Test God of War : un portage PC exemplaire pour un jeu sensationnel

 
God of War

God of War arrive sur PC presque quatre ans après avoir soufflé les joueurs PS4. L’aventure de Kratos arrive-t-elle à être encore meilleure avec ce portage ou le spartiate se prend-il les pieds dans le tapis au niveau de la technique ? Réponse dans ce test.

God of War
God of War est sorti en 2018 sur PS4

On ne présente plus God of War 2018. Fantastique, spectaculaire, sensationnel, extraordinaire, chef-d’œuvre absolu… les superlatifs ne manquent pas pour qualifier le titre emblématique de la PS4. Le voilà maintenant qu’il débarque sur PC presque quatre ans après sa sortie initiale. Toute la question est de savoir si ce portage est réussi ou non.

Depuis 2020, Sony adapte ses plus grands succès PS4 sur PC. Horizon Zero Dawn a ouvert la voie, suivi par Days Gone. C’est maintenant au tour de God of War de se plier à l’exercice. Notons qu’après, ce sera Uncharted 4 qui débarquera sur nos machines.

Disponible aussi bien sur Steam que sur l’Epic Games Store, le bébé de Santa Monica Studio veut séduire les joueurs PC qui n’ont jamais craqué pour une PS4. Un moyen de redonner une nouvelle jeunesse à un titre qui a déjà bien vécu, mais aussi de préparer à l’arrivée du deuxième épisode, nommé Ragnarok. Ce dernier est prévu pour cette année 2022. Les PCistes pourraient finalement bien acheter une PS5 après avoir été enchantés par le premier volet, après tout.

God of War

Adapter un excellent jeu console sur PC n’est pas forcément synonyme de succès. Nous avons en effet vu bon nombre de portages faits par-dessus la jambe, venant parfois entacher l'image de très bons titres (Dark Souls, Nier Automata, ou plus récemment Final Fantasy 7 Remake). Il faut maintenant voir si God of War arrive à éviter ce piège. C’est ce que nous allons déterminer dans ce test.

Conditions de test

Avant de commencer, un mot sur nos conditions de test. Sony nous a fourni un code sur Steam. Notre configuration est plutôt récente (avec une GeForce RTX 2070 SUPER) et nous avons fait tourner le jeu en 1440p de manière fluide (70 FPS) et ce avec les graphismes réglés au maximum, ainsi qu’en 4K (40 FPS). Nous l’avons également lancé sur un PC portable avec une RTX 3050 Ti, qui ici tourne en moyenne à 40 images par seconde (en “standard”).

Voici les configurations recommandées par Sony :

God of War

Prix et disponibilité de God of War sur PC

God of War est disponible sur PC, à la fois sur Steam et l’Epic Games Store. Dans les deux cas, le titre est vendu pour 50 euros. Il est commercialisé le 14 janvier 2022.

God of War
Petit câlin ?

Le titre originel sorti en 2018 sur PS4 est lui disponible sur le PS Store. Il s’agit d’un jeu un peu ancien, donc vendu au prix de 20 euros neuf. À noter qu’il fait aussi partie de la PlayStation Collection, donc disponible sans surcoût sur PS5 avec un abonnement PS Plus. Sur la nouvelle console, il jouit de quelques améliorations techniques qui permettent d’y jouer en 4K et 60 images par seconde.

On se fait un grec ?

Le principal atout de ce portage est évidemment le jeu qu’il porte… Un titre que beaucoup ont déjà fait, mais qui a peut-être échappé à certains PCistes peu intéressés par le monde des consoles. God of War est considéré comme l’un des meilleurs jeux de la PS4, voire un des meilleurs jeux de la décennie 2010. Il a par ailleurs été consacré Game of the Year de l'année 2018 lors des Game Awards. Epopée prenante du début à la fin, cette aventure a séduit par son gameplay efficace, simple mais profond, ainsi que par sa progression au rythme maîtrisé. Les joueurs PC qui ne l’ont jamais fait vont donc pouvoir s’y plonger corps et âme.

God of War
On suit Kratos et son fils Atreus dans leur périple à travers Midgard

God of War 2018 est le quatrième volet de la saga débutée en 2005. Il s’agit d’un soft reboot, il n’y a donc pas besoin d’avoir fait les autres pour pleinement profiter de l’histoire. Nous sommes bien des années après God of War 3. Kratos, l’ancien Dieu de la guerre, a refait sa vie à Midgard après avoir massacré la totalité du panthéon grec. Avec son fils Atreus, notre héros doit entamer un nouveau voyage périlleux afin de disperser les cendres de sa femme décédée sur la plus haute montagne du pays. Tout ne va évidemment pas se passer comme prévu, les dieux nordiques n’acceptant pas qu’un étranger arpente librement leurs terres.

God of War
Le level design est excellent

Nous accompagnons donc Kratos dans sa quête semée d’embuches. Si l’accent est mis sur le voyage et les énigmes, le titre n’oublie pas de faire la part belle aux combats. La vue caméra à l’épaule renforce cette impression d’agressivité du héros (une brute épaisse comme on n’en fait plus) et ce sentiment de puissance jouissif à chaque coup. Le joueur est au cœur de la mêlée et doit utiliser toutes les techniques possibles offerte par le jeu pour transformer des monstres de plus en plus puissants en chiche-kebab.

God of War
Vous devrez affronter les pires bestioles de Midgard

Alors que les trois premiers volets étaient des beat them all dirigistes, God of War 2018 s’éloigne de la formule en proposant un monde plus ouvert. Construit comme un Metroidvania, le titre de Santa Monica Studio pousse constamment à l’exploration, nous débloquant des passages au fur et à mesure des objets récoltés et des compétences acquises. Une vraie leçon de game-design, l’univers étant excellement bien construit en plus de proposer une ambiance unique.

God of War
Le titre est construit comme un semi-monde ouvert, un HUB central permettant d'accéder à toutes les régions

Un gameplay aux petits oignons qui sert une histoire prenante sur la paternité. Le joueur s’attache immédiatement aux personnages et prend plaisir à les voir évoluer dans un monde qui leur est constamment hostile. Chaque nouvel environnement réserve de nouvelles surprises, que ce soit en termes de narration ou de gameplay, et chaque rencontre donne envie d’aller plus loin. De quoi happer le joueur pendant la vingtaine d’heures que dure l’aventure.

God of War
Kratos fera plusieurs rencontres lors de son périple

Si God of War se rapproche de la perfection, il n’est pas parfait pour autant. On peut ainsi regretter un aspect RPG pas forcément utile et un peu fouillis, ou encore quelques longueurs dans certains passages, mais rien de bien grave, tant le reste est soigné, maîtrisé et d’une efficacité redoutable.

God of War
L'aspect RPG n'est pas le plus réussi du jeu

Midgard, un monde plus beau que jamais

Sur PS4, God of War est une claque graphique, même encore aujourd’hui. Véritable bijou d’optimisation, le titre a laissé sur le fondement pas mal de joueurs, tant par sa partie technique que par sa direction artistique. Cette version PC suit bien entendu le même chemin, mais a le mérite de rendre l'aventure encore plus belle en magnifiant les environnements.

God of War
Le jeu était déjà magnifique sur PS4, il est sublimé sur PC

Ce portage sublime le monde déjà magnifique de Midgard. Les effets de lumière améliorés sont un régal pour les yeux, les particules sont plus somptueuses que jamais. Un soin tout particulier a été apporté aux textures. Les peaux, la végétation et les poils sont saisissants. On a presque envie d’aller passer nos doigts dans la barbe de Kratos (à nos risques et périls).

God of War
Quelle belle barbe

Un gros travail a aussi été réalisé sur l’occlusion ambiante ainsi que sur les effets de flou. De même, les reflets ont été renforcés. Cela se voit notamment bien dans les environnements humides, comme dans le sanctuaire du lac des neufs, le « HUB » central du jeu. Il faut noter qu’il n’y a pas de ray-tracing (ce qui est logique), tous les reflets étant précalculés. On peut aussi tiquer sur l’eau, pas aussi réussie que le reste, mais c’est un détail.

God of War
Les reflets ont été améliorés

Bref, God of War y gagne visuellement beaucoup dans ce portage PC. À titre de comparaison, cette version avec les réglages au maximum se place largement au-dessus de la version PS4 optimisée pour PS5. Chaque environnement exploré est un régal pour les yeux.

God of War
Chaque segment graphique peut être ajusté, comme sur tout autre jeu PC

Plus qu’un visuel rehaussé, God of War apporte une fluidité appréciable. Sur PS4 Pro et PS5, le titre est limité à 60 images par seconde, ce qui n’est pas le cas sur ce portage qui peut aller beaucoup plus haut. Cela apporte un confort supplémentaire en jeu, surtout dans les très nombreux combats qui nécessitent réactivité et précision. De plus, nous n’avons constaté aucune saccade ni baisse de FPS durant notre partie.

God of War
Plusieurs mondes sont explorés pendant l'aventure

Cette version permet également de profiter pleinement de votre SSD (le jeu nécessite 72 Go d’espace libre). Si les temps de chargement ne sont pas annihilés, ils se voient tout de même réduits au strict minimum par rapport au jeu originel (il ne faut que quelques secondes pour le démarrer, plus aucun loading ne venant perturber la progression ensuite). Libre à vous d’installer God of War sur un HDD, mais nous ne le conseillons pas.

God of War
God of War dispose d'un mode photo très complet

En plus de tout cela, God of War PC profite des technologies Nvidia comme le DLSS pour une plus grande fluidité d’image ou le Reflex, qui améliore l’input lag. Pas d’avantages pour les possesseurs de cartes AMD, en revanche. Comme sur n’importe quel jeu PC, il est aussi possible de régler les graphismes segment par segment afin de trouver le meilleur compromis pour votre configuration. Avec les graphismes réglés au minimum, God of War PC est sensiblement similaire à sa version PS4, donc loin d'être affreux si vous n'avez qu'une machine peu puissante. Le titre se montre peu gourmand ; même avec une configuration modeste, il sera possible de profiter du titre de manière fluide. De l’excellent travail d’optimisation.

God of War

Enfin, God of War prend en charge les écrans larges 21 :9 (même dans les cinématiques). Cela apporte d’ailleurs une nouvelle perspective à l’aventure si vous êtes équipé, ce qui n’est pas pour déplaire. Le jeu a originellement été pensé en 16 :9 et élargir les bords change la manière d’aborder le gameplay. La caméra à l’épaule est délaissée, puisque Kratos se retrouve presque au centre de l’image, ce qui a pour conséquence d’améliorer la visibilité dans les combats et de renforcer l’immersion. Le revers de la médaille, c’est que cela rend l’épopée moins intimiste, mais aussi des scènes d'action moins impactantes. À noter que les formats plus larges que le 21 :9 ne sont pas pris en charge.

God of War
Le format 21:9 apporte une nouvelle perspective à l'aventure

Bref, nous avons là un très beau travail au niveau de la technique. Un portage exemplaire qui donne presque l’impression que God of War a été développé pour PC dans un premier temps. Un témoignage du soin apporté à cette version par Sony, et à ses portages en général.

Une version PC parsemée d’ajouts intéressants

Cette version PC de God of War apporte quelques ajouts inhérents à sa plateforme. Le titre est disponible aussi bien sur l’Epic Games Store que sur Steam. Sur le lanceur de Valve, il propose évidemment des succès à débloquer (les mêmes que sur console). De quoi rassurer les chasseurs de trophées et amuser les autres.

Les fonctionnalités liées à la plateforme de Steam sont aussi présentes, comme la sauvegarde dans le cloud ou encore la commande pour faire des screenshots. Sony a aussi pensé aux joueurs sur l’Epic Games Store, puisqu’un outil de capture d’écran est inclus nativement dans le titre. Appuyer sur impr écran sauvegarde automatiquement votre visuel dans un fichier dédié et un petit texte informe que la manipulation a bien été prise en compte. Pratique.

God of War
Un outil de capture d'écran est directement intégré au jeu

Concernant la maniabilité, Sony a aussi bien fait les choses. Comme sur tout autre jeu PC, il est possible de faire l’aventure soit au clavier/souris, soit à la manette. Pour plus de confort, Sony permet de brancher une manette PS4 pour contrôler Kratos, (ou une manette PS5). Pour les deux pads, nous avons les mêmes vibrations que sur la version console. Pas de retour haptique pour la DualSense, cependant, le jeu n'ayant pas été développé pour.

God of War
Le système de combat est simple à prendre en main en plus d'être jouissif

Vous pouvez évidemment brancher une manette non PlayStation sur votre ordinateur, comme un pad Xbox. Le titre reconnait d’ailleurs lequel est branché, affichant les boutons en conséquence. Encore un témoignage du soin apporté à tous les détails.

God of War
Le jeu reconnait le pad branché, Xbox ici

L’aventure peut se faire au clavier et à la souris. Etonnamment, la prise en main est plutôt agréable et le jeu se prête bien à cette maniabilité. Nous avons tout de même une préférence pour la manette, qui offre plus d’impact lors des combats. Il va aussi de soi qu’il est possible de réassigner toutes les touches si vous souhaitez personnaliser au maximum votre configuration.

God of War
L'eau n'est pas l'élément graphique le plus réussi

Encore une fois, il est donc difficile de reprocher quoi que ce soit au portage en lui-même. Soigné, attentif aux détails, God of War PC est tout simplement l’exemple à suivre en la matière. C’était déjà le cas pour Horizon et Days Gone, eux aussi très réussis.

À lire aussi – Test de Mass Effect Legendary Edition : un remaster parfait pour (re)découvrir la saga culte

Enfin, impossible de ne pas parler du travail sur le son, que ce soit au niveau du doublage (la VF est excellente), du sound design ou encore de la musique qui prend aux tripes. L’aspect sonore est évidemment sublimé sur PC, qui fait honneur à la version originale du titre.

God of War
Le bestiaire est conséquent

God of War est un jeu important qui mérite réellement de s’y investir (si ce n’est pas déjà fait). Un symbole de ce que doit être le blockbuster solo moderne et une aventure prenante. Un grand jeu, tout simplement, bien servi par un portage exemplaire.



Note finale du test : God of War sur PC

God of War est un grand jeu qui se décline sur une version PC impeccable. Santa Monica Studio a soigné tous les aspects de cette version, sublimant la partie graphique et apportant des innovations techniques intéressantes signées Nvidia. Pour le reste, nous avons un travail très sérieux sur l’adaptation, l’optimisation et la maniabilité. Une excellente occasion d’enfin découvrir ce titre magistral, ou alors de le redécouvrir dans des conditions améliorées.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !