Twitter : après avoir viré la moitié des salariés, Elon Musk demande à certains de revenir

 

Elon Musk a licencié la moitié des effectifs de Twitter vendredi dernier. 3700 personnes se sont ainsi retrouvées sur le carreau du jour au lendemain. Il semblerait que le milliardaire soit allé trop vite en besogne, puisqu’il aurait demandé à certains de revenir.

Elon-Musk-SNL
Crédit : SNL

Chaotique serait le mot le plus approprié pour décrire la première semaine d’Elon Musk à la tête de Twitter. Vendredi 4 novembre, le milliardaire a viré la moitié des employés du réseau social, soit 3700 personnes. Des sources proches de la société affirment qu’il serait allé beaucoup trop vite en besogne, puisque certains ont été rappelés pendant le week-end…

C’est Bloomberg qui dévoile cette manœuvre à montrer dans toutes les écoles de management en exemple de ce qu’il ne faut pas faire. Après avoir envoyé un mail de licenciement impersonnel aux concernés vendredi, Elon Musk se serait rendu compte de son erreur et aurait demandé à certains concernés de revenir via les canaux de discussion internes.

Elon Musk demande aux anciens employés de Twitter de revenir

Le site précise que bon nombre d'anciens employés ont été remerciés « par erreur ». Pour d’autres, la situation est encore plus absurde. Musk ne se serait rendu compte qu'après coup qu'ils étaient indispensables pour faire tourner la machine. Oups.

A lire aussi – Twitter : Elon Musk accuse les « groupes d’activistes » de faire chuter les bénéfices de sa société

Pour le moment, on ne sait pas si les rappelés ont pris la décision de revenir ou non. De nombreuses équipes sont concernées, notamment celles qui s’occupent du respect des droits de l’homme, de l’accessibilité ou encore de la modération. Quoi qu’il en soit, Twitter a publié de tas de nouvelles offres d’emploi pendant le week-end, alors que Musk avait expressément clamé que l’entreprise avait beaucoup trop d’employés pour être rentable. Bref, un management chaotique.

La question des licenciements n’est pas la seule qui agite la planète Twitter depuis une semaine, puisqu'il y a aussi celle qui concerne les certifications. Musk exige un abonnement de 8 dollars par mois pour la petite pastille bleue, sans vérification supplémentaires. Cela poserait un souci de sécurité, un tel système promettant d’être la foire à l’usurpation d’identité ainsi qu’aux arnaques. Après avoir vu des internautes usurper son identité tout le long du week-end, Musk a légèrement changé de discours, mais reste déterminé à faire payer les internautes.

Source : Bloomberg

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !