, du moins pour le moment. « Molotov conservera sa marque, ainsi que sa démarche universelle et ouverte à tous [restera gratuit donc]. La start-up pourra s’appuyer sur l’ensemble des actifs télécoms et médias d’Altice, notamment ses contenus premiums, sa puissance commerciale et son empreinte à l’international afin de poursuivre son développement », se félicite la startup la française. Mais si Molotov assurait ne pas être à vendre, les discussions portent sur une entrée majoritaire d’Altice France au capital de Molotov au côté de ses
fondateurs et actionnaires historiques. C’est donc tout de même bien Altice qui va en prendre le contrôle.

Ce rapprochement entre les deux entités va permettre au service de se concentrer sur quatre points :

  • accélérer le développement de Molotov
  • donner à la plateforme française les moyens de devenir un acteur majeur de l’OTT en France et à
    l’étranger
  • distribuer des contenus français et internationaux à travers le monde
  • offrir aux clients SFR et RMC la meilleure expérience digitale et OTT

« Nos échanges avec Patrick Drahi, Alain Weill et leurs équipes ont instantanément reflété une vision commune autour du développement, de l’innovation et de la croissance », déclare Jean David Blanc. De son côté, Alain Weill, PDG d’Altice France, a promis de faire de Molotov « un acteur majeur du digital, véritable trait d’union entre les contenus et les infrastructures très haut débit ».

Auparavant des négociations avec France Télévisions et Orange en vue d’un rachat avaient eu lieu. Mais le FAI dirigé par Stéphane Richard n’avait pas répondu favorablement aux demandes financières des propriétaires actuels de Molotov, qui exigeaient 100 millions d’euros pour s'emparer de plus de 50% des parts. Le prix payé par Altice ?

Lire aussi : Molotov contraint de supprimer la fonctionnalité Chromecast pour les chaînes du groupe TF1

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le G-Sync de Nvidia arrive sur ces Smart TV OLED LG

La technologie G-Sync de Nvidia est en cours de déploiement sur certaines Smart TV OLED de la marque LG. Une mise à jour du firmware des téléviseurs sera bientôt disponible pour tous les utilisateurs d’un modèle issu des gammes LG E9, C9 et B9 de 2019. Comme annoncé début…

Amazon Music est désormais compatible avec l’Apple TV

Bonne nouvelle pour les détenteurs de l’Apple TV : il leur est désormais possible d’accéder au service de musique d’Amazon. Apple et Amazon, les deux géants de la tech, s’entendent de mieux en mieux, dirait-on. Décidément, on assiste à une…