Test du Galaxy Note 20 : pour l’innovation, il faudra repasser

 

Le Galaxy Note 20 reprend la formule établie par Samsung depuis maintenant presque dix ans. Le smartphone, qui est accompagné d’un modèle Ultra plus grand, cherche à offrir une alternative au Galaxy S20 sur le segment du haut de gamme. Malheureusement pour lui, à part la présence du S-Pen, il n’a pas grand-chose de plus à proposer.

Galaxy Note 20

Depuis 2011, la gamme Note est l’un des piliers de l’offre haut de gamme de Samsung. A l’époque, le terminal proposait un « immense » écran de 5,3 pouces avec un stylet, afin d’apporter un affichage jugé alors gigantesque aux utilisateurs. Ce chantre de ce qu’on appelait alors les « phablets » s’est installé dans le paysage des smartphones premium. Samsung le voyait alors comme une version XXL de son Galaxy S, souvent présenté quelques mois plus tôt.

L’histoire de la gamme a été émaillée de quelques ratages, notamment avec le Galaxy Note 7 qui explosait de manière aléatoire, mais les Note ont toujours fidèlement accompagné Samsung depuis neuf ans. Néanmoins, le marché a changé. Les smartphones sont devenus de plus en plus grands, ce qui a fait perde au Note sa particularité principale.

Galaxy Note 20

Samsung n’a pas abandonné sa gamme pour autant, misant toujours sur une utilisation au stylet. En 2020, la firme a dévoilé le Note 20 (6,7 pouces) et le Note 20 Ultra (6,9 pouces) aux côtés du Fold 2. Mais le téléphone apparait aujourd’hui comme anachronique, ne savant plus trop où se placer sur l’offre du constructeur.

Est-il aujourd’hui intéressant de payer un smartphone 1000 euros alors que le S20+, quasiment identique, est disponible pour sensiblement le même prix ? C’est ce que nous allons voir.

Une fiche technique correcte, mais qui n’impressionne plus

Objectivement, le smartphone propose une fiche technique très solide. Il tient son rang de produit haut de gamme et la comparaison avec les autres terminaux vendus au même prix. On notera tout de même deux choses qui font tiquer. La première est l’écran de 6,7 pouces avec un taux de rafraîchissement bloqué à 60 Hz, alors que le modèle Ultra propose un taux de rafraîchissement adaptatif à 120 Hz et le S20 du 120 Hz absolu.

 Galaxy Note 20
Dimensions161,6 x 75,2 x 8,3 mm
Ecran6,7" AMOLED 19,5:9
2400 x 1080 pixels (393 ppp)
60 Hz
ProcesseurExynos 990 (7nm)
RAM8 Go
Capteur avant10 MP (f / 2.2)
Capteurs arrières12 MP f / 1.8
12 MP f / 2.2 ultra grand
64 MP f / 2.0 téléobjectif
zoom optique 3x
Stockage256
Batterie4300 mAh
Recharge25W filaire
15W sans fil
SécuritéScanner d’empreinte ultrasonique sous l'écran
OSAndroid 10 + One UI 2.5

L’autre petit écueil réside dans le processeur. Samsung a fait le choix d’y placer un Exynos 990, son processeur maison, dans la version Européenne. La version américaine est elle équipée d’un Snapdragon 865+, plus puissant. C’est un petit peu dommage, mais cela ne dérangera pas les utilisateurs qui ne font pas une fixation sur la puissance de leur terminal.

Prix et disponibilité

Le Note 20 est disponible depuis le 21 août sur le site officiel de Samsung et chez les revendeurs partenaires.

Galaxy Note 20

Il est vendu au prix de 959 euros pour la version 4G et 1059 euros pour la version 5G. Notons que Samsung propose également de payer le smartphone via un crédit de 40 ou 44 euros par mois selon les modèles. Des offres de reprises (jusqu’à un maximum de 450 euros) sont également disponibles.

Un design sobre et chic

S’il y a bien un segment sur lequel le Note 20 est une grande réussite, c’est le design. Avec ce modèle, Samsung reprend les grandes lignes instaurées avec le S20 et continué avec le Fold 2, notamment au niveau du capteur photo rectangulaire et des arrondis sur les bords. Ici, Samsung a fait le choix d’un châssis en aluminium, décliné en trois couleurs (Bronze Gold, vert et grise) du plus bel effet. Signalons que nous avons eu la version grise pour notre exemplaire de test, appelée officiellement Mystic Gray. Un exemple de sobriété qui devrait plaire au plus grand nombre. Posé écran contre terre, le smartphone est très chic, très agréable à l’œil. Petit regret toutefois sur le capteur photo, qui ressort de quelques millimètres et qui rend le terminal bancal une fois qu’il est posé sur le dos.

Galaxy Note 20

On remarque un soin tout particulier apporté au cadre du smartphone en aluminium brillant et plus particulièrement au niveau des boutons situés sur la tranche droite (volume et allumage). Pas de capteur d’empreinte, ni sur les tranches, ni au dos. Comme sur le S20, Samsung utilise ici un capteur situé sous l’écran qui fonctionne parfaitement aux sollicitations de l’utilisateur. Une manière de gagner de la place sur le châssis, mais également en façade.

Galaxy Note 20

Sur les tranches, nous trouvons un port USB Type-C et pas de prise Jack. Il faudra soit utiliser un casque sans fil, soit un casque USB Type-C. Cela tombe bien, puisque Samsung inclut des écouteurs AKG adaptés dans la boîte du terminal. S’ils ne sont pas incroyables, ils sont tout de même corrects et confortables.

Galaxy Note 20

Notons que contrairement au S20 et au Note 20 Ultra, ce Galaxy Note 20 ne propose pas de bords incurvés sur son écran, qui est donc totalement plat. C’est un peu dommage, mais cela ne change pas drastiquement l’expérience. On notera toujours la présence de l’APN frontal de 10 mégapixels en forme de poinçon en haut de l’affichage. On aime ou on déteste.

Galaxy Note 20

Impossible de parler du Galaxy Note sans évoquer son stylet. Comme d’habitude, le S Pen est rangé dans le châssis (sur la tranche inférieure) et peut se sortir par une simple pression du doigt. Lors de notre test, il nous est arrivé que dans une poche, le stylet de notre Note 20 sorte tout seul du téléphone, réagissant à une pression quelconque. Même si cette situation est très rare, le risque de perte est réel. L’un des autres désavantages du stylet est également d’épaissir le châssis, qui fait 8,3 mm d’épaisseur. Ce n’est pas énorme, mais plus que la moyenne. Même chose pour le poids de 194 grammes (enlevez 30 grammes pour le stylet) qui le rend un peu lourd en comparaison d’autres produits de même taille.

Galaxy Note 20

Le tout donne un smartphone très réussi au niveau de son design et plaisant à utiliser malgré sa lourdeur. On aime particulièrement l’aluminium brossé du capot arrière, agréable au toucher. De plus ce matériau a le mérite de ne pas attirer les traces de doigts, contrairement au plastique. Son utilisation à une main avec le stylet est un plaisir. Samsung connait son sujet et ne déçoit absolument pas sur ce point. Il vous semblera tout à fait naturel de dessiner ou d’écrire sur votre terminal avec le téléphone dans une main et le stylet dans l’autre.

Galaxy Note 20

Un bon écran, qui n’apporte rien de nouveau

Le Galaxy Note 20 est doté d’une dalle Super AMOLED de 6,7 pouces fabriquée par Samsung . Une grande taille, mais qui n’impressionne plus vraiment aujourd’hui, beaucoup d’autres modèles dépassant allégrement les 6 pouces. De même, il n’est plus le pendant « XXL » de la gamme S, le Galaxy S20+ adoptant également ce même format d’écran. Le Note 20 ne fait donc pas figure d’exception aujourd’hui sur ce segment. Ce n’est plus une « phablet », mais un smartphone comme un autre. La définition de l’écran est de 2400 x 1080 pixels (ratio 20 :9) et il dispose d’un taux de rafraîchissement de 60 Hz seulement. Dommage pour un smartphone de cette gamme, d’autant plus que le modèle Ultra propose un taux adaptatif à 120 Hz. Enfin, notons que les bords sont très réduits, mais existants, ce qui nous conduit à un ratio écran/façade de 89%. C’est beaucoup, mais dans la norme actuelle.

Galaxy Note 20

Nous avons passé une sonde sur notre écran afin de déterminer ce qu’il vaut réellement. Sur ce point Samsung ne déçoit pas avec une dalle de grande qualité. AMOLED oblige, nous avons un contraste infini. Les noirs y sont profonds et les blancs éclatants. Cela se voit notamment en visionnage de vidéos où les scènes sombres restent très lisibles. Le respect des couleurs est également présent avec un Delta E à 2,4, ce qui est exemplaire (en dessous de 3, le résultat est excellent). Seuls les rouges et les jaunes sont un peu décevants, mais dans l’ensemble, une couleur affichée sur la dalle sera fidèle à ce qu’elle est en vrai. La température de l’écran est également maitrisée avec une moyenne de 6700 K, soit très proche des 6500 K de la norme vidéo. Dans les faits, cela signifie que sur une page blanche, l’affichage ne tire ni vers le rouge, ni vers le bleu. Il est possible de régler la température de la dalle dans les options, en la refroidissant pour réduire la fatigue visuelle, par exemple. Enfin, il faut ajouter à cela une luminosité maximale pouvant sans problème dépasser les 600 cd/m². Cela signifie que votre affichage restera lisible, même si vous l’utilisez un jour de grand soleil.

Galaxy Note 20

Samsung sait faire des écrans et le prouve encore aujourd’hui. Le Note 20 est une réussite sur ce point et objectivement, nous n’avons pas grand-chose à lui reprocher. Le seul bémol réside dans le taux de rafraîchissement bloqué à 60 Hz. Si ce n’est pas dramatique, il est tout de même dommage que le constructeur ait privé ce modèle de cette innovation, surtout qu’elle est présente sur l’autre téléphone de la gamme. Le 120 Hz est de plus un argument majeur dans l’achat d’un smartphone premium en 2020 et son absence pourrait dissuader beaucoup de gens.

A lire aussi – Test du Samsung Galaxy S20 : le plus petit de la fratrie n’est pas à prendre à la légère

La partie audio est également quasi parfaite pour un smartphone, avec un son clair et précis. Le terminal dispose de deux haut-parleurs. L’un des situé sur la tranche inférieure tandis que l’autre est inclus directement sous l’écran et n’a pas de sortie visible. En visionnage de vidéo, il se peut que notre paume soit posée sur le haut-parleur de droite, mais le son n’est pas étouffé pour autant, le deuxième compensant largement. De même, étant situé sous l’écran, il donne un son naturel, la source étant au même niveau que l’image.

Galaxy Note 20

Des performances correctes

L’espoir d’avoir un smartphone équipé avec un processeur Qualcomm pour tout le monde s’est envolé lors de l’annonce du smartphone le 5 août dernier. Finalement, le Note 20 reprend le schéma habituel des Galaxy de Samsung : un processeur Qualcomm Snapdragon (865+) pour les Etats-Unis, et un SoC Exynos pour le reste du monde. Ici, c’est l’Exynos 990, gravé en 7 nm, qui équipe le Note 20. Le même que le S20. Il est accompagné de 8 Go de RAM et d’un stockage de 256 Go. Qu’on se le dise : seuls les plus connaisseurs verront la différence entre les deux processeurs. Niveau benchmark, l’Exynos 990 livre d’excellents résultats. Il se place juste derrière le Note 20 Ultra, qui lui dispose de 12 Go de RAM et a donc un peu plus de « patate ».

Galaxy Note 20

En le comparant avec un smartphone équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 865+, à savoir le Galaxy Z Fold 2, il est vrai que le Note 20 est légèrement moins puissant. Néanmoins, cela se joue encore une fois à pas grand-chose et dans la vie de tous les jours, l’utilisateur ne verra pas une grande différence. Le Note 20 reste tout de même l’un des terminaux les plus puissants du marché actuellement.

Le produit ne connait ainsi jamais de ralentissements, que ce soit en utilisation classique ou en jeu. Tous les softs les plus gourmands du PlayStore tournent parfaitement, malgré une chauffe qui se fait sentir sur le capot arrière. Elle est n’est pas foncièrement gênante ni handicapante, mais elle est bien là, et c’est un peu désagréable sous les doigts.

Galaxy Note 20

Une telle puissance est utile en multitâche, susceptible d’être utilisé avec le stylet. Là encore, Samsung sait y faire, aucun ralentissement ni saccade ne venant gâcher l’expérience.

Galaxy Note 20

Dernier point important, le produit est vendu soit en 4G, soit en 5G. Ce réseau n’est pas encore disponible en France, mais il pourrait être appréciable d’avoir un smartphone compatible lorsqu’il sera déployé.

Un logiciel pensé autour du stylet

Côté logiciel, Samsung sort son Note 20 sous Android 10 avec la surcouche One UI 2.5. S’il est toujours possible d’installer un lanceur tiers, Samsung a axé sa partie logicielle autour de l’utilisation du stylet. Le S Pen justement, a été amélioré avec un temps de latence réduit à 9 ms. En utilisation, cela signifie que nous avons l’impression d’écrire avec un véritable crayon, tant il devient naturel à l’usage.

Galaxy Note 20

L’environnement logiciel sert également cette partie stylet, avec par exemple l’apparition d’un sous menu dédié qui s’affiche automatiquement sur l’écran dès que le stylet est sorti. Il est alors tout à fait possible de sélectionner la partie « note » ou « dessin » ou de tout simplement faire une capture d’écran. Ce menu est bien évidemment personnalisable. Il se montre très pratique dans la vie de tous les jours lorsque vous voulez rapidement accéder à une app. Plus encore, lorsque l’écran du téléphone est éteint et que vous sortez le stylet, il est possible de prendre immédiatement des notes sur la dalle, et ce sans déverrouillage. Très pratique lorsqu’on a besoin d’écrire très rapidement.

Galaxy Note 20

Le stylet propose également une utilisation « sans contact » avec Air Action. Cela permet, S Pen en main et bouton dédié maintenu, d’effectuer certaines actions sans toucher l’écran, comme une capture ou un retour arrière. La technologie est intéressante, mais dans les faits, cela est peu utile et surtout peu pratique.

Galaxy Note 20

One UI dispose toujours de tout un tas d’option intéressantes, comme la possibilité de régler la température de l’écran pour un plus grand confort visuel, ou encore un volet latéral permettant d’accéder rapidement à une application ou à un contact. La suite logicielle de Samsung, comme Pay ou le Galaxy Store, sont bien évidemment de la partie. Il est utile de rappeler que les applications Google sont également préinstallées, ce qui n’est plus le cas chez tous les constructeurs.

Galaxy Note 20

Enfin, il faut signaler une particularité dans le marketing de Samsung. Le Note 20 Ultra est vendu comme un smartphone « gamer », Samsung s’alliant à Microsoft sur le xCloud. En achetant le produit, la marque offre en effet trois mois d’abonnement au Game Pass. Ce n’est pas le cas sur le modèle classique. Il est cependant toujours possible de profiter du service de jeux Xbox en streaming, mais aucun avantage n’est offert. Il faudra payer son abonnement comme tout le monde.

A lire aussi – Prise en main du Samsung Galaxy S20 FE : moins cher que le S20 mais tout aussi puissant

Un appareil photo qui ne fait pas d’étincelles

La partie photo du Note 20 est correcte, mais pas au niveau de ce qu’avait proposé Samsung avec le S20 +. Le module se compose de trois capteurs : un capteur classique de 12 mégapixels (f/1,8), un grand angle de 12 mégapixels (f/2.0) et un telefoto de 64 mégapixels (f/2,2), soit les mêmes que le S20 classique. L’APN frontal est lui de 10 mégapixels

Galaxy Note 20

Dans les faits, le Note 20 fait de bonnes photos, donnant même des résultats assez intéressants en extérieur de jour ainsi qu’en mode nuit.

Galaxy Note 20
De haut en bas : photo prise de jour, photo prise de nuit sans mode nuit, photo prise de nuit avec le mode nuit.

La présence d’un grand angle (x0,5) est appréciable, tout comme celui d’un zoom optique X3. Notons qu’un zoom numérique X30 est également présent, mais inexploitable, les photos étant trop bruitées, même après traitement logiciel :

Galaxy Note 20

Voici quelques exemples de photos prises avec le Note 20 :

Galaxy Note 20

Galaxy Note 20

Galaxy Note 20

Galaxy Note 20

Galaxy Note 20

Galaxy Note 20

Galaxy Note 20
Il est bien évidemment possible de changer le format d'une photo

Enfin, côté logiciel, nous n’avons pas grand-chose à signaler. Nous retrouvons toutes les options habituelles, des filtres à la possibilité de changer de capteur et de format.

Galaxy Note 20

Une autonomie un peu faiblarde

Le smartphone dispose d’une batterie de 4300 mAh, ce qui est un peu juste pour un écran de cette taille et un processeur aussi puissant. Sans surprise, le téléphone ne fait pas de miracle à ce niveau-là. Lors d’une journée normale (un peu de navigation, de jeu, de photo ou d’appels) il arrive en dessous des 35 % de batterie lorsque vient l’heure du coucher. Lors d’une journée un peu remplie, la charge sera obligatoire le soir. Il est possible de rogner un peu sur l’autonomie en désactivant le mode alway-on de l’écran ou en activant le mode sombre, mais cela ne fait pas gagner plus d’une heure ou deux.

Galaxy Note 20

Le Note 20 est toutefois compatible avec la charge rapide de 25 watts. Lors de notre test, nous avons pu recharger totalement notre terminal en une heure et douze minutes. Une charge maîtrisée qui vient un peu compenser cette autonomie un peu juste.



Un smartphone correct, mais qui ne prend aucun risque

Objectivement, le Note 20 est un très bon téléphone. Néanmoins, lorsqu’on le replace dans la gamme de Samsung, on a un peu de mal à comprendre son positionnement. Stylet mis à part, il ne dispose plus de particularités intéressantes. Son grand écran n’est même plus un atout sur le marché et l’absence de 120 Hz est difficilement explicable. Il est donc compliqué de s’orienter vers ce terminal, aussi maîtrisé soit-il. Si vous souhaitez réellement avoir un stylet, nous conseillons plutôt de se tourner vers le Note 20 Ultra. Dans le cas contraire, un S20+, à 40 euros de plus et bien meilleur sur la partie écran et photo, sera un choix plus judicieux.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
Google Pixel 5
Test Pixel 5 : l’autonomie en plus, la puissance en moins

Nous avons testé le Pixel 5, le nouveau fer-de-lance de Google qu’il convient désormais de placer dans la catégorie des appareils de milieu de gamme, aussi étrange que cela puisse paraître. Que vaut cette nouvelle version face au Pixel 4…

test vivo x51 cover 3
Test Vivo X51 : le gimbal ne remporte pas entièrement la timbale

Premier porte-étendard de la marque Vivo pour le marché français, le X51 est un smartphone avec une fiche technique équilibrée et quelques atours supplémentaires qui lui permettent de se démarquer d’une concurrence assez proche. Notamment le gimbal. une nouvelle génération…

20201009_141831
Test OnePlus 8T : si proche de la perfection

OnePlus revient avec un nouveau terminal haut de gamme : le OnePlus 8T. Pensé comme le produit ultime de la gamme 8, il cherche à combiner toute l’expertise de la marque dans un seul téléphone. Il s’agit là du meilleur…

Home
Test du Galaxy S20 FE : ne l’appelez surtout pas S20 “light”

Le Galaxy S20 Fan Edition est le dernier né de la gamme de Samsung. Ne le prenez pas pour un Galaxy S20 « light », puisqu’il s’agit avant tout d’une version plus abordable du smartphone, mais pas forcément au rabais….

Test Xiaomi Mi 10T Pro
Test Mi 10T Pro 5G : ni bon ni mauvais, bien au contraire

Le Xiaomi Mi 10T Pro est sans conteste l’un des smartphones que nous attendions le plus à la rédaction. Peu de temps après l’avoir découvert lors d’un prébrief organisé par la marque, nous avons pu le tester sous toutes les…

Galaxy Note 20 Ultra 5G
Test du Samsung Galaxy Note 20 Ultra 5G : la qualité au prix fort

Le Galaxy Note 20 Ultra 5G est-il un smartphone ou une tablette ? C’est la question que l’on peut légitiment se poser en voyant ce smartphone aux dimensions si conséquentes. Et pourtant, étonnamment, l’appareil est très agréable à utiliser au…

Le Galaxy Z Fold 2
Test du Galaxy Z Fold 2 : cette fois, c’est la bonne !

Le Galaxy Z Fold 2 est la deuxième itération du smartphone à écran pliable de Samsung. La firme coréenne mise sur le marché de l’ultra haut de gamme avec un produit vendu 2020 euros en France. Pour ce tarif, ce…