TikTok : l’accord avec Oracle est proche, mais Donald Trump doit encore dire oui

 

Le président des États-Unis annonce qu’un accord entre ByteDance et Oracle est sur le point d’être conclu. Mais la Maison-Blanche veut valider le partenariat avant de lever son ultimatum. Cependant, contrairement aux volontés de Donald Trump, ByteDance ne cèdera pas la version américaine de son application. La firme chinoise va plutôt installer ses locaux aux États-Unis et confier la gestion des données à Oracle.

tiktok
Crédits : Unsplash

À tous les adolescents qui ne communiquent aujourd’hui avec leurs proches qu’avec des vidéos de 15 secondes, rassurez-vous ! L’application TikTok que vous aimez tant va perdurer. Nous avions tous eu peur de vous voir à nouveau parler, échanger et lâcher ne serait-ce que quelques instants l’application pour vous adonner à d’autres moyens de communication. En effet, Oracle va nous faire éviter le pire des scénarios.

Lire aussi – YouTube officialise enfin Shorts, le nouveau concurrent de TikTok créé par Google

L’information était déjà pratiquement assurée. En début de semaine, une fuite expliquait que ByteDance, la société chinoise qui a créé TikTok, avait débouté l’offre de rachat de Microsoft. Elle continuait de négocier avec Oracle, dont le patron, Larry Ellison, est l’un des rares soutiens de Donald Trump parmi les géants américains de l’informatique. Et un accord semble avoir été trouvé entre les deux sociétés.

C’est ce que rapportait hier, mardi 15 septembre, Donald Trump en personne devant un parterre de journalistes, information relayée par l’agence de presse Reuters. Cependant, l’accord devra d’abord être validé par les régulateurs américains (notamment l’agence en charge du contrôle des investissements étrangers aux États-Unis), le secrétaire d’État au commerce et par la Maison-Blanche. Si bien que la continuité de l’application n’est pas totalement assuré pour autant.

Un accord qui ne ressemble pas à ce que voulait Donald Trump

Il faut dire que l’accord ne ressemble pas à ce que Donald Trump avait imaginé au départ. En effet, aucune entreprise américaine ne rachète la version US de TikTok. Car, ByteDance voudrait installer le siège social international de TikTok aux États-Unis, mais aussi rester aux commandes. Pour faire passer la pilule, l’éditeur chinois promet de créer 20 000 postes aux Etats-Unis.

La société qui gèrerait l’activité internationale de TikTok appartiendrait donc majoritairement à ByteDance et minoritairement à Oracle. Ce dernier, qualifié de « partenaire technologique de confiance », sera chargé de stocker et gérer les données, rassurant ainsi les autorités américaines sur la question de la protection des données personnelles. Mais cela ne résout pas tout. Bien au contraire.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
tiktok oubli ban usa
TikTok affirme que le gouvernement américain a oublié de le bannir

TikTok n’a pas de nouvelles de l’administration Trump depuis plusieurs semaines. Pour l’heure, la question de son bannissement est donc au point mort. Problème, la date limite pour céder totalement TikTok à des repreneurs américains est ce mercredi 12 novembre….