Windows 7 : la plupart des antivirus fonctionneront jusqu’en 2022

 

Windows 7 est officiellement obsolète depuis le 14 janvier dernier. Malgré la mort du système d'exploitation, la plupart des antivirus du marché continueront de fonctionner. En fait, la plupart des solutions promettent même de protéger les internautes jusqu'en 2022. Découvrez la liste des antivirus qui fonctionnent toujours sur Windows 7.

Windows 7

Depuis le 14 janvier 2020, il n’y a plus de mises à jour gratuites pour Windows 7. Après 11 ans de service, le système d’exploitation est officiellement obsolète. De nombreux éditeurs se sont néanmoins engagés à prendre en charge la version Windows 7 de leur logiciel pendant quelques mois supplémentaires. C'est notamment le cas de Google avec Chrome. La firme promet de mettre à jour son navigateur web jusqu’au 15 juillet 2021.

Lire également : Windows 7 libre de droit ?

La liste des antivirus qui fonctionneront toujours sous Windows 7

Comme le rapportent nos confrères de ZDNet, de nombreux éditeurs d'antivirus ont décidé d'emboîter le pas à Google. Les utilisateurs qui décident de rester sous Windows 7, ou qui ont besoin d'un délai supplémentaire pour migrer vers Windows 10, ne se retrouveront donc pas à la merci des pirates. AV-TEST, le spécialiste allemand de la sécurité, a dressé un tableau des principaux antivirus du marché et de leur réaction à l'annonce de la fin de Windows 7.

  • AhnLab : encore au moins 2 ans de support
  • AVG et Avast : encore au moins 2 ans de support
  • Avira : fin du support en novembre 2022
  • Bitdefender : encore au moins 2 ans de support
  • BullGuard : encore au moins 2 ans de support
  • Carbon Black: encore au moins 2 ans de support
  • ESET : encore au moins 2 ans de support
  • FireEye : encore au moins 2 ans de support
  • F-Secure : support garanti jusqu'en décembre 2021
  • G Data : encore au moins 2 ans de support
  • Ikarus : encore au moins 2 ans de support
  • Kaspersky : encore au moins 2 ans de support
  • K7 Computing : encore au moins 2 ans de support
  • McAfee : support garanti jusqu'en décembre 2021
  • Microworld : encore au moins 2 ans de support
  • PC Matic : encore au moins 2 ans de support
  • Quickheal : encore au moins 2 ans de support
  • Seqrite : encore au moins 2 ans de support
  • Sophos : support sur site jusqu'en décembre 2020, supportdans le cloud jusqu'en juin 2021
  • Symantec / NortonLifeLock : encore au moins 2 ans de support
  • ThreatTrack / Vipre : encore au moins 2 ans de support
  • TotalAV : encore au moins 1 an de support
  • Trend Micro : encore au moins 2 ans de support

Comme vous pouvez le voir, la plupart des antivirus continueront donc de fonctionner de façon optimale jusqu'en 2022. Néanmoins, on vous conseille tout de même de migrer dès que possible sur Windows 10 ou sur un autre système d'exploitation.

Source : ZDNet



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
fz
Microsoft annonce Office 2021 pour Windows et Mac dès cette année

Microsoft a annoncé que sa nouvelle suite Office 2021 LTSC arriverait bien cette année sur Windows et Mac. Ainsi, les utilisateurs ne souhaitant pas passer au format à abonnement pourront bénéficier des dernières innovations de la suite logicielle. La beta…

quick share samsung windows 10 pc
Windows 10 : Samsung va proposer son alternative à AirDrop sur PC

Samsung s’apprête à proposer Quick Share, son alternative à AirDrop, sur Windows 10. Cette application permettra de transférer rapidement et facilement un fichier d’un smartphone Android conçu par Samsung à un ordinateur tournant sous Windows 10. L’application sera bientôt disponible au téléchargement sur le Microsoft…

microsoft defender faille
Windows Defender : une faille de sécurité passe inaperçue pendant 12 ans

Les chercheurs en sécurité informatique de SentinelOne ont découvert une faille de sécurité critique dans Microsoft Defender, anciennement Windows Defender. Cette vulnérabilité était présente depuis près de 12 ans, et elle permettait à un attaquant d’exécuter du code malveillant à…