test xiaomi mi 8 lite

Maj. le 22 février 2019 à 9 h 51 min

Après les Xiaomi Mi 8 et Mi 8 Pro, le constructeur chinois lance son Mi 8 Lite. Comme son nom l’indique, ce modèle sorti fin 2018 est une version allégée des deux haut de gamme. Commercialisé à 270 euros, il est un concurrent direct des Huawei P Smart et Honor 10 Lite. Xiaomi a-t-il les épaules pour lutter contre ces deux maîtres du bon rapport qualité-prix ? Réponse dans notre test complet !

En 2018, Xiaomi faisait une entrée remarquée sur le marché des smartphones en France. Le constructeur chinois est réputé pour sa capacité à proposer des smartphones à l’excellent rapport qualité-prix. Mais dans l’Hexagone, d’autres marques ont déjà réussi à gagner le cœur des Français en adoptant cette stratégie. On pense notamment à Honor, référence des ventes en ligne avec des modèles ne franchissant pas la barre des 500-600 euros pour les plus haut de gamme.

Avec le Mi 8 Lite, Xiaomi s’attaque au segment très compétitif des smartphones à moins de 300 euros. Lancé fin 2018, il doit faire face (à l’heure où nous écrivons ces lignes) aux Huawei P Smart et Honor 10 Lite notamment. Deux excellents smartphones à bien des niveaux.

Mais Xiaomi dispose d’un certain savoir-faire. Le bon rapport qualité-prix, ça le connaît. Après les excellents Mi 8 et Mi 8 Pro, la marque parvient-elle à se démarquer avec sa version Lite ? Nous avons pu utiliser le Xiaomi Mi 8 Lite pendant plusieurs jours. Découvrez notre verdict dans notre test complet.

Prix et date de sortie

Le Xiaomi Mi 8 Lite est disponible depuis fin 2018 au prix de 269,90 euros (4GB/64Go). Il est également proposé dans une version plus puissante (6GB/128Go) au tarif de 309,90 euros. Il est concurrencé principalement par le Honor 10 Lite et le Huawei P Smart 2019.

test xiaomi mi 8 lite prix

Fiche technique

 Xiaomi Mi 8 Lite
Prix270€
Dimensions156,4 × 75,8 × 7,5 mm
Poids169 g
Ecran6,26"
DéfinitionFull HD+
PhotoArrière : 12 + 5 MP
Avant : 24 MP
OSAndroid 8.1 Oreo + MIUI 9.2
Mémoire interne64 ou 128 Go
MicroSDOui
ConnectivitéWi-Fi 802.11 a/b/g/n, Wi-Fi Direct, hotspot, Bluetooth 5.0 avec A2DP et LE
NFCNon
SoCSnapdragon 660
RAM4 ou 6 GB
Capteur d'empreintes / reconnaissance facialeOui / Non
Résistance à l'eauNon
Batterie3350 mAh
Port de chargeUSB Type-C
Recharge rapideOui
Recharge Qi sans filNon
ColorisGris, Bleu, Or

Design

En 2019, s’offrir un beau smartphone à moins de 300 euros est possible. Le Xiaomi Mi 8 Lite fait partie de ces modèles abordables au design très soigné. À conditions bien évidemment de ne pas trop chipoter sur les détails. Dès la sortie de la boîte, le Xiaomi Mi 8 Lite séduit. Notre modèle de test bleu est particulièrement réussi. Le dos en verre (de moins bonne qualité que les modèles haut de gamme) n’est pas sans rappeler les smartphones Honor. Les effets de reflets sont comparables à ce que l’on trouve chez le constructeur chinois. C’est joli, flashy, efficace. Si Xiaomi vise un public jeune, l’effet est garanti.

test xiaomi mi 8 lite design

Le lecteur d’empreintes au dos est parfaitement placé et entouré d’un petit liséré chromé. Le module photo, dans le coin supérieur gauche, dépasse très légèrement. Rien qui puisse entamer notre enthousiasme. Sur la bordure droite Xiaomi a intégré les boutons on/off et de volume. À l’opposé le port double SIM ou nano SIM + micro SD est isolé. Les sorties haut-parleur (l’une des deux est juste esthétique) et le port USB-C sont réunis sur la tranche inférieure.

test xiaomi mi 8 lite fiche technique

test xiaomi mi 8 lite finitions

Vous l’avez deviné, le Xiaomi Mi 8 Lite est dépourvu de port jack 3,5 mm. Étonnamment, dans la boîte on trouve des écouteurs… jack 3.5 mm. Et aucun adaptateur USB-C/jack. Certains de nos confrères n’ont pas eu cette malchance. Il doit donc s’agir d’une erreur isolée. Les versions commercialisées doivent normalement être fournies avec des écouteurs en USB-C et un adaptateur.

De face, le Xiaomi Mi 8 Lite perd de sa superbe. La petite encoche reste discrète, mais les contours sont assez grossiers. Le menton est particulièrement proéminent. L’ensemble se rapproche de ce que fait Apple avec l’iPhone Xr. Le smartphone Pommé est vendu trois fois plus cher, on pardonne donc plus facilement ce détail au Mi 8 Lite. Mais tout de même, ces bordures noires gâchent l’aspect général. Dommage, car le design est séduisant et la prise en main, avec les bordures arrondies, est excellente. Le format compact est également une belle surprise.

test xiaomi mi 8 lite design encoche

test xiaomi mi 8 lite design menton

Écran

N’espérez pas trouver un écran OLED sur un smartphone à moins de 300 euros. Le Xiaomi Mi 8 Lite est équipé d’une dalle IPS LCD de 6,26 pouces avec une définition Full HD+ (2280 x 1080 pixels). Comme la plupart des constructeurs, Xiaomi a cédé à la tendance de l’encoche. Très petite sur ce modèle, elle permet de profiter d’un meilleur confort. Xiaomi a oublié en revanche d’optimiser son logiciel pour l’adapter à ce format spécial. J’y reviendrai dans la partie « performances et interface ».

test xiaomi mi 8 lite ecran

Sans être incroyable, la qualité est au rendez-vous. L’écran est lumineux et résiste bien aux rayons du soleil (même s’il se fait rare dans nos contrées). Les couleurs tirent ostensiblement vers le bleu, et le rouge est trop discret. Un petit tour dans les paramètres permet de rééquilibrer l’ensemble. Le contraste est quant à lui très correct sans bien sûr égaler le niveau d’un écran OLED. Dans sa gamme de prix, l’écran du Xiaomi Mi 8 Lite figure dans le haut du panier.

test xiaomi mi 8 lite ecran encoche

Bonnes performances, logiciel à revoir

Xiaomi opte pour le combo classique du smartphone à 250 euros : processeur Snapdragon 660 et 4 GB de RAM (notre version de test). Il complète l’ensemble avec 64 Go de stockage. Il existe également une version 6GB/128Go, plus chère (310 euros). Xiaomi ne prend pas de risque en adoptant le processeur de Qualcomm. Il a fait ses preuves sur d’autres modèles vendus au même tarif.

Un bon compagnon au quotidien

Sans être époustouflantes, les performances sont suffisantes pour répondre aux sollicitations du quotidien (web, réseaux sociaux, email, vidéos, photos, etc.). Le Mi 8 Lite est même particulièrement efficace dans sa gestion du multitâche, et ce même si les nombreuses applications ouvertes sont gourmandes.

test xiaomi mi 8 lite performances

Sans surprise, le Mi 8 Lite montre des signes de fatigue lors de sessions de jeux gourmands. Les jeux les mieux optimisés tournent parfaitement avec une qualité graphique optimale. Hélas, ils sont rares sur le Play Store. Une licence comme PUBG par exemple ne fonctionne bien que si les graphismes sont réglés au niveau moyen. On note quelques freezes et légers sursauts lorsque les animations sont trop rapides, mais il n’y a rien d’étonnant sur un smartphone à ce prix. La concurrence ne fait pas mieux.

Un logiciel mal pensé

Le tableau offert par Xiaomi était idyllique. Jusqu’à ce que l’on découvre la partie logicielle du smartphone.  Basé sur Android 8.1 Oreo, MIUI 9.6 est la version choisie par Xiaomi pour animer le Mi 8 Lite. Hélas, le compte n’y est pas. Trop de défauts viennent gâcher l’utilisation au quotidien.

Si la fluidité et la rapidité sont bien au rendez-vous, plusieurs éléments nous chagrinent. D’abord, Xiaomi a fait le choix de ne pas intégrer le tiroir d’applications. D’autres marques comme Huawei ou Honor ont opté pour ce type d’utilisation, mais elles proposent une alternative, avec tiroir.

test xiaomi mi 8 lite logiciel

Les paramètres sont également mal pensés et manquent de logique. Que fait la fonction « Veille » dans « Écran de verrouillage et mots de passe » ? Pourquoi n’est-elle pas dans « Affichage » ? Les fonctions liées au clavier sont réparties dans divers menus éparpillés. Ce désordre nous fait automatiquement passer par la fonction « recherche » des paramètres.

On a gardé le meilleur pour la fin : les notifications. Intégrer une encoche est une chose, adapter le logiciel en est une autre. Et Xiaomi a, semble-t-il, oublié cet élément ô combien important. Le Xiaomi Mi 8 Lite est incapable d’afficher la moindre information dans la barre de notifications. Il est donc impossible de savoir en un clin d’oeil si l’on a reçu un message, un appel ou toute autre information.

Pour accéder aux notifications, il faut balayer la barre vers le bas systématiquement. Ou consulter les petites bulles numérotées au-dessus de chaque application, puis ouvrir l’application en question pour accéder à l’information. C’est à peine croyable en 2019. Les notifications sont au cœur de l’utilisation de tous les consommateurs. Comment Xiaomi a-t-il pu laisser passer une chose pareille ? C’est d’autant plus regrettable que le smartphone, d’un point de vue technique, est très réussi.

Autonomie

Doté d’une batterie de 3350 mAh, le Xiaomi Mi 8 Lite est un smartphone très endurant. Sans figurer parmi les meilleurs du marché, il se classe tout de même dans la moyenne haute. Pour une utilisation poussée, il résistera aux sollicitations pendant un peu plus d’une journée. Les utilisateurs moins connectés peuvent tabler sur une autonomie d’une journée et demie.

test xiaomi mi 8 lite autonomie

Si la partie logicielle du Xiaomi Mi 8 Lite n’est pas son point fort, il faut lui reconnaître une excellente gestion de l’autonomie. À aucun moment nous n’avons été surpris par une chute subite de l’état de la batterie. Et ce, même pour des usages poussés comme le jeu.

Le smartphone est compatible avec la recharge rapide. Le chargeur de 10W fourni permet de recharger le Mi 8 Lite en 1h30 environ (de 10 % à 100 %). C’est bien mieux que ce que fait la concurrence (il faut par exemple 2h30 au Huawei P Smart pour une recharge complète), mais plus lent qu’un système de recharge rapide sur un modèle plus haut de gamme. Sur un modèle à moins de 300 euros, c’est un luxe que l’on ne se refuse pas.

Appareil photo

Comme la plupart des smartphones du marché, le Xiaomi Mi 8 Lite est équipé d’un double capteur photo. Ce modèle est doté d’un capteur principal de 12 mégapixels et d’un second capteur de 5 mégapixels. Il n’est présent que pour gérer la profondeur de champ et ainsi réaliser des portraits. Xiaomi a lui aussi ajouté une intelligence artificielle pour améliorer la qualité des photos. Dans les faits elle ne sert à rien, les clichés étant identiques avec ou sans cette IA.

test xiaomi mi 8 lite appareil photo

Dans de bonnes conditions de luminosité, les photos sont convenables sans être époustouflantes. Pour un smartphone à ce prix, les résultats sont à la hauteur des attentes. Les couleurs sont réalistes, les contrastes sont marqués et le piqué est acceptable. Pour poster ses plus beaux clichés sur les réseaux sociaux, c’est amplement suffisant. Attention toutefois de bien désactiver le filigrane de la marque (nous l’avons laissé volontairement sur nos photos). Par défaut tous vos clichés sont estampillés de la mention « Shot on Mi 8 Lite ».

Lorsque les conditions de luminosité se dégradent, la qualité en pâtit. C’est le cas sur tous les smartphones, encore plus sur les modèles plus abordables. Malgré tout, ce Xiaomi Mi 8 Lite est surprenant lorsque l’horizon s’assombrit. Les clichés restent tout à fait convenables. Il n’y a pas un écart de qualité aussi flagrant que chez les concurrents entre les photos de jour et celles prises dans des conditions moyennes. Un très bon point. En revanche, les photos de nuit perdent en qualité, mais c’est tout à fait logique.

Les portraits font bien évidemment partie de l’équation et ils sont plutôt réussis. Les contours sont précis et les effets de flou équilibrés. En revanche, le capteur frontal de 24 mégapixels est irrégulier. Les selfies sont de bonne qualité lorsque l’orientation est bonne. Mais il n’est pas rare d’avoir le visage surexposé si la lumière ou le soleil frappent votre meilleur profil.

Mode portrait

Mode autoportrait

Notons enfin que le Xiaomi Mi 8 Lite peut filmer en 4K ainsi qu’en 1080p à 60 images par seconde. On déconseille toutefois de tourner en 4K sauf s’il s’agit de plans fixes. Le capteur a du mal à gérer les mouvements dans cette définition d’image.

Notre avis sur le Xiaomi Mi 8 Lite

Le Xiaomi Mi 8 Lite est le smartphone de la frustration. Techniquement, le smartphone est excellent pour son prix. Son design est léché, son écran de bonne qualité, les performances et l’autonomie son au rendez-vous, et c’est un très bon photophone. A 270 euros, on le recommanderait les yeux fermés… si le logiciel n’était pas râté. En intégrant une encoche, Xiaomi a « oublié » d’adapter l’interface. Résultat : le principe des notifications n’existe plus. Aucune information contextuelle n’est visible à moins d’effectuer des actions pour y accéder. Un comble dans la mesure où l’utilisation d’un smartphone repose sur les notifications. Un loupé qui coûte cher à ce Xiaomi Mi 8 Lite. Et qui nous donne une impression de gros gâchis.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Google Pixel 4 : voici le nouveau roi de la photo

Réputé pour sa maitrise de la photo, Google lance les Pixel 4 et 4 XL. Dotés d’un double capteur, Google promet d’en faire les nouveaux rois de la photo. Nous avons testé le plus petit des deux. Pari réussi ?

Test du OnePlus 7T Pro : une mise à jour qui coûte cher

OnePlus a dévoilé le OnePlus 7T Pro ainsi que les derniers détails sur le 7T lors d’une conférence à Londres. Nous avons eu la chance d’utiliser la version Pro plusieurs jours avant son annonce officielle. Découvrez notre test complet en avant-première.

Test du Samsung Galaxy Fold : le futur, c’est maintenant !

Dévoilé pour la première fois en février 2019, le Galaxy Fold arrive enfin sur le marché. Le premier smartphone pliable au monde est passé entre nos mains pendant quelques jours. Découvrez notre test complet du smartphone du futur !

Test OnePlus 7T : un peu plus près des étoiles

Comme chaque année, OnePlus décline son smartphone en version « T ». En 2019, le constructeur propose deux modèles (7T et 7T Pro) qui promettent de belles améliorations. Suffisamment pour aller titiller les ténors du marché ? Nous avons testé le 7T en avant-première.

Test de l’Asus ROG Phone 2 : le smartphone gaming ultime

Dévoilé en Chine à l’été 2019, le ROG Phone 2 est officiel en Europe et en France. Lancé en deux versions, nous avons pu le tester en avant-première. Découvrez nos impressions sur le dernier smartphone gaming d’Asus.

Test du Samsung Galaxy A80 : tu me vois, tu me vois plus

Le Galaxy A80 est un ovni dans la gamme Galaxy A de Samsung. Son capteur rotatif monté sur slider fait toute son originalité. Mais il dispose d’autres atouts. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours. Découvrez notre verdict.

Test du Black Shark 2 : le smartphone gaming presque irréprochable

Avec son Black Shark 2, Black Shark souhaite titiller Asus et Razer, les références du marché des smartphones gaming. Bourré de technologie, il a l’avantage d’être plus abordable que ses concurrents. Mais est-il plus intéressant ? Réponse dans notre test complet.

OnePlus 7 Pro : notre avis après un mois de test

En 2019, OnePlus souhaite rivaliser avec les meilleurs du marché grâce au OnePlus 7 Pro. Nous l’avons testé au quotidien pendant plus d’un mois. Découvrez toutes nos impressions.

Test du Honor 20 : du neuf avec du View

Honor a dévoilé sa nouvelle gamme Honor 20. Nous avons utilisé en avant-première le plus abordable des deux modèles présentés. Découvrez notre test complet du Honor 20.

Test de l’Oppo Reno : comme un requin dans l’eau

Avec le Reno, Oppo s’attaque au milieu de gamme. Ecran OLED sans encoche, design réussi et performances correctes : le Reno d’Oppo serait-il le modèle parfait ? Réponse dans notre test !

Test du Sony Xperia 1 : un cinéma dans votre poche

Avec le Xperia 1, Sony propose une expérience multimédia unique sur le marché. Grâce à un écran au format 21:9 (le même qu’au cinéma) il souhaite rester au plus près des créateurs de vidéos. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours et il a plus d’un atout dans son sac.