Un site pirate se moque des ayants droit, le OnePlus Ace se dévoile, le récap

 

Le site pirate DonTorrent s'est ouvertement moqué des ayants droit. En parallèle, une fuite a levé le voile sur le OnePlus Ace, un smartphone doté d'une recharge rapide de 150W. Enfin, la CNIL a ouvert une enquête sur les pratiques d'Eric Zemmour pendant la campagne présidentielle.

site pirate seriesfreu créateur écope 6 mois amende

Trop occupé à regarder la nouvelle saison d'Elite sur Netflix, ou à découvrir le dernier épisode de Moon Knight sur Disney+, vous n'avez pas trouvé le temps de suivre l'actualité en notre compagnie. Pas de panique chers lecteurs, on vous résume tout ce qu'il s'est passé hier.

Un site de téléchargement illégal se moque ouvertement des ayants droit

DonTorrent, un site pirate très populaire en Espagne, affiche une photo de Jan van Voorn depuis quelques semaines. L'encart assure qu'il s'agit du propriétaire du site. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit du chef de la protection du contenu mondial à la Motion Picture Association (MPA), l’une des associations d’ayants droit les plus puissantes au monde. On imagine que cette plaisanterie potache ne fait pas rire le principal intéressé.

Découvrez comment ce site pirate a trollé les ayants droit

OnePlus Ace : fiche technique, design, on sait tout du smartphone avec la recharge rapide 150W

Le OnePlus Ace se dévoile. Une fuite a dévoilé une grande partie de la fiche technique du smartphone ainsi que des images du téléphone en train de charger. Visiblement, il profite d'une recharge rapide de 150W. Du reste, il sera alimenté par un processeur MediaTek Dimensity 8100 et recouvert d'un écran OLED de 6,7 pouces FHD+ (2412 x 1080 pixels).

Tout savoir sur le OnePlus Ace

Éric Zemmour risque 20 millions d’euros d’amende pour avoir envoyé des SMS aux Juifs de France

Quelques jours avant le premier tour, plusieurs milliers de Français de confession juive ont reçu un SMS de la part de l'équipe de campagne d'Eric Zemmour. Le message assure que les terroristes islamistes sont responsables de l'antisémitisme croissant en France. Or, la loi interdit aux candidats de démarcher les électeurs uniquement sur base de leur religion. Dans ce contexte, la CNIl a ouvert une enquête. Le polémiste d'extrême-droite risque une amende de 20 millions d’euros, ainsi que 5 ans de prison.

Tout savoir sur l'enquête de la CNIL au sujet d'Eric Zemmour



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !