Facebook collecte les données sensibles des utilisateurs même sans compte

 

Facebook est à nouveau au cœur d'un scandale lié à la violation de la vie privée des utilisateurs. L'application est un véritable aspirateur de données personnelles, on le savait déjà. Dans un rapport publié par le Wall Street Journal, le site révèle les résultats d'une enquête qui montre que plus d'une dizaine d'applications envoyaient des données sensibles au réseau social et parfois, même quand l'utilisateur n'a pas de compte Facebook.

facebook

C'est devenu une habitude, Facebook est bien connu pour ses déboires sur le terrain de la vie privée des utilisateurs. Mais le réseau social ne détient pas que les informations que les utilisateurs décident de lui confier. Un rapport du Wall Streat Journal pointe du doigt le degré d'intrusion du réseau social dans la vie privée des utilisateurs. Le site nous apprend que plus d'une dizaine d'applications passées au peigne fin envoyaient presque instantanément les données personnelles au réseau social.

Facebook au cœur d'une nouvelle polémique

Sur 70 applications testées, le Wall Street Journal en a identifié 11 qui envoient à Facebook des détails inquiétants sur la vie privée des utilisateurs. L'une des applications indexées se nomme Flo Period & Ovulation Tracker. Elle permet aux personnes de sexe féminin de suivre leur cycle menstruel en renseignant notamment les dates de leurs règles. Force est de constater que toutes ses informations sont recueillies par le réseau social. Et ce, à l'insu des utilisateurs.

L'application qui compte plus de 25 millions d'utilisateurs « dit à Facebook quand une femme a ses règles ou quand elle renseigne dans l'application son intention de devenir enceinte ». Cette information ne manque pas de nous rappeler la polémique d'il y a quelques mois où une femme ayant perdu son bébé recevait des publicités ciblées sur la maternité sur Facebook.

Lire égalementFacebook : comment certaines applications Android lui transmettent discrètement vos données personnelles

Le rapport montre par ailleurs que dans certains cas, Facebook pouvait accéder aux données même lorsque l'utilisateur n'était pas connecté à Facebook ou lorsqu'il n'a pas de compte Facebook. Pour sa défense, le réseau social affirme s'il collecte bien des informations à travers des applications externes, il interdit à ces dernières de lui envoyer des informations sensibles sur les utilisateurs. Un argumentaire bien pauvre qui aura du mal à convaincre.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
spacex starlink falcon 9 heavy
SpaceX lance un record de 143 satellites en une seule fois

SpaceX vient de pulvériser un nouveau record en mettant en orbite 143 satellites en un seul lancement de fusée Falcon 9. L’essentiel de ces satellites étaient des “cubesat” des satellites miniatures. La firme démontre ainsi sa capacité à casser encore…

Windows 10 dark interface
Windows 10 : le monde sombre promet d’être grandement amélioré

Windows 10 va recevoir une mise à jour d’ampleur en 2021, apportant une refonte totale du design. Le mode sombre, déjà présent sur l’OS, devrait aussi bénéficier d’un ravalement de façade, offrant des menus moins contrastés. Cette mise à jour…

google search
Google pourrait bloquer son moteur de recherche en Australie

Google et Facebook reprochent au gouvernement australien un projet de loi qui les forcerait à négocier une plus juste rémunération avec les médias. Le texte prévoit notamment qu’un arbitre indépendant fixe les montants que les plateformes devront payer si les…

EsEJpFLW4AUS2vB
Windows 10X fonctionne parfaitement sur la Surface Pro 7, la preuve en vidéo

Windows 10X a totalement fuité sur le net et peut être téléchargé par les utilisateurs. Nous avons vu le système d’exploitation installé sur différents terminaux, parfois étonnants, mais qu’en est-il de son utilisation réelle ? Aujourd’hui, un développeur nous montre…