Tesla : plus de 3 milliards d’euros de bénéfices au 1er trimestre, près du double par rapport à 2021

 

Au milieu des contraintes de la chaîne d'approvisionnement et des retards de production en Chine, Tesla a déclaré avoir réalisé un bénéfice de 3,3 milliards de dollars au premier trimestre 2022.

tesla ultimatum
Crédits : Tesla

Tesla a une fois de plus enregistré des bénéfices records, malgré les problèmes de chaîne d'approvisionnement qui ont frappé l'ensemble de l'industrie automobile. L’entreprise américaine a donc fait exploser les prévisions des analystes de Wall Street pour le premier trimestre de 2022 en réalisant un bénéfice de 3,3 milliards de dollars (3 milliards d’euros) sur un peu plus de 18,7 milliards de dollars de revenus.

Tesla a donc presque réussi l’exploit de doubler ses bénéfices par rapport au même trimestre l’année dernière. En effet, cela représente une augmentation de 81 % d'une année sur l'autre, par rapport aux 10,4 milliards de dollars de revenus du premier trimestre 2021. Les actions de l’entreprise ont immédiatement bondi de plus de 6 %. Cela a probablement fait très plaisir à Elon Musk, qui a récemment exprimé son intention de racheter Twitter.

Tesla enregistre des ventes records au premier trimestre

Tesla a construit plus de 305 000 véhicules au cours du premier trimestre “exceptionnellement difficile” de cette année, en a livré plus 310 000. Pour rappel, il s’agit d’un record pour l’entreprise. En comparaison, au même trimestre l’année dernière, Tesla avait livré seulement 185 000 voitures. Tesla en a profité pour confirmer que son taux de commande a bondi à la suite du Super Bowl de cette année, qui a été l’occasion pour de nombreux constructeurs de faire la promotion de leurs véhicules électriques.

On s’attend à ce que les chiffres de ventes de Tesla explosent d’ici quelques mois, Tesla ayant ouvert de nouvelles usines à Berlin et à Austin. Les Model Y destinées au marché européen sont par exemple aujourd’hui fabriquées à la nouvelle Gigafactory en Allemagne, qui a récemment officiellement débuté la production à la fin du mois de mars.

Néanmoins, Tesla s’attend à ce que ses nouvelles usines ne fonctionnent pas à 100 % de leur capacité cette année. « Nos usines ont fonctionné en dessous de leurs capacités pendant plusieurs trimestres, la chaîne d'approvisionnement étant devenue le principal facteur limitant, ce qui devrait se poursuivre jusqu'à la fin de 2022 », a déclaré Tesla.

Tesla continue de faire face à des problèmes de production à l’échelle mondiale

Malgré des livraisons et des bénéfices records, Tesla a fait état de difficultés persistantes autour de sa chaîne d'approvisionnement au cours du trimestre, qui ont limité sa capacité à faire tourner ses usines à plein régime, notamment des pénuries de puces, des épidémies de COVID-19 et la multiplication du prix de certaines matières premières en raison de l'inflation. Tesla a également fait état d'une hausse des prix de détail, en partie due à l'augmentation des coûts de production et des difficultés à se procurer certains composants essentiels.

En effet, le secteur automobile est depuis plusieurs années maintenant touché par la pénurie mondiale de semi-conducteurs. Celle-ci avait par exemple poussé le constructeur à livrer des Tesla Model 3 et Y sans port USB, ou encore à retirer le chargeur mobile qui était fourni gratuitement avec les voitures.

La pandémie de COVID-19 a également paralysé les chaînes de production pendant plusieurs mois en 2020, mais impacte de nouveau l’entreprise alors que les cas de contamination augmentent en Chine. En effet, les ouvriers de la Gigafactory de Shanghai sont obligés de dormir sur place s’ils veulent continuer à travailler à cause des restrictions imposées par le gouvernement chinois. Face à la résurgence du COVID-19, ce dernier avait décidé d’appliquer une politique Zéro COVID, et donc à mettre en place un confinement total de la population et de fermer de nombreuses entreprises.

Enfin, le constructeur automobile américain est touché par les fortes augmentations de prix des matières premières. Celles-ci sont en hausse à cause de l’inflation, mais surtout à cause de la situation géopolitique mondiale actuelle. La guerre en Ukraine a fait significativement augmenter le prix des voitures. La Russie étant l’un des principaux fournisseurs de métaux tels que le nickel, son cours a explosé au cours des dernières semaines. Tesla a précisé dans son rapport qu'elle n'était pas immédiatement affectée par la hausse du coût des matières premières, mais que la pression sur les coûts s’était accentuée à l'expiration de ses contrats actuels avec ses fournisseurs.

Source : Tesla



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !