WhatsApp : énervés, de nombreux utilisateurs quittent la plate-forme pour la concurrence

 

WhatsApp a considérablement énervé ses utilisateurs en changeant les conditions d’utilisation et la gestion des données personnelles. À tel point que de nombreux utilisateurs quittent WhatsApp pour adopter les services concurrents, comme Signal ou Telegram. Le premier affirme même que l’afflux des demandes d’inscriptions été difficile à gérer ces derniers jours.

whatsapp utilisateurs desertent
Crédit : Unsplash

Ce n’est pas la première fois que Facebook ou l’un de ses services attire les foudres des utilisateurs, notamment sur la gestion de leurs données personnelles. Nous nous souvenons (amèrement?) du scandale Cambridge Analytica qui a eu de grandes conséquences sur le réseau social. Mais nous n’oublions pas non plus les affaires moins médiatiques.

La collecte d’informations sensibles aspirées par le site Web du réseau social, révélée par le Wall Street Journal il y a un an. La richesse des informations prélevées par Facebook Messenger, dévoilée par le magazine Forbes il y a quelques jours. Ou encore les failles de sécurité à répétition, trouvées dans toutes les applications de la firme de Mark Zuckerberg, que ce soit Messenger, Instagram ou WhatsApp.

Et c’est justement ce dernier qui a fait l’actualité cette semaine. En effet, Facebook a modifié considérablement les règles de confidentialité et d’utilisation de WhatsApp. L’application menaçait même ses utilisateurs de fermer leur compte s’ils n'adhéraient pas à ces conditions. Ce qui a heureusement été rapidement démenti par Facebook, notamment en Europe où la RGPD protège les informations personnelles des utilisateurs.

Échaudés, les utilisateurs de WhatsApp fuient

En début de journée, nous rapportions dans nos colonnes la déclaration du responsable des questions relatives à la vie privée chez WhatsApp. Il y confirmait que les Européens ne sont pas soumis de force au partage avec Facebook grâce à la RGPD. Cependant, le mal semble être fait. Plusieurs signes montrent un afflux massif d’utilisateurs de WhatsApp en direction des services concurrents, notamment Signal et Telegram.

Un message posté sur Twitter le 7 janvier 2021 par les équipes de Signal affirme qu’un fort engorgement a eu lieu en cette fin de semaine. Beaucoup de demandes d’inscriptions ont été réalisées en quelques heures, entrainant un délai significatif dans la distribution des codes de vérification pour la validation des comptes. Depuis, la tension est redescendue et les demandes de code de vérification sont désormais traitées normalement.

Le choix de Signal comme alternative à WhatsApp n’est cependant pas un hasard. Elle ne peut pas compter sur la même notoriété que les grands noms de la messagerie instantanée, mais elle a bénéficié d’un coup de pouce médiatique d’Elon Musk, tout récemment devenu l’homme le plus riche du monde, et d’Edward Snowden, l'ancien agent de la CIA devenu lanceur d'alerte.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !