6G : 100 fois plus rapide que la 5G, la Chine détient la plupart des brevets

 

La course pour la 6G s’accélère, tandis que la Chine annonce être le leader en la matière. L’Empire du Milieu a en effet déposé 35 % des brevets mondiaux autour de la technologie, se plaçant ainsi devant les États-Unis et l’Europe. 

Tour antennes 5G
Crédits : Chan Lin via Unsplash

La 5G est à peine déployée que les grands noms de la tech se mènent déjà une guerre sans merci à celui qui développera en premier le réseau du futur. En février dernier, Apple a publié une offre d’emploi pour des ingénieurs chargés de concevoir la 6G, arguant qu’ils auront « l’occasion unique et enrichissante de mettre au point une technologie sans fil de prochaine génération qui aura un impact profond sur les futurs produits Apple ». Mais les grandes entreprises ne sont pas les seules à vouloir s’octroyer le titre de créateur de la 6 G.

L’enjeu est désormais géopolitique. L’Europe a d’ores et déjà demandé à Nokia et Ericsson de plancher sur le sujet, tandis que les États-Unis se sont attelés à la tâche avant même le lancement de la 5 G. Dans la course à la recherche, il semblerait que ce soit la Chine qui ait pris la première position. L’Administration Nationale Chinoise de la Propriété Intellectuelle (CNIPA) a déclaré la semaine dernière que le pays détient le plus de brevets déposés à l’heure actuelle.

Sur le même sujet : La Chine place le premier satellite 6G en orbite

La Chine se proclame leader mondial de la 6G

En effet, sur les 38 000 brevets disponibles à l’heure actuelle, 35 % proviennent de Chine. Les États-Unis suivent en seconde position avec 18 % des brevets liés à la 6 G. Sur les conseils de la CNIPA, l’Empire du Milieu « utilise son avantage technologique dans la 5G pour se placer devant » les autres pays. Pour ce faire, l’organisme a également conseillé de se rapprocher d’entreprises japonaises et coréennes telles que NEC, Samsung and Mitsubishi, afin de « réduire la dépendance aux technologies américaines et européennes ».

La stratégie fonctionne. Huawei prévoit déjà de déployer la 6G en 2030. Samsung se montre encore plus ambitieux en tablant plutôt sur 2028. Et cette avance pourrait bien se creuser un peu plus à l’avenir : Mitsubishi fait partie des trois premières entreprises au monde à détenir le plus de brevets 6G, tandis qu’en matière d’intelligence artificielle, élément majeur du réseau, la Chine a déposé 75 % des brevets existants. Bien que le réseau ne verra pas le jour avant plusieurs années, ses promesses sont déjà de taille. On prévoit ainsi des débits jusqu’à 1 To/s, soit 8000 fois plus que la 5G.

Source : PhoneArena



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !