Bitcoin : vous devez déclarer la cryptomonnaie aux impôts !

Maj. le 19 janvier 2018 à 12 h 11 min

Interpellé par l’envol du cours du Bitcoin, l’État rappelle à tous les investisseurs que les cryptomonnaies, comme tout autre bien échangé, sont taxées : vous devez donc déclarer les revenus que vous engendrez grâce à l’échange de monnaies virtuelles. Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, affirme qu’en cas d’oubli, le redressement fiscal sera à la hauteur de la fraude. Comment déclarer vos Bitcoins, vos Litecoins ou votre Ether ?

bitcoin

Depuis le début de l’année 2017, le Bitcoin, la fameuse monnaie virtuelle conçue en 2009, connaît un succès fulgurant. Depuis quelques semaines, elle enchaîne d’ailleurs les records et son cours semble ne connaître aucune limite. Après avoir franchi le seuil symbolique des 10 000 dollars, puis des 11 000 dollars, la cryptomonnaie a attiré l’attention de nombreux investisseurs. On estime que toutes les secondes, 30 nouvelles personnes investissent dans le Bitcoin. Au total, 20 millions d’individus possèdent déjà un portefeuille en Bitcoins. Cet envol fulgurant a évidemment attiré l’attention de l’Etat français, bien décidé à s’octroyer une petite part de ce beau gâteau virtuel.

Bitcoin : l’Etat rappelle que la cryptomonnaie est taxée !

Vous l’avez compris. Vous réalisez de jolis gains en revendant vos Bitcoins au prix fort ? Vous devez donc les déclarer au fisc ! C’est ce qu’à affirmé Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics, lors d’une conférence presse organisée à Bercy le mardi 12 décembre. L’homme politique a tenu à rappeler que « s’il y avait plus-value, l’administration fiscale regarderait ça. Si cette déclaration n’était pas faite, il y aurait une intervention de l’administration fiscale ». Le Bitcoin, l’Ether, ou le Litecoin, comme tout autre bien échangé, est donc soumis à des taxes.

Lors de vos déclarations de revenus, n’oubliez donc pas les revenus réalisés grâce au Bitcoin ! Comme le précise Gerald Darmanin, le redressement fiscal que vous risquez sera à la hauteur de votre fraude. Comme le souligne Capital.fr, déclarer les revenus réalisés grâce au Bitcoin ce n’est pas aussi simple que le suggère le ministre. Bon nombre d’investisseurs s’interrogent déjà sur la marche à suivre et la législation n’est pas aussi explicite qu’elle le devrait.

Comme le précisait l’administration fiscale en 2014, si vous vendez régulièrement des Bitcoins, vous devez donc les déclarer dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux. Si vous vous contentez de réaliser quelques gains par ci par là, de temps à autre, vous devrez les déclarer dans la catégorie des bénéfices non commerciaux. Comment déterminer dans quelle catégorie vous vous trouvez ? C’est là que les choses se corsent. Grosso modo, si les revenus engendrés grâce au Bitcoin dépasse la moitié de vos revenus totaux, c’est considéré comme une activité habituelle.

Par la suite, plusieurs choix s’offrent à vous et ils ne sont pas des plus simples. Plusieurs taux d’imposition sont en effet envisageables, et ce en fonction des revenus réalisés. Retenez, que si vous possédez un nombre conséquent de Bitcoins et que vous désirez les céder pour faire des bénéfices, assurez-vous de tenir une compatibilité en règle. Gardez bien un listing complet de vos plus-values en dehors de votre application d’échange Coinbase ( la plus utilisée). De même, si vous avez un doute, n’hésitez pas à faire appel à un comptable qui vous permettra d’éviter une mauvaise surprise. Si vous n’êtes pas prudent, une majoration d’impôt de 80% peut vous tomber dessus…

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !