5G : les États-Unis menacent encore l’Europe pour faire interdire Huawei

Huawei va-t-il pouvoir participer au développement des infrastructures 5G en Europe ? En tout cas, les États-Unis font tout pour que ce ne soit pas le cas. Déjà menacée par les Américains il y a quelques mois, l’Allemagne a de nouveau été approchée. Et le secrétaire d’Etat américain entame une tournée européenne pour convaincre d’autres pays. 

huawei 5g

Cela fait plus de six mois que les États-Unis demandent à ses alliés d’exclure Huawei de leur marché 5G. Une campagne de lobbying intensif visant à acculer le groupe chinois sur le secteur des télécoms. L’appel a été entendu par les pays qui lui sont très proches (Canada, Australie, Nouvelle-Zélande), mais l’Europe semble encore réticente et ne sait pas vraiment quoi faire.

Huawei : les États-Unis font tout pour l’exclure des marchés de la 5G européens

C’est dans ce contexte qu’on apprenait en mars 2019 que les États-Unis menacent l’Allemagne pour y faire interdire Huawei. Argument principal des Américains : si Huawei est accepté sur le réseau 5G allemand, les USA se réservent le droit d’arrêter de partager des informations secrètes et des renseignements aux services et agences allemands.

Lire aussi : 5G : les opérateurs s’opposent à la proposition de loi anti-Huawei

Et la pression continue d’être mise sur nos voisins outre-Rhin ainsi que sur plusieurs autres pays européens, rapporte Reuters. Et cette fois, les États-Unis ne s’en cachent plus. Mike Pompeo, le secrétaire d’Etat américain, a rencontré son homologue allemand pour une nouvelle mise en garde. « Il y a un risque que nous changions d’attitude [sur notre coopération avec nos alliés] si des données privées ou relatives à la sécurité nationale passent par des réseaux que nous jugeons peu fiables », a déclaré le chef de la diplomatie US à l’occasion d’une conférence de presse.

Mike Pompeo va également exposer ses arguments à la chancelière Angela Merkel elle-même, avant d’entamer une tournée européenne qui passera par la Suisse, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Donald Trump sera d’ailleurs également présent à cette dernière destination.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei assure qu’Harmony OS va rivaliser avec iOS d’ici 2 ans

Huawei estime qu’Harmony OS, son alternative maison à Android, sera aussi répandue qu’iOS dans les deux années à venir. Lors d’une interview, Ren Zhengfei, le fondateur du groupe chinois, a longuement évoqué l’avenir de son OS mobile maison.  Fin du mois de septembre,…

Huawei : Donald Trump accepte de lever une partie des sanctions

Donald Trump a finalement accepté de lever une partie des sanctions à l’encontre de Huawei. En marge d’un nouveau sommet entre Washington et Pékin, le président américain a décidé d’accorder des licences de vente à certaines sociétés américaines. Dans ces conditions, le…

Huawei promet que la 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G

Huawei assure que le futur réseau 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G, dont le déploiement en est encore à ses balbutiements. Lors d’une interview, Richard Yu, PDG de la division mobile de la firme, a pour la première fois…