Tesla : l’usine Gigafactory de Berlin a été attaquée par des saboteurs

 

L'usine Tesla Gigafactory de Berlin-Brandenburg a été attaquée par des saboteurs qui ont incendié des câbles électriques menant au site en construction. La police est toujours à la recherche de suspects, mais une lettre reprise sur les réseaux sociaux pointe vers des motivations politiques. 

Tesla Gigafactory Berlin
Crédits : Tesla

Depuis l'annonce du projet, la Gigafactory de Berlin-Brandenburg, première usine du constructeur en Union Européenne, suscite des résistances. Il faut dire que Elon Musk fait avancer le projet à marche forcée et ne s'embarasse pas toujours d'attendre des autorisations pour poursuivre la construction. Néanmoins jamais jusqu'ici l'usine d'Elon Musk n'avait fait l'objet d'actes de vandalisme.

La radio locale RBB24 rapporte que des saboteurs ont mis le feu à des câbles alimentant le site de construction. “Dans la nuit de mercredi selon la police un départ de feu s'est déclaré vers 3 heures du matin à environ 500 mètres du site de construction dans une petite forêt d'environ 3 mètres carrés rapidement partie en fumée”, raconte le site de RBB24.

Lire également : Tesla suspend la construction de sa Gigafactory en Europe à cause de militants écologistes

Des câbles haute tension ont été incendiés à la Tesla Gigafactory de Berlin

Et de poursuivre : “selon le premier constat de la police, plusieurs perpétrateurs dont l'identité reste inconnue ont apparemment endommagé les câbles et les ont manipulé de sorte qu'ils prennent feu. Pour cela, il est rapporté qu'ils ont employé un liquide inflammable et ont attaché les câbles sur un grillage du site avec du fil”.

RBB24 rapporte que “malgré le feu, les câbles restent fonctionnels”. La police explore plusieurs pistes dont celle de militants extrémistes. Quelques heures après l'incident, une lettre de revendications signée par un mystérieux groupe baptisé “Vulkangruppe” est apparue sur la toile. On peut y lire notamment : “dans la nuit du 25 au 26 mai 2021 nous avons coupé l'approvisionnement en électricité pour le site de construction de la Tesla Gigafactory de Grünheide près de Berlin en mettant le feu à six câbles de haute tension aériens”.

La lettre continue : “Tesla est ni vert, ni écologique, ni social. Notre feu se dresse contre le mensonge de l'automobile verte”. Selon RBB24, ce n'est pas la première mention du “Vulkangruppe”. Le groupuscule serait lié à plusieurs autres attaques incendiaires. La police vérifie en ce moment même l'authenticité de cette lettre.

Source : RBB 24



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !