Wikipedia : un ado écrit 27 000 articles à l’aide de Google Traduction

 

Wikipédia est connu pour être une « encyclopédie » collaborative. Seulement, cela donne parfois lieu à des contenus, disons approximatifs. En effet, un jeune homme de 19 ans a écrit des milliers de pages pour la version scots, une langue régionale écossaise, de Wikipédia. Problème, il n’en parle pas un mot et a tout rédigé via un traducteur. 

wikipedia
Crédits : Wikipedia

C’est l’histoire amusante de ce vendredi 28 août 2020. Sous le pseudo d’AmrayllisGardner, un jeune américain de 19 ans, est devenu rapidement un contributeur majoritaire de la version scots de Wikipédia. Le scots est une langue germanique, encore pratiquée en Écosse et dans le nord de l’Irlande. En 2020, on estime que les locuteurs de scots sont approximativement un million cinq cents milles.

Pendant sept ans, cet adolescent s’est évertué à créer et remplir des milliers de pages en scots sur la célèbre plateforme collaboratif. C’est très simple, sur les 60 000 entrées rédigées en scots, 27 000 l’ont été de la main de AmrayllisGardner. Il faut rajouter à cela les quelque 200 000 modifications apportées par le jeune homme sur des centaines et des centaines d’articles.

Un utilisateur Reddit appelé Ultach, propriétaire d’un subreddit populaire dédié à l’Écosse, s’est intéressé de plus près à l’œuvre du contributeur américain. « J’ai découvert que presque tous les articles sur les versions scots de Wikipédia sont écrits par la même personne », écrit-il sur le site web communautaire.

À lire également : Wikipédia – pourquoi son cofondateur appelle au boycott général de Facebook, Twitter et Instagram

Pas un mot de scots

Au fil de ses recherches, Ultach se rend à l’évidence : AmrayllisGardner ne parle pas un mot de scots. L’utilisateur repère un nombre incalculable de fautes d’orthographe, de conjugaison, de syntaxe et de grammaire. Des milliers d’articles sont en réalité bardés d’erreurs. Pour lui, le jeune homme a tout écrit à l’aide d’un traducteur. 

« Cela va sembler incroyablement hyperbolique et hystérique, mais je pense que cette personne a peut-être fait plus de dégâts à la langue écossaise que n’importe qui d’autre dans l’Histoire. Elle s’est livrée à un vandalisme culturel d’une ampleur sans précédent jusqu’à présent », accuse Ultach.

De son côté, le jeune américain se défend et réfute toute volonté de nuire à la communauté scots et sa langue. Comme l’explique l’administrateur du portail scots de Wikipédia dans les colonnes du Guardian, « personne ne s’est soucié de le maintenir en état. Quelqu’un l’a fait parce que personne d’autre ne le faisait. Cette personne (ndrl : AmarayllisGardner) n’a jamais reçu de conseils. Les articles ont fini par être très mal traduits ». 

À lire également : Une attaque DDoS rapporte 2,5 millions de dollars à Wikipédia

Alors, suppression ou réédition ?

Alors qu’une grande partie de la communauté du Wikipédia scots réclame la suppression de tous les articles rédigés et modifiés par le contributeur américain (soit la moitié du contenu total du portail), le directeur du Scots Language Resource Centre de Perth en Écosse propose une autre solution. Pour Micheal Dempster, il faudrait plutôt corriger et rééditer tous les contenus rédigés par l’adolescent.

« Nous savons que ce jeune homme a fourni un travail incroyable, et il a créé une infrastructure éditable. C’est une ressource formidable, mais elle a besoin de personnes qui savent lire et écrire en scots pour l’éditer maintenant. Il a le potentiel d’être un grand centre d’intérêt pour la langue à l’avenir », assure-t-il. Pour l’heure, le responsable est en train de constituer une équipe de volontaires pour rattraper toutes les erreurs commises par le contributeur.

Source : The Guardian



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
twifia operateur twifi
Ils appellent leur fille Twifia et obtiennent 18 ans d’internet gratuit

Le FAI suisse Twifi offre 18 ans d’internet gratuit, à condition d’appeler son bébé comme lui. De jeunes parents ont sauté sur l’occasion, et ont baptisé leur petite fille Twifia afin d’obtenir le précieux sésame.  Voilà une opération promotionnelle plutôt…

razer respawn gum 5 2
Razer lance des chewing-gum « Respawn » énergisants pour les gamers

Razer créé la surprise en lançant une gamme de chewing-gum énergisants. Griffés Respawn et dopés en vitamines, niacine et extrait de thé vert, ces chewing-gum ont tout d’une boisson énergisante, mais Razr promet que l’effet s’estompe plus vite dès que…