Xiaomi bloque ses smartphones dans certains pays, voici lesquels et pourquoi

 

Dans certains pays, Xiaomi refuse que les utilisateurs activent ses smartphones. Pour les empêcher d’aller à l’encontre de ses conditions d’utilisation, le constructeur a mis en place une nouvelle fonctionnalité drastique : il bloque tout bonnement l’appareil. Seulement voilà, cette dernière n’est à aucun moment mentionnée dans ses CGU.

xiaomi mi
Crédits : Unsplash

Corée du Nord, Iran, Crimée, Syrie, Cuba, Soudan du Sud : ces pays, pour plusieurs raisons, se voient refuser l’importation de certains produits provenant d’Occident, notamment les smartphones. Leurs mauvaises relations à l’internationale, les territoires parfois flous, les actes de terrorisme qu’ils renferment ou encore leurs infractions répétées aux droits de l’Homme ont poussé plusieurs constructeurs à y bannir leurs appareils. Xiaomi en fait partie, et sa politique en la matière est très stricte.

Et pour cause : la firme chinoise étant déjà dans le viseur des États-Unis, elle ne tient pas s’attirer les foudres des pays alliés. Problème : malgré le fait qu’elle interdise la vente de ses smartphones dans ces zones du globe, rien n’empêche les revendeurs de les y importer. Aussi, le constructeur a décidé de prendre le taureau par les cornes. Si, par malheur, vous tentez d’activer le téléphone dans l’un de ces pays, celui-ci se bloque automatiquement, sans qu’il ne soit possible d’accéder à ses données.

Xiaomi rend ses smartphones inutilisables dans les pays sur liste noire

Le blocage ne prend pas nécessairement effet immédiatement. Le processus peut prendre deux jours pour avoir lieu. Lorsque c’est le cas, le smartphone affiche le message suivant : « La politique de Xiaomi ne permet pas la vente ou la fourniture du produit sur le territoire dans lequel vous avez tenté de l’activer. Veuillez contacter directement les détaillants pour obtenir des informations supplémentaires ». En effet, il est bien indiqué dans ses conditions générales d’utilisation qu’il est interdit d’importer des produits Xiaomi dans ces pays.

Sur le même sujet : Xiaomi annonce l’abandon de la marque Mi pour ses futurs produits

En revanche, cette nouvelle fonctionnalité n’apparaît pas dans le document. Les utilisateurs ne sont à aucun moment prévenus du blocage à venir de l’appareil. Malgré tout, il semblerait que ce dernier n’intervienne que lorsque le smartphone est activé à l’intérieur du territoire interdit. Il est donc possible, en théorie, d’activer celui-ci dans un pays autorisé puis, par la suite, de l’emmener dans le territoire sur liste noire. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle mesure de Xiaomi pourrait bientôt être imitée par ses concurrents.

Source : Reddit



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !