5G : les malheurs de Huawei font les affaires de Nokia et d’Ericsson

Maj. le 22 mai 2019 à 15 h 42 min

La course à la 5G était jusqu’ici menée en tête par Huawei – mais les décisions américaines pourraient brider durablement ses ambitions sur de nombreux marchés. Or, cette situation commence à bénéficier à ses concurrents scandinaves Nokia et Ericsson. Nokia, en particulier, multiplie les contrats depuis le mois d’avril, après des débuts poussifs. Son PDG estime désormais être en mesure de bénéficier des déboires de son rival chinois. 

Crédit : Nokia Networks

Huawei a pris un train d’avance en matière de 5G, mais tant la guerre commerciale menée par les Etats-Unis contre la Chine – que les décisions récemment prises par la Maison Blanche semble bien parties pour brider ses ambitions à l’international. Or, perdre potentiellement des marchés, ne signifie pas que les marchés en question ne chercheront pas d’alternative pour déployer leur réseau 5G. Même technologiquement moins en pointe, les alternatives concurrentes existent, en particulier chez Ericsson et Nokia.

L’affaire Huawei, une opportunité pour Nokia et Ericsson

Et c’est justement ces deux géants des télécommunications finlandais qui devraient, selon VentureBeat, profiter le plus des déboires du constructeur chinois. Dans son adresse annuelle aux investisseurs, le PDG de Nokia Rajeev Suri a ainsi évoqué la situation en ces termes : « c’est probablement une opportunité sur le long terme, mais encore plus que cela, c’est difficile de le dire à ce stade ». 

Si Nokia caresse prudemment l’idée que les déboires de Huawei finiront par faire ses affaires, c’est que la division équipements réseau de la firme s’est retrouvée dans une mauvaise passe au cours du dernier trimestre. La firme a réalisé des pertes, faute d’être capable de livrer des équipements 5G dans les temps. La raison ? Nokia a pris contrôle d’Alcatel-Lucent, et évoque les complexités liées à la fusion des technologies des deux entreprises.

Nokia a remporté des contrats depuis le mois d’avril

Selon Rajeev Suri, Nokia « a un retard allant de quelques semaines à quelques mois sur la 5G ». Mais depuis avril et face à l’accumulation de mauvaises nouvelles visant le leader de la transition 5G, Huawei, les commandes se sont multipliées. « On remporte des contrats et déployons parmi les premiers réseaux 5G dans le monde […] nous avons désormais 37 contrats 5G commerciaux – dont 20 avec des clients nominatifs tels que T-Mobile, AT&T, STC et Telia ».

Lire également : Huawei exclu du marché américain et d’Android – le point sur la situation

Grâce à cela, le patron de Nokia estime que les pertes du premier trimestre seront compensées sur l’année – et que la firme devrait a minima atteindre ses objectifs, conformément à ses prévisions plusieurs mois en amont. Pensez-vous que l’affaire Huawei et la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine représente une opportunité pour les entreprises européennes ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung Electronics : le bénéfice opérationnel plonge de 56% au 3e trimestre

Samsung Electronics anticipe un plongeon de 56% de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre 2019. Un résultat dû principalement à des difficultés dans un marché du semi-conducteur baissier depuis le début de l’année. La sortie du tunnel serait néanmoins proche.  Samsung Electronics enchaine…

Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…

Free pourrait lancer FreeBank, une banque mobile à la Orange Bank

Free aurait l’intention de lancer une banque mobile concurrente d’Orange Bank. Ce 13 septembre 2019, Iliad, maison mère de l’opérateur de Xavier Niel, a en effet obtenu un numéro d’identifiant permettant d’exercer une activité bancaire. Tout porte à croire que l’arrivée d’une « FreeBank » sur le marché soit imminent.  Iliad…