Test du Huawei Band 3 Pro : le bracelet connecté le plus polyvalent à moins de 100 euros !

test huawei band 3 pro

Maj. le 20 février 2019 à 9 h 31 min

Présenté en même temps que les Huawei Mate 20 et Mate 20 Pro, le Huawei Band 3 Pro est le nouveau bracelet connecté du constructeur chinois. Le successeur du Band 2 Pro se dote de nouvelles fonctionnalités bienvenues et se veut être le compagnon idéal au quotidien, mais également pour une activité sportive régulière. Huawei réussit-il à se faire une place parmi les spécialistes du genre comme Fitbit ? Réponse dans notre test complet.

test huawei band 3 pro

À l’origine destiné à un public de masse, le bracelet connecté est vite devenu le compagnon des sportifs. Nombreuses sont les marques à avoir abandonné l’idée d’investir pour séduire un public de niche. Mais face à l’intérêt grandissant des consommateurs pour le sport (il n’y a qu’à voir le nombre d’inscriptions bondissant des salles de sport), certaines marques continuent d’y croire.

Huawei en fait partie et renouvelle régulièrement ses produits « wearable ». En novembre 2018, en même temps que les Huawei Mate 20 et Mate 20 Pro, le constructeur chinois dévoilait le Huawei Band 3 Pro, son nouveau bracelet connecté. Huawei le présente comme un compagnon au quotidien, mais également un accessoire pour les sportifs, et pas seulement les sportifs du dimanche. Nous avons eu la chance de tester le Huawei Band 3 Pro pendant plusieurs semaines, découvrez notre test complet.

Prix et date de sortie

Le Huawei Band 3 Pro est d’ores et déjà disponible sur le marché. Annoncé en même temps que les Huawei Mate 20 et Mate 20 Pro en novembre 2018 à 99 euros, il est commercialisé (à l’heure où nous écrivons ces lignes) aux alentours de 80 euros. Huawei le propose en trois coloris : Obsidian Black (notre modèle de test), Space Blue ou Quicksand Gold.

À ce tarif, le Huawei Band 3 Pro est en concurrence avec un grand nom du marché du wearable : Fitbit. Ses bracelets connectés Flex 2 et Ace sont proposés respectivement à 80 et 100 euros. Le Xiaomi Mi Band 3 reste le bracelet le plus abordable. Vendu moins de 30 euros, il est aussi moins complet que le Huawei Band 3 Pro.

Connectivité

Le Huawei Band 3 Pro a une connectivité plutôt limitée. Pas de 4G ou de Wi-Fi, de quoi rassurer les plus réfractaires la multiplication des ondes. Le bracelet connecté de Huawei n’est en fait doté que de Bluetooth 4.2 et d’une puce GPS compatible Galileo (système de guidage européen) et Glonass (système de guidage russe).

L’absence de 4G ou de Wi-Fi ne nous a pas du tout dérangés durant notre test. Le bracelet se synchronise avec l’application Huawei Health dans le smartphone et cela suffit amplement. On regrette en revanche l’absence de Bluetooth 5.0. Cette norme aurait permis de profiter d’une meilleure portée et d’une meilleure stabilité même si à l’utilisation le Huawei Band 3 Pro s’en sort très bien sur ces deux points.

Design et écran

Le Huawei Band 3 Pro ressemble comme deux gouttes d’eau à son prédécesseur. Même forme rectangulaire, boîtier en métal et bracelet en silicone (légèrement strié) sont les principaux choix esthétiques de la marque. C’est plutôt basique, mais efficace. Le système d’attache similaire à celui d’une montre classique est simple. La multitude de trous sur le bracelet permet de bien adapter le bracelet à toutes les tailles de poignets. On regrette néanmoins l’impossibilité d’adapter un bracelet d’une couleur différente. Si l’on choisit un Huawei Band 3 Pro noir, il faudra s’en contenter. C’est dommage.

test huawei band 3 pro plus

Le boîtier est composé d’un écran (entouré de bandes noires) et d’une touche tactile en dessous faisant office de retour à la page d’accueil. En dessous, les multiples capteurs sont réunis. Le bracelet est fin (11 mm) et léger (25 grammes) à tel point que l’on oublie parfois qu’on le porte. C’est un vrai point fort, notamment pour les sportifs.

La principale attraction du Huawei Band 3 Pro est son écran. Huawei a fait le choix d’une dalle AMOLED de 0,95 pouce avec une définition de 120 x 240 pixels. Cela permet au bracelet d’afficher les informations dans une résolution de 282 ppp, soit près de deux fois plus que son prédécesseur (146 ppp).

test huawei band 3 pro pas

L’autre atout majeur de cette nouvelle version est l’affichage en couleur. Par rapport au Xiaomi Mi Band 3 et son écran monochrome, c’est un vrai plus. D’autant que la technologie AMOLED permet d’afficher des couleurs vives et un excellent contraste. Pour ne rien gâcher, l’écran est très lumineux et donc parfaitement lisible même en plein soleil. Huawei propose d’ailleurs trois niveaux de luminosité, selon les conditions d’utilisation, afin d’optimiser l’autonomie.

test huawei band 3 pro messages

S’il ne révolutionne pas le genre, le Huawei Band 3 Pro est un joli bracelet. Notre modèle noir de test est sans doute le moins sexy des trois. La version blanche/or est bien plus séduisante.

Autonomie

Le Huawei Band 3 Pro embarque une batterie de 100 mAh. La marque ne s’aventure pas dans des estimations d’autonomie, l’utilisation du bracelet étant bien trop variable d’un utilisateur à l’autre. Lors de notre test, nous avons en moyenne rechargé le bracelet tous les 4 jours.

Nous précisons que nous avons utilisé le bracelet de manière intensive. Il nous a accompagnés au quotidien, mais également lors de nos activités sportives (course, fitness, natation, vélo). La puce GPS, bien que particulièrement économe en énergie, a une incidence sur l’autonomie. Mais Huawei a accompli un travail remarquable. Les utilisateurs plus modérés ou pour qui les activités sportives sont plus ponctuelles peuvent atteindre 5 à 6 jours d’autonomie.

test huawei band 3 pro autonomie

Si l’autonomie est excellente, le système de recharge, lui, n’est pas des plus pratiques. Huawei fournit une petite base permettant de fixer le bracelet pour qu’il se recharge. Malheureusement, le câble USB vers micro-USB (on aurait aimé de l’USB-C en 2019) est très court et peu pratique. Aucun bloc secteur n’est fourni. On est donc instinctivement tentés de connecter le chargeur sur un ordinateur, en USB. C’est dommage, car nous aurions aimé pouvoir recharger le bracelet pendant la nuit, sur la table de chevet.

Huawei promet 100 minutes de recharge pour passer de 0 à 100%. C’est en moyenne la durée que nous avons relevée lors de nos diverses recharges. Nous précisons que nous avons rechargé le Huawei Band 3 Pro via un adaptateur USB-C pour MacBook. 1h30 à 1h45 de temps de recharge pour 4 à 5 jours d’autonomie, c’est tout simplement excellent.

Au quotidien

Le Huawei Band 3 Pro ne brille pas par l’originalité de ses fonctions au quotidien. Comme tout bracelet connecté, il faut passer par une application compagnon pour exploiter pleinement les données. Chez Huawei elle s’appelle Huawei Health. Le Band 3 Pro n’est qu’un outil de relevé de données et de relai d’informations. Pour le prix, c’est déjà pas mal.

test huawei band 3 pro rythme cardiaque

Comme tout bon bracelet connecté, celui de Huawei affiche le nombre de pas marchés ainsi que le pourcentage atteint par rapport à votre objectif (prédéterminé dans l’appli). Sur l’écran du bracelet on peut également relever et consulter son rythme cardiaque (c’est pour le coup bien plus fiable qu’avec le Mi Band 3), le nombre d’heures de sommeil de la nuit précédente, accéder à des exercices de sport (nous y reviendrons) ainsi qu’à une série de paramètres dans le menu baptisé « Plus ». Dans ce menu, il est possible de personnaliser les « Faces » (le cadran), mais trois formats seulement sont proposés, c’est peu. On retrouve également dans ce menu toutes les fonctions suivantes :

  • retrouver votre téléphone
  • minuterie
  • chronomètre
  • luminosité
  • réinitialiser
  • redémarrer
  • éteindre
  • mentions légales
  • à propos
test huawei band 3 pro fonctions

Enfin, le Huawei Band 3 Pro permet de consulter les messages et notifications reçus sur le smartphone associé. Attention, il est impossible de répondre aux messages. En revanche, on peut raccrocher lorsqu’un appel survient à un moment inopportun (une réunion par exemple), mais on ne peut pas décrocher. Bien évidemment, il est possible de filtrer les applications pour lesquelles vous souhaitez recevoir les notifications. Il faut pour cela passer par l’appli Huawei Health.

test huawei band 3 pro quotidien

Dans l’ensemble, le bracelet est très agréable à porter et à utiliser au quotidien. Néanmoins, nous avons relevé un défaut plutôt dérangeant : les interactions avec l’écran ne sont pas toujours fluides. Il faut parfois s’y reprendre à plusieurs reprises pour faire défiler les menus ou même sortir le bracelet de veille. De la même manière, le bracelet est censé s’allumer pour indiquer l’heure et quelques informations tierces dès que l’on relève le poignet. Or, il faut le tourner à une vitesse et dans un angle bien précis pour que cela fonctionne systématiquement. Cela vient probablement du fait que la fiche technique du Band 3 Pro n’est pas fulgurante : processeur Appolo 3, 1 Mo de ROM, 16 Mo de flash et 384 Ko de RAM ! C’est regrettable, car tourner son poignet à plusieurs reprises en pleine rue pour afficher l’heure nous donne une allure de… plouc.

test huawei band 3 pro notifications

La fonction qui nous a le plus séduits lors de notre test au quotidien est le suivi du sommeil. Les données, précises, informent sur les heures de sommeil profond ou léger. On peut configurer l’alarme pour nous réveiller au moment le plus opportun. Le bracelet peut même nous avertir qu’il est l’heure d’aller nous coucher si nous souhaitons respecter nos heures de sommeil. C’est classique, mais toujours efficace.

test huawei band 3 pro sommeil

Pour le sport

Si au quotidien le Huawei Band 3 Pro n’est pas hallucinant, il devient bien plus intéressant pour les activités sportives. Premier bon point, il n’est pas obligatoire de lancer l’application Huawei Health pour accéder aux activités. Elles sont disponibles dans le menu « Exercices » du bracelet. Et elles sont très nombreuses :

  • course à pied en extérieur
  • course à pied en intérieur (sur tapis de course)
  • promenade en plein air
  • vélo en extérieur
  • vélo en intérieur (vélo d’appartement)
  • nage en intérieur (piscine)
  • nage en extérieur (mer, lacs, etc.)
  • formation gratuite
test huawei band 3 pro sport

Pour chaque activité, il est possible de se fixer des objectifs et de configurer des paliers : le bracelet peut par exemple vibrer tous les 2 km. Lors des activités en extérieur, un compte à rebours se déclenche. Il faut attendre quelques secondes avant de pouvoir se lancer. Cela permet au GPS de fixer la localisation. Ce temps d’attente peut paraître dérangeant pour certains, mais ces quelques secondes sont nécessaires pour obtenir avec une précision impressionnante de notre localisation. Le Huawei Band 3 Pro enregistre le tracé des parcours et la marge d’erreur est d’un ou deux mètres maximum. Le top !

Lorsqu’une activité est terminée, le bracelet transfère en quelques secondes tout un tas de données à l’application Huawei Health : nombre de pas, calories brûlées, kilomètres parcourus, durée de l’activité, rythme cardiaque et, pour les coureurs, la longueur des foulées.

Toutes ces données peuvent soit être conservées dans l’application Huawei Health, soit (bonne nouvelle) exportées vers d’autres services du genre. Les coureurs par exemple utilisent beaucoup Strava. Sachez que les données peuvent y être transmises. Pour les traileurs et vététistes, le Band 3 Pro n’est pas recommandé puisqu’il ne prend pas en compte le dénivelé ni l’altitude. Un vrai regret.

test huawei band 3 pro activite sportive

Les nageurs seront en revanche ravis d’apprendre que le Band 3 Pro peut les accompagner dans les bassins, mers ou lacs. Le bracelet est étanche jusqu’à 50 mètres promet Huawei (nous n’avons pas pu le vérifier) et surtout est capable de calculer le score SWOLF. Pour ceux qui ne connaissent pas, le score SWOLF est un indicateur de performances en natation. Il se calcule sur la base d’un temps pour parcourir une distance, mais surtout au nombre de coups de bras. Par exemple un nageur parcourant 50 mètres en 45 secondes avec 42 coups de bras a un moins bon score SWOLF qu’un nageur parcourant 50 mètres en 48 secondes avec 38 coups de bras.

Le Huawei Band 3 Pro n’est pas aussi précis que le calcul de base du SWOLF (temps + nombre de coups de bras). Cela est dû au fait que le bracelet n’enregistre que le mouvement d’un bras. Par exemple, si vous démarrez votre nage avec le bras ne portant pas le bracelet et que vous l’achevez avec ce même bras, vous perdez deux coups de bras sur le calcul SWOLF. D’où le fait que Huawei parle d’un score SWOLF moyen. En soi, lors de nos tests, le score était fiable, le principe étant de toute façon de voir l’évolution des entraînements.

Dans toutes les activités sportives, le Huawei Band 3 Pro s’est montré fiable et précis. L’application Huawei Health est excellente et la possibilité d’exporter les données vers des services tiers est la cerise sur le gâteau. On regrette seulement de ne pas pouvoir l’utiliser si l’on est traileur ou vététiste. Mais la plupart du temps, ces profils de sportifs se tournent vers des technologies plus avancées comme celles de Garmin par exemple.

Notre avis sur le Huawei Band 3 Pro

Le Huawei Band 3 Pro est un excellent bracelet connecté que nous recommandons chaudement. Au quotidien, les données relevées se révèlent précises et l’application compagnon Huawei Health est particulièrement ergonomique et intuitive. La possibilité de recevoir les notifications (en les filtrant) ou de raccrocher à la volée est un plus non négligeable, très pratique au quotidien.

Mais c’est surtout pour les activités sportives que le Huawei Band 3 Pro prend son envol. Loin d’être utile uniquement aux sportifs du dimanche, il se révèle être un compagnon fiable pour la pratique régulière de sports "répandus" : course à pied, vélo. La possibilité de l’emporter aux entraînements de natation ou en snorkeling est un autre gros point fort.

Le Huawei Band 3 Pro n’est cependant pas dénué de défauts : il manque souvent de réactivité dans les manipulations, et il ne conviendra pas aux traileurs et vététistes ainsi qu’à tous les sportifs ayant besoin d’un altimètre. Mais à ce prix, il faut savoir faire des sacrifices. Dans sa catégorie, le Huawei Band 3 Pro est incontournable.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Fitbit a piqué 10% de parts de marché à l’Apple Watch en 2018

Les Apple Watch représentaient 50% du marché des smartwatch en 2018. Un chiffre impressionnant mais qui est en baisse de 10% par rapport à l’année précédente. La concurrence, en particulier de Fitbit,  commence à provoquer un rebattement des cartes. Fitbit…