Xiaomi s’attaque à Tesla : bientôt des voitures électriques pas chères ?

 

Xiaomi  s'attaque à Tesla : le constructeur se lance dans la production de voitures électriques en investissant dans Xpeng Motors. Le constructeur automobile s'est fait connaître en Chine vendant des véhicules électriques à moins de 30 000 euros. Xiaomi pourrait ainsi proposer des alternatives moins chères au constructeur américain.

Logo Xiaomi et voiture Xpend

Le constructeur automobile chinois Xpeng vient de réaliser une belle levée de fonds : 400 millions de dollars. Dans la liste des investisseurs, on trouve un certain Xiaomi, le fabricant pékinois connu pour ses smartphones à bas prix. Xpeng Motors est également soutenue par deux mastodontes, Alibaba et Foxconn, et se place comme le principal concurrent de Tesla sur le marché chinois. Grâce à cette collaboration, Xpeng Motors et Xiaomi vont développer ensemble “des technologies permettant de connecter les smartphones aux voitures électriques“, comme le précise un communiqué publié mercredi 13 novembre sur le site de Xiaomi.

Lei Jun, fondateur de Xiaomi, a affirmé que les deux sociétés allaient travailler étroitement afin d'aboutir à des avancées significatives dans la recherche et développement des véhicules intelligents. Pour Xiaomi, cet investissement dans cette start-up spécialisée dans les véhicules électriques est stratégique. Elle permettra d'aboutir à plus d'innovations en hardware et à promouvoir l'Internet des objets. Xiaomi a par ailleurs déjà montré son intérêt pour les véhicules verts, avec le lancement du HIMO H1 un scooter électrique ultra-compact.

À lire également : Voitures électriques – 9 français sur 10 les boudent, elles sont encore trop chères

Enfin des voitures électriques pas chères ?

Le premier modèle de Xpeng Motors, le SUV G3 2019, s'est vendu à plus de 10 000 exemplaires depuis son lancement en fin d'année 2018. Le constructeur automobile compte profiter de ces nouveaux financements pour accélérer le développement de son nouveau modèle, la berline électrique P7. Elle devrait être commercialisée dès le second trimestre 2020.

Le succès de cette levée de fond tombe plutôt bien pour Xpeng Motors. Depuis peu de temps, le gouvernement chinois a réduit drastiquement les subventions accordées aux fabricants de véhicules électriques. Un coup dur pour les entreprises concernées, d'autant que Pékin a aidé ce secteur à hauteur de 210 milliards de yuans, soit 30 milliards de dollars durant les dix dernières années. À défaut des autorités chinoises, Xpeng Motors peut désormais compter sur Xiaomi.

Le SUV G3 2019 de Xpeng Motors était déjà vendu à un prix relativement accessible : 30 000 €. Des tarifs raisonnables pour un véhicule électrique. On est loin du Tesla Model 3 et ses 45 000 $. Xiaomi est reconnu pour proposer des smartphones à la fois bon marché et d'excellentes factures. Gageons que ce partenariat avec Xpeng Motors aboutissent à des voitures électriques moins chères, à l'instar de ce que compte faire Volskwagen avec l'ID.3, une compacte électrique vendue moins de 20 000 €.

Source : Zdnet



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
xiaomi mi 10t pro prix
Xiaomi Mi 10T Pro : un prix de 699 euros en Europe

Le Xiaomi Mi 10T Pro, le prochain flagship de la marque chinoise, serait vendu à un prix de départ de 699 euros en Europe. Dans la foulée, une fuite confirme une partie de la fiche technique du smartphone, dont l’écran…