Tesla est soupçonné d’avoir caché un problème de batterie sur ses voitures électriques

Maj. le 7 octobre 2019 à 9 h 41 min

L’agence fédérale américaine en charge de la sécurité routière a ouvert une enquête concernant Tesla. Elle veut étudier un possible défaut à propos des batteries des Model S et Model X, qui pourraient s’enflammer sans qu’un quelconque accident en soit la cause. Il s’agit d’une requête d’Edward Chen, un avocat des consommateurs, qui en est à l’origine.

Tesla

Suite à une mise à jour du logiciel embarqué sur les Model S et Model X de Tesla, des propriétaires ont noté une différence importante en matière d’autonomie. D’après eux, l’actualisation logicielle serait responsable d’une diminution de la distance maximale atteignable en une seule charge. Edward Chen a déposé une pétition au nom d’un groupe de propriétaires de Tesla.

La mise à jour à destination des véhicules Tesla réduirait les risques d’incendie… Et l’autonomie

L’avocat a envoyé un courrier au ministère des Transports et à la NHTSA, la National Highway Traffic Safety Administration, une agence publique appartement au même ministère. Dans ce dernier, il écrit que « Tesla utilise des mises à jour logicielles pour masquer et couvrir un problème potentiellement répandu et dangereux concernant les batteries de ses véhicules ».

Ce qui implique que Tesla serait informé d’une défaillance possible des batteries de ses véhicules et que l’entreprise aurait essayé de la corriger par le biais d’une actualisation logicielle. Cette dernière a eu un impact négatif sur l’autonomie, ce dont se plaignent les propriétaires.

Lire aussi : Elon Musk promet des batteries avec durée de vie d’1,6 million km dès 2020

L’agence de la sécurité routière a ouvert une enquête à la fois sur les risques d’incendie spontanés des batteries et sur un éventuel bridage de l’autonomie qui aurait été mis en place via une mise à jour. En cas de problème avéré, la NHTSA publiera un rappel qui pourrait avoir des conséquences financières et ternirait la réputation de Tesla. Si au contraire le constructeur est blanchi, l’agence publiera ses conclusions dans le registre fédéral.

En 2016, Elon Musk estimait que la plupart des plaintes en matière de sécurité déposées contre Tesla étaient frauduleuses et qu’elles faisaient partie d’une grande opération de conspiration pour détériorer l’image du constructeur.

Source : CNBC



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla Model Y : les livraisons débuteront en mars 2020

La Tesla Model Y fera ses débuts bien plus tôt que prévu. Tesla a commencé à envoyer les premiers mails annonçant la réception des commandes pour le mois prochain. Le constructeur a une avance considérable sur son calendrier initial qui…

Cadillac présentera son premier cross-over 100 % électrique en avril 2020

La marque américaine Cadillac a prévu de dévoiler son premier véhicule équipé d’une motorisation entièrement électrique au mois d’avril. Le modèle, un cross-over de taille moyenne, avait déjà fait l’objet d’un teaser lors d’une conférence organisée en janvier. Ce lancement…

Tesla : qui sont vraiment les clients de la marque en France ?

Tesla commence à s’imposer en France sur le marché des voitures électriques. La marque est le 2e vendeur de véhicules de ce type dans l’hexagone, derrière Renault. Une enquête AAA Data – Les Echos révèle le profil particulier des clients…

Tesla : les résultats financiers explosent tous les records

Tesla vient de dévoiler ses résultats financiers pour le 4e trimestre 2019 : après un troisième trimestre déjà excellent, le groupe poursuit sur sa lancée et brise les prévisions des marchés. Les résultats sont en grande partie attribuables aux  livraisons…