Les Etats-Unis acceptent de retirer Xiaomi de la liste noire, c’est officiel

 

Xiaomi échappe aux sanctions américaines. Mis sur liste noire en janvier 2021, le constructeur chinois était interdit de faire affaire avec des investisseurs basés aux Etats-Unis. Xiaomi et le gouvernement sont finalement parvenus à un accord. 

Xiaomi

Quelques jours avant la fin de sa présidence, Donald Trump a placé 11 entreprises chinoises sur liste noire. Ces 11 firmes étaient accusées de fournir des technologies à l'armée de la République populaire de Chine et de représenter un danger pour la sécurité nationale américaine. Parmi ces firmes chinoises, on trouve Xiaomi.

Le géant chinois, qui s'est récemment imposé à la troisième place du marché du smartphone dans le monde, risquait de se retrouver privé de ses nombreux investisseurs américains. Xiaomi s'est rapidement tourné vers les tribunaux pour faire annuler cette ordonnance restrictive. Deux mois plus tard, une cour de justice de Washington DC a donné raison au fabricant chinois, levant temporairement les sanctions.

Xiaomi échappe aux sanctions…pour le moment

En parallèle, Xiaomi a continué de négocier avec le gouvernement américain, passé sous le contrôle de Joe Biden. D'après les informations de nos confrères de Bloomberg, le constructeur et l'administration Biden sont finalement parvenus à un accord. Dans un rapport transmis aux tribunaux, le ministère de la Défense a estimé qu'une ordonnance visant à annuler les sanctions était désormais “appropriée”.

“Les parties se sont entendues sur une voie à suivre qui résoudrait ce litige” précise le rapport. Malheureusement, les conditions de cet accord sont encore inconnues. Le rapport précise que les conditions exactes sont encore en cours de négociation. Un consensus devrait être annoncé avant le 20 mai 2021. Sans surprise, l'annonce a provoqué un rebond de l'action en bourse de Xiaomi à Hong-Kong. Lors de la séance, l'action boursière a grimpé de 6,71%.

Néanmoins, une rumeur laisse penser que Xiaomi commence à se méfier d'éventuelles mesures américaines. D'après une vidéo publiée en ligne, le fabricant a développé une surcouche MIUI basée sur HarmonyOS en lieu et place d'Android. Craignant d'être privé de licence Android à la manière de Huawei, Xiaomi s'apprête-t-il à abandonner Android ? On vous en dit plus dès que possible. En attendant plus d'informations, n'hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires ci-dessous.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !