Test du Mi Band 4 de Xiaomi : que vaut un bracelet connecté à 40 euros ?

test xiaomi mi band 4

Le Mi Band 4 de Xiaomi débarque en France ! Le bracelet connecté du constructeur chinois figure parmi ses produits les plus plébiscités. Il faut dire qu’à 40 euros, les concurrents figurent aux abonnés absents. Mais que vaut vraiment le nouveau Mi Band 4 ? Réponse dans notre test complet !

test xiaomi mi band 4

Lorsque l’on dit Xiaomi, on pense à « petits prix ». Le constructeur chinois s’est fait le spécialiste des produits high-tech à l’excellent rapport qualité-prix. Parmi les produits les plus vendus, on trouve le bracelet connecté Mi Band.

Avant la rentrée, la marque lance sa quatrième mouture. Sans bouleverser une recette qui fonctionne, Xiaomi apporte quelques changements au très réussi Mi Band 3. Au passage, le prix augmente de 10 euros. Le Mi Band 4 demeure très accessible puisqu’il est vendu 40 euros. Pour ce tarif, que vaut le bracelet de Xiaomi ? Nous l’avons utilisé pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet !

Notre test vidéo du Mi Band 4

Fiche technique

 Fiche technique du Xiaomi Mi Band 3Fiche technique du Xiaomi Mi Band 4
Dimensions46,9 x 17,9 x 12 mm46,9 x 17,9 x 12 mm
Poids20g22,1g
Ecran0.78"0.95" AMOLED
Définition128 × 80 pixels120 x 240 pixels
OSPropriétairePropriétaire
ConnectivitéBluetooth 4.2Bluetooth 5.0 BLE
Résistance à l'eauOui IP67Oui jusqu'à 50m
Batterie110 mAhLiPO 135 mAh
Port de chargePropriétairePropriétaire
Recharge rapideNonNon
Recharge Qi sans filNonNon
ColorisnoirNoir + bracelets
Prix± 25 euros40 euros

Prix et date de sortie

Xiaomi commercialise le Mi Band 4 au prix de 39,99 euros. Le constructeur opère donc une hausse de 10 euros par rapport à la version précédente. Comment lui en vouloir ? Avec un tel tarif, le chinois surclasse toujours la concurrence. Aucun autre bracelet connecté du marché n’affiche des arguments aussi convaincants pour un tel prix.

Design basique et écran couleur

Le Mi Band 4 ne marque pas un grand bouleversement esthétique par rapport à son prédécesseur. Il se compose d’un tracker que l’on insère dans un bracelet souple en silicone hypoallergénique. Composé de 12 trous, il peut s’adapter à tout type de poignet. Le système d’attache nécessite tout de même un petit temps d’adaptation.

test xiaomi mi band 4 attache

Fin (46,9 x 17,9 x 12 mm) et léger (22,1 grammes), le Mi Band 4 saura se montrer discret, voire même se faire oublier. Attention aux chutes donc ! Les plus sensibles aux ondes devront également se montrer vigilants avant de se glisser sous la couette en vérifiant qu’ils ont bien retiré le bracelet. Ce choix implique évidemment de ne pas vouloir relever les données liées au sommeil.

test xiaomi mi band 4 design

On ne compte que deux nouveautés esthétiques majeures. Le bouton de retour à l’accueil est symbolisé par un petit rond blanc. Jusqu’à maintenant, cette touche était représentée par un petit creux sur l’écran. Il avait l’avantage d’être identifiable au toucher. Le nouveau choix du constructeur se révèle plus élégant, mais moins pratique à l’usage.

test xiaomi mi band 4 bouton accueil

L’écran OLED de 0,95 pouce voit désormais le monde en couleurs (plus de 16 000). On regrette l’absence de luminosité automatique. Xiaomi propose néanmoins 5 niveaux de luminosité différents. Au regard de l’excellente autonomie du produit (nous y reviendrons), nous conseillons de choisir la luminosité maximale en permanence. Cela permet de profiter d’une bonne lisibilité dans toutes les conditions, même en plein soleil.

test xiaomi mi band 4 ecran

Xiaomi ne révolutionne pas le genre en proposant un Mi Band 4 toujours aussi sobre. Le design ne figure pas parmi les points forts du bracelet. Sans paraître disgracieux, il ne se hisse pas au rang d’accessoire de mode. Ses matériaux basiques (silicone, plastique) en font un objet discret qui conviendra aux geeks et aux sportifs.

Pour 40 euros, on ne peut pas s’attendre à porter un petit bijou bourré de technologie. Les nouveautés esthétiques suffisent à apporter un petit vent de fraîcheur à un produit reconnu avant tout pour son efficacité.

15 jours d’autonomie

Grâce à sa batterie LiPo de 135 mAh, Xiaomi promet 20 jours d’autonomie pour une utilisation standard de son Mi Band 4. En combinant les usages du quotidien (avec toutes les alertes et notifications activées) et les séances de sport (environ 2 heures tous les deux jours) nous avons atteint les 15 jours d’utilisation ! Le fait que le bracelet soit éteint en permanence et ne s’allume que lorsqu’on lève le poignet doit bien aider.

test xiaomi mi band 4 capteurs

Si la promesse n’est pas tout à fait tenue, le Mi Band 4 reste une valeur sûre. Cerise sur le gâteau, le bracelet se recharge totalement (0 à 100%) en moins de deux heures (1h35 en moyenne). Mieux, 30 minutes lui suffisent pour gagner 60% d’autonomie, soit près de 10 jours d’utilisation.

Le principal c’est l’essentiel

L’interface du Mi Band 4 brille par sa simplicité. Après avoir appairé le bracelet avec votre smartphone via l’application Mi Fit (quelques secondes), la navigation s’opère principalement de manière verticale. Néanmoins, un glissement vers la gauche ou la droite depuis l’écran d’accueil donne accès à une fonction de contrôle de la musique. Minimaliste, cette option se révèle très pratique au quotidien. Nous avons pu l’exploiter avec l’application Musique de l’iPhone ainsi que Spotify sur Android et iOS. Un appui sur la touche sous l’écran permet de revenir à l’écran d’accueil, un glissement de gauche à droite opère un retour au menu précédent.

La taille réduite de l’écran n’autorise qu’un affichage basique des fonctions. L’utilisateur doit naviguer un peu à l’aveugle pour découvrir les différentes options. Nous conseillons donc de vous lancer dans cette exploration dès les premières minutes d’utilisation afin de bien vous familiariser avec l’objet. Les menus se décomposent (dans l’ordre de navigation) de la manière suivante :

  • État : donne un récapitulatif du nombre de pas, de la distance, des calories brûlées ou encore des notifications reçues
  • Fréquence cardiaque
test xiaomi mi band 4 frequence cardiaque
  • Entraînement : lance l’un des 6 entraînements préinstallés (course en plein air, tapis de course, cyclisme, marche, exercice, natation en piscine)
  • Météo
test xiaomi mi band 4 meteo
  • Notifications
test xiaomi mi band 4 notifications
  • Plus : regroupe plusieurs options d’utilisation comme (dans l’ordre) le mode Ne pas déranger, l’alarme, la gestion de la musique, le chronomètre, le minuteur, le mode silencieux, etc.
test xiaomi mi band 4 parametres

Les habitués des précédents Mi Band retrouveront immédiatement leurs repères. Pour les autres, l’apprentissage sera rapide. Si le petit écran n’autorise pas l’affichage d’éléments trop complexes, l’ensemble brille par sa simplicité et son ergonomie.

Un bon compagnon au quotidien

Comme ses prédécesseurs et la plupart des concurrents, le Mi Band 4 est principalement un objet de consultation. N’espérez pas téléphoner ou répondre à un message directement depuis le bracelet, c’est impossible. L’application Mi Fit permet de filtrer les notifications que l’on souhaite recevoir sur le bracelet. Nous avons tout laissé activé (messages, notifications d’appli, appels), ce qui peut se révéler parfois envahissant. Nous conseillons donc de prendre le temps de personnaliser les notifications dès le début. Dans tous les cas, le Mi Band 4 ne permet pas de supprimer une notification, l’utilisateur ne peut que la consulter.

test xiaomi mi band 4 musique

Notons également que l’on retrouve le bug du Mi Band 3. Le système ne reconnaît pas tous les caractères, si bien que l’on se retrouve souvent avec des carrés vides à la place de certaines lettres ou d’émojis. On doit donc saisir son smartphone pour consulter ces notifications, ce qui enlève tout intérêt au concept même de bracelet. Dommage.

De manière générale, les données relevées par le Mi Band 4 manquent de précision. Mais pour un bracelet à moins de 50 euros, il permet d’avoir une idée pertinente de notre activité quotidienne. On aurait toutefois aimé que le suivi du sommeil se montre plus précis. Les résultats ne reflètent absolument pas les nuits passées avec le bracelet au poignet. Le Mi Band 4 a tout de même analysé deux insomnies comme d’excellentes nuits…

Pas seulement pour les sportifs du dimanche

Sans surprises, le Mi Band 4 ne conviendra pas aux sportifs experts dont la précision des données figure parmi les premiers critères de choix. Pour 40 euros, il aurait été présomptueux d’en attendre autant. Malgré tout, le nouveau bracelet de Xiaomi se montre efficace pour les sportifs du dimanche. Pour les pratiques plus régulières, il conviendra aux sportifs en quête de plaisir plutôt que de performances. Le manque de précision des données analysées fausse les résultats ce qui aura tendance à agacer les compétiteurs. Les plus détendus s’attacheront davantage à la courbe d’évolution qu’au chrono.

Durant notre test le Mi Band 4 nous a accompagnés dans nos séances de sport (tous les deux jours). Le bracelet se révèle agréable pour les exercices d’endurance (cyclisme, running) et la natation. En revanche, les autres activités restent difficiles à identifier et les données sont logiquement loin du compte.

test xiaomi mi band 4 sport

L’application Mi Fit, très complète, mais peu ergonomique, permet de faire un bilan de ses performances et même de les synchroniser avec Google Fit sur Android et Santé sur iOS. Dans les deux cas, tout fonctionne parfaitement. En revanche, la synchronisation avec les applications tierces les plus connues (Runstatic par exemple) s’avère impossible.

Pour le sport, le Mi Band 4 se contente donc d’assurer l’essentiel, comme ses prédécesseurs. Pour 40 euros, il répondra aux besoins des sportifs occasionnels, voire réguliers, à condition qu’ils axent leur activité sur le plaisir.

Avec le Mi Band 4, Xiaomi n’apporte pas d’améliorations majeures à son bracelet précédent. Toutefois, l’écran en couleur marque une évolution bienvenue, d’autant que le constructeur parvient à maintenir une autonomie monstrueuse.

Malgré ses imprécisions et son design basique, le Mi Band 4 se révèle agréable tant dans un usage quotidien que pour les activités sportives (à condition de ne pas être un compétiteur). Le suivi du sommeil complètement raté reste la plus grosse déception de ce Mi Band 4. Mais pour 40 euros, on lui pardonne volontiers ses petits défauts.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du OnePlus 7T Pro : une mise à jour qui coûte cher

OnePlus a dévoilé le OnePlus 7T Pro ainsi que les derniers détails sur le 7T lors d’une conférence à Londres. Nous avons eu la chance d’utiliser la version Pro plusieurs jours avant son annonce officielle. Découvrez notre test complet en avant-première.

Test du Samsung Galaxy Fold : le futur, c’est maintenant !

Dévoilé pour la première fois en février 2019, le Galaxy Fold arrive enfin sur le marché. Le premier smartphone pliable au monde est passé entre nos mains pendant quelques jours. Découvrez notre test complet du smartphone du futur !

Test OnePlus 7T : un peu plus près des étoiles

Comme chaque année, OnePlus décline son smartphone en version « T ». En 2019, le constructeur propose deux modèles (7T et 7T Pro) qui promettent de belles améliorations. Suffisamment pour aller titiller les ténors du marché ? Nous avons testé le 7T en avant-première.

Test de la Xiaomi Mi Scooter Pro : la nouvelle référence des trottinettes électriques

Après une excellente M365, Xiaomi propose une nouvelle trottinette électrique baptisée Mi Scooter Pro. Elle reprend les bonnes idées de sa grande soeur et se dote de quelques modifications bienvenues. Mais que vaut-elle au quotidien ? Parvient-elle à s’imposer comme la nouvelle référence du marché ? Réponse dans notre test complet !

Test de l’Asus ROG Phone 2 : le smartphone gaming ultime

Dévoilé en Chine à l’été 2019, le ROG Phone 2 est officiel en Europe et en France. Lancé en deux versions, nous avons pu le tester en avant-première. Découvrez nos impressions sur le dernier smartphone gaming d’Asus.

Test du Nest Hub : Google crève l’écran

Lancé aux Etats-Unis en 2018, le Nest Hub de Google débarque en France. Cette enceinte équipée d’un écran et de Google Assistant promet une expérience unique. Nous avons testé le Nest Hub pendant plusieurs semaines. Verdict.

Test du Samsung Galaxy A80 : tu me vois, tu me vois plus

Le Galaxy A80 est un ovni dans la gamme Galaxy A de Samsung. Son capteur rotatif monté sur slider fait toute son originalité. Mais il dispose d’autres atouts. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours. Découvrez notre verdict.

Test du Black Shark 2 : le smartphone gaming presque irréprochable

Avec son Black Shark 2, Black Shark souhaite titiller Asus et Razer, les références du marché des smartphones gaming. Bourré de technologie, il a l’avantage d’être plus abordable que ses concurrents. Mais est-il plus intéressant ? Réponse dans notre test complet.