Maj. le 19 juillet 2019 à 17 h 37 min

L’Asus Vivobook 14″ de notre test propose dès 739 € des performances très correctes grâce à un CPU Intel 8e génération, du stockage SSD et des fonctionnalités bien vues comme la calculette intégrée au trackpad, la charnière ErgoLift, ou encore la connectivité USB type C. Un nouvel ultrabook de référence pour les étudiants ? C’est ce que nous allons tenter de savoir dans notre test !

Dans la catégorie PC portables ultrabook à moins de 1000 €, il est intéressant de considérer la gamme Vivobook d’Asus. Les ingénieurs d’Asus proposent un compromis idéal de fonctionnalités, design, performances et matériaux qui maximisent l’utilité de la machine sans trop gréver votre budget. Nous avons mis le S412 au banc d’essai pendant quelques semaines. Voici ce que nous en avons pensé.

Prix et alternatives

Notre Asus VivoBook S412 est disponible dès 739 €. On parle du modèle avec CPU Intel Core i5-8265U, GPU intégré Intel UHD 620, 8 Go de RAM et SSD NVMe M.2 512 Go. On trouve néanmoins des modèles de Vivobook encore plus accessibles, dès 450 €. A ce prix là néanmoins, il faut compter sur du stockage eMMC ou un disque dur classique, ainsi qu’un processeur inférieur.

Dans les alternatives, on a par exemple :

  • Asus Zenbook 14″ RX433FQ-A5146T dès 1000 € environ
  • Lenovo IdeaPad 520S-14IKB dès 750 €
  • Xiaomi Mi Notebook Air 13.3″ dès 790 €

Fiche technique

Dimensions- Hauteur : 1,8 cm
- Largeur : 32,34 cm
- Profondeur : 22,55 mm (12,565")
Poids1,4 kg (chargeur non inclus)
EcranÉcran 14" FHD (1920x1080) 19:6
ProcesseurIntel Core i5-8265U
GPUGPU intégré Intel UHD 620
RAM8 Go DDR4 (4 Go soudé + 4 Go amovible, upgradable jusqu'à 16 Go de RAM)
Stockage512 Go SSD NVMe
BatterieJusqu'à 6 heures d'autonomie
Connectique1x USB 3.1 Gen 1 Type C
1x USB 3.1 Gen 1 Typa A
2x USB 2.0 Type A
1x HDMI
1x Combo audio jack
1x MicroSD
1x Alimentation (chargeur 45W)
Sans filDual-band 802.11ac, Bluetooth V4.2
Version de Windows incluseWindows 10 Famille 64 bits

Contenu de la boîte

Notre modèle était proposé avec une souris externe, un kit adhésif pour le disque dur (on ne s’est pas aventuré à ouvrir la machine, on ne saura donc pas exactement comment cela s’utilise), un peu de documentation papier et un chargeur 45W.

Ecran

L’écran du Vivobook S612 est une dalle LCD 14″ Full HD (1920 x 1080 px) avec des bordures particulièrement fines. Asus explique sur son site que les bordures de cet écran dit NanoEdge font « 5,7mm » – sans plus de précision. Du coup, nous les avons mesurées – nos calculs prennent en compte une caractéristique de notre écran LCD : l’image de la dalle n’atteint pas les bords, et on trouve ainsi un liseré régulier d’un millimètre d’épaisseur sur les 4 côtés de la dalle, qui s’ajoute donc au cadre en plastique de l’écran. Nous avons ainsi mesuré 6,1 mm d’épaisseur pour les bordures droite et gauche et 9,5 mm pour la bordure supérieure en comptant donc ce petit cadre noir supplémentaire autour de l’cran LCD.

Au premier plan, les reflets sur la finition matte de notre VivoBook, à comparer à ceux sur la même finition d’un écran Dell U4919DW en arrière-plan que nous avons testé récemment

Bien que les bordures sont clairement davantage de l’ordre de grandeur millimétrique que nanométrique contrairement à ce que suggère la nomenclature marketing un brin exagérée d’Asus (mais ce n’est sans doute pas pire que « smartphones borderless »…)  ce côté compact fait son petit effet du point de vue du confort visuel. L’écran est recouvert d’une finition matte. Or, chaque constructeur le fait de manière légèrement différente, et ici on a une surface un peu plus brillante que sur d’autres ordinateurs à écran « mat » que nous avons pu tester. Elle accroche également plus facilement les saletés. Personnellement j’ai tendance à préférer les finitions brillantes, mais c’est bien sûr une affaire de goût.

La luminosité maximum de l’écran nous semble correcte sans être exceptionnelle. Le rendu couleurs, en revanche, n’est pas toujours convainquant : dans l’ensemble, cet écran, dont la plage dynamique ne couvre pas 100% de l’espace sRGB, rend des couleurs un peu ternes. Lorsque nous l’avons allumé la première fois les couleurs tiraient même un peu vers le bleu – ce qui n’est jamais bon signe – mais les choses allaient un peu mieux après un étalonnage manuel. Les couleurs sont également facilement distordues dès que l’angle entre le regard et la dalle diffère de 90° – Asus annonce pourtant un angle de vue étendu de 178°. L’écran est clairement un compromis désagréable sur cette machine autrement excellente sur d’autres aspects.

Design et ergonomie

Cet Asus VivoBook est un objet plutôt élégant et compact. Un aspect renforcé par cet écran 14″ aux bordures très fines, et son poids d’un peu moins de 1,5 kg. Le dessus de notre modèle, ou top case, est dans un plastique gris métallisé mat, avec un logo Asus métallique qui reflète la lumière de façon concentrique. Ce matériau couvre l’ensemble de l’ordinateur à l’exception du pourtour de l’écran, qui est lui en plastique noir mat. Le clavier propose des touches en plastique gris rétroéclairées.

La zone du clavier est travaillée avec des impressions en pointillés concentriques. Le trackpad, plutôt large, se double d’une calculatrice dont le rétroéclairage apparait lorsqu’actif – et qui est autrement invisible. Un bon point puisque cela lui permet de proposer au passage un pavé numérique – un petit luxe sur un ultrabook. Les grilles d’aération sont cachées dans la charnière et dans un coin sur le dessous de l’appareil. On trouve également sur le dessous les grilles des haut-parleurs, de part et d’autre.

L’un des autres atout du design de ce VivoBook, c’est la charnière de son écran ErgoLift. Lorsque l’écran est ouvert, la partie inférieure de la charnière relève le fond du casing, ce qui créée un angle d’environ 2° entre la table et le clavier, de sorte que vos poignets soient dans une position plus naturelle. Ce n’est pas forcément révolutionnaire (les claviers de PC de bureau ont tous depuis bien longtemps de petits ergots qui permettent d’arriver au même résultat), mais c’est appréciable sur un PC de ce prix.

Un mot sur la résistance à la pression, aux rayures et à la déformation : le top case est plutôt solide, et se déforme étonnamment peu lorsqu’on appuie un peu fort sur les touches. Ce qui est moins le cas de l’écran, plus fin, qui se tord facilement dès que l’on applique un peu trop de pression d’un côté, ou qu’on le saisit par l’écran, par exemple. Le plastique employé par Asus dans cet ordinateur n’est clairement pas notre matériau préféré, surtout dans ce coloris.

Néanmoins nous avons également vu cet ordinateur dans des coloris bleu, rouge ou noir qui ont, à notre avis, beaucoup plus de cachet. Notez également que ce matériau marque assez facilement les rayures. Dommage, car pour pratiquement le même prix, des marques comme Xiaomi proposent un casing en magnésium anodisé (avec un Intel Core i5-8250U, 8 Go de RAM ainsi qu’un SSD 256 Go).

Connectique et son

Pour un ultrabook, on peut dire qu’Asus a été particulièrement généreux sur les ports. Sur le côté gauche de la machine, on a une entrée pour l’alimentation, un port HDMI pleine largeur, un port USB type A (3.1), un port USB type C (3.1), et une prise combo jack entrée ligne / sortie casque. Sur la tranche droite, on trouve un port microSD, un témoin d’état batterie faible, un témoin d’état marche / arrêt / veille, un port USB type A (2.0) et un slot pour les dispositifs de sécurité.

Le port ethernet nous est si utile qu’on regrette que le port USB type C ne fasse pas office, par exemple, de port de charge – ce qui aurait sans doute permis à Asus de substituer l’entrée alimentation par un port ethernet pour une connectique vraiment cinq étoiles.

L’un des deux haut parleurs SonicMaster, situés sur le dessous de la machine

Quelques mots sur le son : il est assez rare de trouver des PC portables dont le son est correct, surtout dans cette gamme de prix. Nous avons choisi de comparer le son émis par notre Asus VivoBook avec celui de ma machine de travail, un MacBook Pro de 2016. Apple est particulièrement bon sur cette partie dans ses portables et il est rare que les PC que nous testons – quel que soit leur prix – tiennent un tant soit peu la comparaison.

Et aussi surprenant que cela puisse paraitre, cet Asus VivoBook et son système audio SonicMaster est l’un des plus convainquants que nous ayons testés jusqu’ici. Il manque clairement de puissance en volume, les 100% ne seront pas toujours suffisants… mais les aigus et les graves sont équilibrés et le son n’est jamais trop distordu – c’est tout ce que nous demandions !

J’ai pris plaisir à y écouter l’album Shadow Hands de Mammal Hands en écrivant ce test – un groupe acoustique britannique dont la musique ne pardonne pas des haut-parleurs trop médiocres. Un bon point pour un ordinateur de ce prix (et un PC portable tout court).

Performances et autonomie

Soulignons que nous sommes sur un ordinateur grand public et que ce n’est ni un ordinateur destiné aux gamers, ni une workstation puissante. Pourtant sa configuration à base de Intel Core i5-8265U (4 coeurs, 8 threads à 1,6 GHz base, 3,90 GHz Turbo), 8 Go de RAM et SSD NVMe en fait un PC plus que capable. L’ordinateur démarre en quelques secondes, le multitâche est très fluide et les applications se lancent rapidement.

Nous ne le faisons généralement pas sur ce genre de machines, mais nous y avons installé Fortnite par curiosité (on le précise à nos lecteurs, simplement parce que c’est gratuit et relativement pratique à installer – n’ayez crainte, nos prochains tests mettront en avant d’autres jeux). Le jeu y tournait sans problème avec les réglages recommandés. Néanmoins ce n’est pas une surprise, dans ce cas la machine a tendance à un peu chauffer. Mais jamais, au cours de notre utilisation la machine ne nous a semblé poussive.

Du côté de l’autonomie, nous avons effectué deux tests : utilisation continue et intense de l’ordinateur, et un autre dans lequel nous utilisions plus occasionnellement la machine. En utilisation intense (navigation internet avec de nombreux onglets ouvert et rédaction dans Word) nous avons tenu un peu plus de 5 heures. Nous ne sommes pas encore parvenu à vider la batterie dans le test d’utilisation plus ponctuelle, en tout cas 24 heures après l’avoir commencé (à heure où nous écrivons ces lignes, la batterie est à 58%).

Ce profil de performances, prix, et autonomie dans la moyenne (il existe des ultrabooks plus chers qui tiennent plus d’une journée), en fait un ordinateur à conseiller, en particulier, à des étudiants dont le budget et serré. A condition, évidemment, que leur spécialité n’exige pas de disposer de plus de puissance de calcul.

Peut-on faire un meilleur compromis ?

A 740 €, cette machine compacte et plutôt endurante a des arguments à faire valoir. C'est une machine très fluide à l'utilisation et qui est même capable de faire tourner certains jeux. Elle se double d'une connectique incroyablement variée - quelque chose qui est plutôt en voie de disparition avec la généralisation de l'USB type C. Et commet même l'affront d'avoir une partie audio bien meilleure que nombre de PC portables plus chers. Tout n'est pas parfait - on peut par exemple citer le plastique omniprésent, qu'Asus compense par des fonctionnalités bonus comme le pavé numérique, ou la charnière qui rend l'utilisation du clavier plus ergonomique. Néanmoins, nous pensons que la qualité de l'écran est un vrai mauvais point qu'Asus gagnerait à améliorer sur de futures itérations.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Dell XPS 13 (2019) : l’ultrabook parfait

Dévoilé lors du CES 2019, le Dell XPS 13 (9380) est une version améliorée du modèle précédent, avec un processeur plus puissant et quelques raffinements design, en particulier un nouveau coloris blanc givré et la webcam qui passe sur la…

Test de la Shadow Ghost : faut-il craquer pour le PC du futur ?

Annoncée le 27 février 2019, la Shadow Ghost fait figure de PC du futur. Elle permet d’accéder au service Shadow, un PC dans le cloud. Nous avons pu tester la Ghost pendant plusieurs semaines. Faut-il craquer pour cette box avant-gardiste ? Découvrez notre test complet.

Test Dell G5 15 : le colosse aux pieds d’argile

Les Dell G5 15 viennent prendre le relais des Inspiron 7000 15 sur la gamme gaming du constructeur américain. Plus abordables que les Alienware, ils permettent de faire tourner des jeux récents dans de bonnes conditions sans avoir à se…

Test Alienware 15 R3 : petit mais monstrueusement costaud

Voici notre test du Alienware 15 R3, un PC portable pour les gamers proposant une fiche technique très alléchante dans un format un peu plus compact que certains concurrents. Le constructeur ne fait aucun compromis et propose ce qui se…

Test Xiaomi Mi Notebook Pro : le meilleur de sa catégorie ?

L’heure du test a sonné pour le Xiaomi Mi Notebook Pro. Le PC dispose d’une fiche technique très aguicheuse compte tenu de son prix et son design semble s’inspirer des ordinateurs portables de la pomme pour un prix bien évidemment beaucoup plus accessible. Après avoir passé plusieurs semaines en sa compagnie.

Test du MSI Stealth Pro (GS63 7RE) : un excellent PC de gaming presque portable

Avec son Stealth Pro (GS63 7RE) MSI tente de séduire les gamers avec un PC portable à l’excellent rapport qualité-prix. Sa fiche technique promet de belles performances et son design compact en font un modèle transportable plus facilement. Le tout pour un prix contenu. Mais est-ce suffisant ? Réponse dans notre test complet !

Test du Dell XPS 13 (2018) : l’excellence tout simplement

La gamme XPS de Dell est une référence sur le marché des ultrabooks. Avec l’édition 2018, le constructeur apporte quelques petites améliorations. Nous avons pu tester le Dell XPS 13 (2018) durant quelques jours. Voici toutes nos impressions.

Test Chuwi SurBook : un clone de la Surface Pro à prix mini

Voici le test du Chuwi SurBook un 2 en 1 fonctionnant sous Windows 10. L’appareil est sur le grill, nous passons en revue son autonomie, son design, son écran, ses performances et nous livrons toutes nos impressions en détails, c’est parti !

Test Razer Blade Pro 17 (2017) : une grande puissance dans un format compact

Voici le test du Razer Blade Pro de 17 pouces équipé de la GeForce GTX 1060, nous faisons un point complet sur son écran, l’autonomie, l’écran et ses performances. Le PC portable pour gamer propose une fiche technique haut de gamme et dispose d’atouts susceptibles d’attirer l’attention des joueurs.

Test Xiaomi Notebook Air 13 (2017) : séduisant, surprenant et polyvalent

Voici le test complet du Xiaomi Notebook Air 13 (2017) avec notre avis sur son écran et son autonomie. L’ultraportable du constructeur chinois passe sur le grill découvrez nos impressions. L’appareil dispose de nombreux atouts et d’une fiche technique particulièrement séduisante compte tenu du prix. Nous allons développer notre ressenti tout au long de ce test. C’est parti !

Test du DELL XPS 13 2 en 1 : l’ultra portable hybride presque parfait !

DELL présentait début 2017 le XPS 13 2 en 1, une déclinaison hybride de son célèbre ultra portable. Ce dernier a été salué par tous les observateurs pour ses qualités, le classant parmi les meilleures machines du marché. Qu’en est-il de cette déclinaison hybride ? DELL a-t-il renouvelé l’exploit ? Réponse dans notre test complet.