Cette voiture électrique mine des cryptomonnaies quand elle ne roule pas

 

La Daymak Spiritus est la première voiture électrique au monde capable de miner des cryptomonnaies. Equipée d'une solution de cryptominage appelée Nebula, elle peut générer des actifs numériques quand elle ne roule pas.

voiture électrique mine cryptomonnaies

Début 2021, Daymak, un fabricant de voitures électriques basé au Canada, a levé le voile sur un prototype de véhicule électrique baptisé Daymak Spiritus. Á l'issue d'une campagne de financement participatif, la société canadienne avait levé le voile sur un concept car convaincant avec trois roues.

Plusieurs mois plus tard, Daymak revient sur le devant de la scène avec un prototype entièrement fonctionnel. L'entreprise a d'ailleurs démontré les possibilités de son bolide dans une courte vidéo publiée sur YouTube. On y aperçoit la voiture traverser un parking, une route en pente ou prendre un virage. Dans la séquence, la voiture a circulé sous les 136km/h, sa vitesse maximale prévue.

Sur le même thème : L’antivirus Avira installe un logiciel de minage de cryptomonnaies sur votre PC, comme Norton 360

La première voiture capable de miner des cryptomonnaies arrive en 2023

La voiture se distingue surtout grâce à son système de minage de cryptomonnaies. Baptisé Nebula, ce dispositif est capable de miner des actifs numériques lorsque la voiture est à l'arrêt, garée ou pendant la phase de recharge (en filaire ou sans fil). “Nous sommes ravis de présenter et d'expliquer nos nouvelles technologies passionnantes, telles que le système de charge sans fil Ondata et la suite de cryptomonnaies Nebula”,  explique Aldo Baiocchi, président de Daymak.

Il s'agit du premier véhicule au monde à embarquer nativement une technologie de cet acabit. D'autres bricoleurs ont cependant déjà ajouté des infrastructures de minages à des voitures électriques, comme la Tesla Model 3. Pendant la recharge, la voiture peut miner (c'est à dire générer en réalisant de complexes calculs mathématiques) des cryptomonnaies comme le Bitcoin, l'Ether ou le Dogecoin. La liste complète des devises numériques compatibles n'a pas encore été divulguée.

D'après Daymak, la voiture est de facto capable de rembourser elle-même son prix d'achat. “La révolution blockchain est en train de remodeler la sphère financière dans tous les secteurs, et Daymak est fier de repousser les limites de l'industrie du transport… avec une voiture qui a été financée en partie par le minage de cryptomonnaies et les paiements en cryptomonnaies”, poursuit le responsable.

Daymak ambitionne de lancer la Spiritus dans le courant de l'année prochaine. L'entreprise canadienne prévoit de produire environ 50 000 unités dans les années à venir.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !