TikTok et PUBG sont désormais interdits en Afghanistan

 

TikTok et PUBG sont désormais interdits en Afghanistan. Les talibans estiment que les deux applications font perdre du temps à la population et participent à corrompre la jeunesse, déjà privée de séries TV et de musique depuis des mois. 

TikTok
Crédits : Unsplash

En août dernier, les talibans sont entrés dans Kaboul, la capitale de l'Afghanistan. Les insurgés islamistes ont ensuite repris le contrôle du pays pour y imposer leur loi. Rapidement, le groupe terroriste a décrété des mesures liberticides à l'encontre de la population afghane.

Les talibans ont notamment fermé les écoles secondaires pour filles et interdit aux femmes non accompagnées d’un parent masculin de prendre l’avion. En parallèle, le régime a proscrit certaines sources d'information étrangères, comme la BBC. En résumé, les fondamentalistes ont effacé 20 ans de liberté en quelques mois.

Lire aussi : Squid Game, les Éternels, Afghanistan, voici le top des recherches Google de 2021

Les talibans accusent TikTok et PUBG de tromper les jeunes

Dans ce contexte, les talibans viennent d'interdire TikTok, le réseau social préféré des 18-25 ans, et le jeu vidéo de combat PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG). “Le ministère des Communications et des Technologies de l'information est tenu de bloquer les jeux PUBG et une application appelée TikTok, qui trompe la jeune génération”, explique Inamullah Samangani, porte-parole central adjoint de l'émirat islamique d'Afghanistan.

Les deux applications mobiles sont excessivement populaires auprès des jeunes afghans depuis l'interdiction de la musique et des séries télévisées étrangères. “Nous avons reçu beaucoup de plaintes sur la façon dont l'application TikTok et le jeu PUBG gaspillent le temps des gens”, justifie Inamullah Samangani.

C'est la première fois que le régime islamiste prend la décision d'interdire une application mobile. La mesure fait partie d'un arsenal liberticide visant à imposer la loi religieuse dans le pays. Dans la foulée, les talibans ont d'ailleurs demandé aux chaînes de télévision de cesser la diffusion de contenus immoraux. L'offre télévisée en Afghanistan se résume pourtant aux émissions religieuses et aux actualités.

9 millions d'Afghans auraient un accès à Internet, soit 23% de la population, qui se chiffre à 38 millions. Parmi eux, 4 millions d'internautes utilisent les réseaux sociaux, révèle le site spécialisé DataReportal. Facebook s'impose évidemment comme le réseau le plus populaire.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !