5G : premiers forfaits en 2020, 66% de la population couverte en 2025

La 5G arrive bientôt en France. Sébastien Soriano, président de l’Arcep, estime que des offres commerciales seront lancées par les opérateurs dans cinq à dix villes en 2020. Et que dès 2025, les deux tiers de la population et les principaux axes de transport devraient être couverts.

5g forfait

Alors que la procédure d’attribution des fréquences 5G vient de débuter, Sébastien Soriano, président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), s’est confié sur les objectifs de déploiement de cette nouvelle technologie auprès de La Croix. Pour l’instant, nous en sommes encore à la phase de consultation, lors de laquelle les opérateurs doivent s’entendre avec le gouvernement sur les objectifs à atteindre. A l’automne 2019, on passera à l’annonce des redevances à payer et l’attribution effective des fréquences.

Des forfaits 5G dans quelques villes françaises en 2020

« L’objectif est d’avoir des offres 5G dans cinq à dix villes dès 2020 », explique Sébastien Soriano. Cela semble peu étant donné qu’à la mi-2019, 15 villes espagnoles sont déjà couvertes et que Vodafone y propose des forfaits pour profiter de la 5G. L’hexagone ne sera clairement pas une locomotive en Europe de l’ouest en ce qui concerne le déploiement de la 5G.

Lire aussi : Réseau 5G : où en est la couverture en France

Reste à savoir si celui-ci va s’accélérer par la suite. « En 2025, les opérateurs devront avoir basculé l’équivalent de leur réseau actuel. Dans les zones urbaines et économiques, soit environ deux tiers de la population, les utilisateurs pourront disposer de la 5G pleine et entière à cette date », explique Sébastien Soriano. « La plupart des axes routiers devront eux aussi passer en 5G en 2025. Notre objectif est d’avoir un réseau 100 % 5G d’ici à 2030, intégrant les extensions de réseau en cours », fait-il savoir. De quoi faire sourire les utilisateurs qui courent encore après la 4G en 2019.

Enfin, la patron de l’Arcep a évoqué la question du prix des forfaits 5G. S’il a indiqué que ce n’est pas le rôle de son institution de fixer les tarifs, mais aux opérateurs, il compte sur la féroce concurrence entre Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues Telecom pour que ceux-ci ne soient pas trop élevés. « Le tarif de l’abonnement 5G devrait être à terme équivalent à celui de la 4G », assure-t-il. De son côté, SFR a communiqué qu’il comptait investir 2,5 milliards d’euros dans la 5G et qu’une hausse des prix permettrait d’amortir ces coûts.

Source : La Croix

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free Mobile fait grimper les débits 4G de 30% jusqu’à 410 Mb/s

Free Mobile vient d’activer une technologie, la modulation d’amplitude en quadrature (256 QAM) sur son réseau 4G. Cette technologie permet de booster les débits en agrégeant le signal de plusieurs fréquences ce qui permet d’atteindre jusqu’à 440 Mb/s en 4G++…

Orange pourrait être coupé en deux, menace l’Arcep

Orange pourrait être forcé à voir ses activités réseau démantelées du reste du groupe si l’Arcep venait à perdre son pouvoir de sanction sur les opérateurs. C’est la menace formulée par le gendarme des télécoms dans un édito acerbe, suite…

5G : l’UFC-Que Choisir craint déjà les abus des opérateurs

Le déploiement de la 5G en France ainsi que la commercialisation des forfaits associés inquiète grandement l’UFC-Que Choisir. L’association ne digère pas le plan de régulation de l’Arcep, qu’elle estime laisser bien trop de champ libre aux opérateurs. Alors que…

Free accuse BFM TV de faire fuir les abonnés Freebox

Free accuse BFM TV d’avoir fait fuir une partie de ses abonnés Freebox au cours du second trimestre 2019. D’après le FAI, la chaîne d’information a manqué de partialité dans le traitement de son bras de fer avec Altice-SFR.  Ce…

Free a perdu 92 000 abonnés au second trimestre 2019

Free et Free Mobile continuent de perdre des abonnés, révèle Iliad. Au cours du second trimestre de 2019, le FAI a perdu 15 000 abonnés Freebox. Côté mobile, l’opérateur a perdu jusqu’à 77 000 clients, surtout à cause du fameux…