TikTok : l’Europe soupçonne l’appli de transférer les données des utilisateurs vers la Chine

 

TikTok est dans la ligne de mire de la Commission de protection des données irlandaise. L'institution a ouvert une enquête afin de déterminer si le réseau social chinois transfert les données personnelles des utilisateurs européens vers la Chine. En outre, elle veut en savoir plus sur le traitement des données des mineurs.

tiktok europe enquete
Crédits : Unsplash

TikTok, qui vient de dépasser pour la 1ère fois de son histoire YouTube, est dans la ligne de mire du DPC, la Data Protection Commission. Il s'agit ni plus ni moins de la Commission de la protection des données irlandaises, l'équivalent de la CNIL française. L'institution a annoncé ce lundi 14 septembre l'ouverture d'une enquête sur le réseau social chinois.

Ces investigations porteront sur deux thèmes précis et particulièrement sensibles : le possible transfert de données personnelles des utilisateurs européens vers la Chine, et le traitement des données des mineurs inscrits sur TikTok. Comme le rappelle la DPC, si des infractions graves au RGPD (Règlement général sur la protection des données) sont constatées, la maison-mère de TikTok ByteDance pourrait se voir infliger des amendes à hauteur de 4% de son chiffre d'affaires.

À lire également : TikTok continue de pister les utilisateurs iOS, Apple bloque toutes ses mises à jour sur l’App Store

TikTok au centre d'une nouvelle enquête européenne

Il faut dire que les craintes de la DPC sont justifiées. L'administration Trump avait justement banni temporairement TikTok de l'App Store et du Google Play Store américain en raison de forts soupçons concernant le transfert de données d'utilisateurs américains vers des serveurs chinois. Après les élections présidentielles, Joe Biden a levé les sanctions qui pesaient sur TikTok, mais ce n'est pas pour autant que le réseau social n'est plus sous surveillance, bien au contraire.

Via le Comité pour les investissements étrangers (Cfius), le gouvernement américain enquête sur les risques que peuvent représenter les entreprises chinoises pour la sécurité nationale américaine. TikTok et WeChat sont tous deux sur la liste à des entités à surveiller. Et concernant le traitement des données des mineurs, TikTok se relève à peine d'un scandale survenu en avril 2021 comme quoi le réseau social aurait collecter des millions de données d'enfants à leur insu, le tout à des fins publicitaires.

Bien entendu, le réseau social n'a pas tardé à réagir à l'ouverture de ces enquêtes par la DPC : “Nous avons mis en oeuvre d'importantes mesures pour protéger les données des utilisateurs et nous nous appuyons sur des mécanismes homologués pour les données transférées hors d'Europe”, ont assuré les équipes de l'appli dans les colonnes du Financial Times.

Source : Financial Times



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !