Windows 10 agace de nouveau tout le monde avec le retour de mises à jour automatiques

Windows 10 a énervé bon nombre d’utilisateurs en ce début d’année 2019. Deux mises à jour, dont une majeure, se sont installées automatiquement sur les ordinateurs sans que l’OS ne demande un quelconque accord. Microsoft plaide le bug et l’erreur. Mais deux fois de suite, on commence à avoir des doutes…

windows 10

Microsoft a relancé le déploiement de la mise à jour d’Octobre 2018 pour Windows 10 dans le courant du mois de janvier 2019, mis en pause durant plusieurs semaines le temps de résoudre de nombreux bugs et problèmes techniques. Certains utilisateurs s’étaient alors plaint que l’update s’était installé de lui-même sur leur ordinateur, sans que Windows ne demande à aucun moment d’autorisation. Un problème que Microsoft a reconnu, le géant américain plaidant alors le « bug » (décidément).

Windows 10 : Microsoft plaide le bug pour les mises à jour automatiques

Mais voilà, comme le souligne ghacks.net, la firme de Redmond a récidivé peu de temps après avec la mise à jour cumulative KB4481031, qui corrige des problèmes relatifs à .NET Framework. Celle-ci s’est téléchargée et installée automatiquement sur le PC des utilisateurs lors don déploiement le 22 janvier 2019. Là encore, Microsoft assure qu’il s’agit d’une erreur. Et a rectifié le tir le lendemain, le 23 janvier. Mais pendant environ 24 heures, l’installation de la màj était forcée. Désormais, il est possible de la récupérer avec une recherche manuelle dans Windows Update.

Lire aussi : Windows 10 : les prochaines versions prendront 7 Go de stockage en plus sur votre PC

Cela commence à faire beaucoup de soi-disant bourdes chez Microsoft, à qui on reproche déjà tous les problèmes qu’engendrent ses mises à jour. A se demander s’il ne s’agit que d’une mauvaise période pour la société avec une accumulation de bourdes ou si le groupe a volontairement fait en sorte que les mises à jour soient forcées, et a reculé devant la gronde des utilisateurs. En Finlande, Microsoft a été condamné à indemniser un utilisateur pour une mise à jour forcée vers Windows 10. Un cas qui pourrait faire jurisprudence dans d’autres affaires mais qui est encore rare.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Windows : la faille BlueKeep permet de pirater près d’un million de PC

Près d’un million d’ordinateurs Windows sont vulnérables à BlueKeep, une grave faille de sécurité. Encore non exploitée, elle pourrait permettre à un attaquant de pirater à distance votre PC pour déployer un dangereux ransomware. Microsoft n’a pas tardé à publier un correctif pour protéger…

Windows 10 : voici les meilleurs antivirus d’avril 2019

Le classement des meilleurs antivirus Windows 10 d’avril 2019 est désormais disponible. Pendant deux mois, AV-Test Comparatives a étudié les meilleures solutions payantes et gratuites du marché. Une fois encore, Windows Defender, l’antivirus maison de Microsoft, rate de peu le haut du podium. …

Windows 7 et Windows XP : installez cette mise à jour en urgence !

Windows 7 et Windows XP reçoivent une mise à jour de sécurité d’urgence. Microsoft déploie en effet un correctif afin de protéger les utilisateurs d’une grave faille, qui pourrait permettre la propagation d’un ransomware aussi dangereux que Wannacry sur votre…

Windows 10 est installé sur 825 millions d’appareils

Windows 10 continue de s’imposer sur nos appareils : le système d’exploitation a désormais dépassé la barre des 825 millions d’installations et se rapproche doucement du seuil symbolique du milliard. La navigateur Microsoft Edge pour mobile est par contre plutôt…