5G millimétrique : pas d’attribution des fréquences avant la présidentielle 2022

 

La 5G millimétrique, soit les fréquences sur la bande haute des 26 GHz, n'arrivera pas avant en France avant mai 2022, date des prochaines élections présidentielles. Le gouvernement a assuré qu'il préférait laisser le vainqueur des élections mettre en place le lancement des enchères pour l'attribution des fréquences.

5g milimétrique
Crédits : Pixabay

Comme vous le savez peut-être, la France a détaillé ce mardi 6 juillet sa stratégie d'accélération de la 5G. Au programme, une enveloppe de 735 millions d'euros de subventions pour soutenir des projets industriels, et la création de 20 000 emplois dans le secteur d'ici 2025. D'ailleurs, un tiers de ces 735 millions sera alloué au développement des technologies à venir, comme la 6G.

Notez qu'en Europe, les entreprises Nokia et Ericsson ont été désignées pour concevoir le successeur de la 5G, avec l'aide bien entendu de nombreux partenaires européens comme Orange, Telefonica ou ecore Siemens et Intel. Les premiers réseaux 6G ne sont pas attendus avec l'horizon 2030. En revanche, il ne faudra pas attendre très longtemps avant de goûter aux joies de la 5G millimétrique en France.

À lire également : 6G – 100 fois plus rapide que la 5G, la Chine détient la plupart des brevets

La 5G millimétrique pas avant mai 2022 en France

En effet, les enchères pour l'attribution des fréquences sur la bande haute des 26 GHz se tiendront après les élections présidentielles en mai 2022, comme vient de l'annoncer le gouvernement. “Nous sommes en train de regarder les besoins, tout n'est pas encore mûr. Dans tous les cas, la cession de cette bande n'interviendra pas avant l'élection de 2022“, assure l'entourage de Cédric O, le secrétaire d'État chargé au Numérique, dans les colonnes des Échos.

Il faut dire que les industriels français réclamaient de la visibilité sur la bande millimétrique des 26 GHz depuis plusieurs semaines maintenant. Pour rappel, ces fréquences hautes permettent “d'avoir un très large spectre, mais aussi d'avoir des débits comparables à ceux de la fibre”, comme le précise le site comparatif Ariase. Toutefois, elles présentent également certains inconvénients, comme une faible pénétration dans les bâtiments et une portée extrêmement limitée, de l'ordre de 150 mètres en zone urbaine.

Pour l'heure, le gouvernement a précisé que 11 projets industriels expérimentent cette bande de fréquences depuis 2019. Malgré ses nombreux tests, l'ARCEP, le régulateur des télécoms, n'avait pas encore donné de calendrier concernant la 5G millimétrique. Le gouvernement s'est chargé de donner quelques éléments de réponse.

Source : Les Échos



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !